LA FINALE DES SLALOMS A ANCENIS AVEC LES REGIONAUX

lundi 10 septembre 2018 par IMEC

Toujours présent le Gersois Jean-Jacques Derrey, presque un des doyens des pilotes.

En dépit d’une température dépassant les 30 degrés, qui a rendu délicate la gestion des pneumatiques, les concurrents engagés sur cette Finale de la Coupe de France des Slaloms ont offert au millier de spectateurs, attirés par un excellent travail de communication de l’ASA Nantes Atlantique, un spectacle de qualité. La réussite était également populaire grâce aux nombreuses animations gratuites à disposition : Village des Ligues, simulateurs de conduite, baptêmes de pistes avec le premier proto électrique français (la Flash 4), concert de rock…

Sur la piste, le record est tombé lors du duel qui a opposé Alfred Arpin à Stéphane Lamoureux pour le symbolique meilleur chrono au général (la Finale ne tenant pas compte du classement scratch, mais seulement des classements des groupes pour l’attribution des titres). À l’addition des deux meilleurs passages sur une piste de 2000 mètres, les deux pilotes n’étaient séparés que par 3 petits dixièmes de seconde !

En Groupe D/E, c’est donc Alfred Arpin qui domine 29 monoplaces fort bien pilotées et devance Stéphane Lamoureux, vainqueur de 2 des 4 manches. À la troisième place, de nouveau un Normand, Thibault Lemoine, qui remporte aussi le titre de meilleur jeune devant un autre espoir, Enzo Santelli. Jean-Jacques Derrey, 5e, sauve l’honneur des « anciens » devant la révélation (espoir échappement de l’année en 2017) Cindy Gudet, également meilleure féminine. La relève est en marche !

Un peu moins de suspens en groupe CN/CM (19 partants) où le local Arnaud Mornet, qui réside à 30 kilomètres du circuit, a dominé une meute de CM hurlants à 13000 tours – pour la plus grande joie du public – sur sa très ancienne barquette ARC animée par un rare moteur Citroën BX qu’il prépare lui-même. Le très beau Tracking de Régis Boiteux devance ensuite le BRC de Ludovic Somaré ; tandis que les deux Speedcar de Stéphane Baud et Loïc Hebinger suivent, avec la coupe de meilleur jeune CM pour ce dernier. Meilleure féminine de ce groupe, Pauline Berton, sur un Silvercar gentiment prêté par son sponsor Tony Pasteau.

En F2000 (28 voitures classées), victoire du local François Métayer sur sa petite et légère AX sport de Classe 1, qui devance un autre régional Francis Mornet (le père d’Arnaud vainqueur en CN) avec une originale BX sport1600. Troisième, Felix Volpierre confirme l’aisance des AX sur ce circuit et devance Thierry Jabet toujours dans les hauts du classement sur sa belle 106. Cinquième du groupe, Mickael Laret impose sa Clio RS en tête de la classe 3 devant la Saxo VTS de Jean Francois Cornil et la Supercinq de Fabrice Dussoulier.

Voici le classement des ligues Aquitaine (sud) et Midi-Pyrénées par groupe :

Groupe A/FA

  • 6. Jérémie Bacquié (Citroën Saxo VTS) Midi-Pyrénées
  • 9. Cyril Bacquié (Citroën Saxo VTS) Midi-Pyrénées
  • 16. Ophélie Poitevin (Citroën Saxo VTS) Aquitaine Sud

Groupe N/FN

  • 7. Cédric Sanchez (Renault Clio Williams) Aquitaine Sud
  • 10. Hervé Cazajous (Renault Clio Williams) Midi-Pyrénées

Groupe F2000

  • 4. Thierry Jabel (Peugeot 106) Aquitaine Sud
  • 5. Mikaël Laret (Renault Clio RS) Midi-Pyrénées
  • 7 . Fabrice Dussoulier (Renault Super 5) Aquitaine Sud
  • 20. Mickaël Huzet (Renault 5 GT Turbo) Midi-Pyrénées
  • 25.Amélie Moulia (Renault 5 GT Turbo) Midi-Pyrénées

Groupe GT

  • 1. Christophe Clédat (Caterham R300 Cup) Aquitaine Sud

Groupe C

  • 6. Laurent Lafosse (BRC B49) Aquitaine Sud
  • 7. Nicolas Filatre (PRM Fun Boost RC) Aquitaine Sud
  • 8. Sébastien Gaston (Speedcar GTR) Aquitaine Sud

Groupe D/E

  • 5. Jean-Jacques Derrey (Martini MK79) Midi-Pyrénées
  • 22. Christophe Carrère (Ralt RT 30) Aquitaine Sud
  • 23. François Latreille (Martini MK49) Aquitaine Sud
  • 25. Patrice Busato (Orion Fast Original) Aquitaine Sud
  • 29. Denis Busato (Orion Fast Original) Aquitaine Sud

B.L.S.