UNE VICTOIRE ET UN PODIUM POUR LE TEAM AKKA-ASP

lundi 16 juillet 2018 par IMEC

Les deux Mercedes roulent de concert

Ce week-end estival, marquant pour certains le début des vacances, était plutôt chargé. Le 14 juillet, la finale de la Coupe du Monde de football et… la troisième manche du Championnat de France FFSA GT4 sur le circuit de Dijon-Prenois. Pour le Team AKKA-ASP, ce retour aux affaires « nationales » se faisait en douceur avec la troisième marche du podium samedi pour Benjamin Ricci et Thomas Drouet. Puis montée en puissance le dimanche avec la deuxième victoire cette saison (après Nogaro) de Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla, quatrièmes la veille. Au classement Pro-Am du championnat pilotes, ces derniers pointent au deuxième rang, à seulement 10 points des leaders, tandis que par équipe, AKKA-ASP n’est qu’à 5 points de la tête. Alors que le stade la mi-saison a été atteint, les trois dernières manches seront déterminantes, à commencer par celle de Magny-Cours en septembre qui marquera la rentrée. Un plateau étoffé, 40 voitures, composait la grille de départ de ce championnat dont la qualité n’est plus à démontrer.

Du côté du Team AKKA-ASP, les deux équipages engagés sur le championnat retrouvent leur Mercedes-AMG GT4 avec un plaisir non dissimulé. La bagarre débute dès les essais qualificatifs, prouvant du même coup le niveau général élevé du plateau. Sur la séance des AM, déterminant la grille de la première course, Jean-Luc Beaubelique hisse la N°87 sur la 7e ligne tandis que Benjamin Ricci positionne la N°88 sur la 11e. Sur la séance des PRO, pour la grille de la course de dimanche, les jeux sont serrés mais Jim Pla parvient à se caler sur la deuxième ligne (3e ) alors que Thomas Drouet signe le 11e chrono.

Benjamin Ricci, Thomas Drouet, Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique

Samedi : la première course, débute sur un rythme soutenu. Jean Luc Beaubelique assure un relais impeccable malgré quelques incidents de course perturbateurs. Quand il rejoint les stands, il est 17e. Jim Pla reprend le volant et entame alors une incroyable remontée qui va le conduire au pied du podium. Une belle quatrième place avec de gros points à la clé.
Pour la N°88, Benjamin Ricci est le premier à s’élancer. Véritablement déchaîné sur ce premier relais, il effectue un sans faute et rejoint les stands au 12e rang, alors qu’il était parti 21e. Thomas Drouet reprend les commandes et se montre particulièrement impressionnant de lucidité, ne lâchant rien, y compris quand son équipier, Jim Pla, lui met la pression. Le duo de la N°88 s’offre son premier podium de la saison. Avec les 3e et 4e places, le Team AKKA-ASP réussit un tir groupé et comme le précise Jérôme Policand : « Nous avons limité la casse… ».

Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique remporte une seconde victoire après celle de Nogaro

Dimanche :on prend les mêmes et on recommence. Jim Pla prend son envol de la deuxième ligne mais effectue un départ assez moyen avant que la situation ne bascule à mi-relais. Le Biterrois parvient enfin à passer pour le gain de la deuxième place avant de prendre, dans la foulée, les commandes de la course. Installé en tête, il ne tarde pas à creuser l’écart sur ses poursuivants. Le changement de pilote s’effectue dans les meilleures conditions possibles et Jean-Luc Beaubelique, qui ressort en tête, gère avec précision son avantage au chrono qui s’élève à plus de 12 secondes. Mais à deux tours du damier, coup de théâtre, Jean-Luc voit son avance fondre comme neige au soleil en raison d’une adhérence pour le moins contrariée (huile). Dans le dernier tour, alors qu’il ne compte plus que 2 secondes d’avance, c’est la pluie qui commence à tomber sur le circuit bourguignon. Malgré tout, le pilote de la Mercedes-AMG GT4 passe sous le damier en vainqueur…Pour Jérôme Policand, ce fut « chaud » : « Il ne fallait pas que cette course dure un tour de plus car en rejoignant le parc fermé, nous nous sommes aperçus que nous avions une crevaison à l’arrière… Ce fut un peu chaud mais cette victoire est très méritée pour l’équipage et l’équipe. » Pour la N°88, Thomas Drouet est le premier à s’installer dans le baquet. Après un excellent départ qui le propulse de la 11e à la 6e place à la fin du 2e tour, le pilote marque un léger recul et rejoint finalement les stands au 8e rang pour le changement de pilote. Comme la veille, Benjamin Ricci se déchaîne et assure un magnifique relais, résistant à de multiples attaques. Malheureusement, sur la fin de course, un contact endommage une de ses roues et accélère la dégradation de la voiture. Il sauve malgré tout la 9e place. Le « boss » exprime sa satisfaction : « Ce week-end ne fut pas une formalité. Il y a de plus en plus de concurrence et d’un excellent niveau. Le plateau du championnat de France est une réussite. Jean-Luc et Jim sont revenus à 10 points des leaders au classement pilotes, mais ce sont de sacrés adversaires. Du côté classements par équipe nous ne sommes qu’à 5 points mais il y a encore beaucoup de chemin à faire ! A présent, cap sur les 24 Heures de Spa, le gros morceau de la saison…et il y a encore beaucoup de travail avant le départ. »

Le championnat de France FFSA GT4 va connaître la traditionnelle trêve estivale. Rendez-vous dans la Nièvre, sur le circuit de Magny-Cours les 8 et 9 septembre pour la quatrième manche d’un championnat très disputé mais surtout, d’une très grande qualité.

B.L.S. – communiqué © Patrick Hecq