UN PROGRAMME DIVERSIFIE POUR LE CD SPORT

vendredi 29 mars 2019 par IMEC

Le team CD Sport présente son programme sportif 2019, orienté vers les trois grandes disciplines de la course auto en circuit : la structure co-dirigée par Claude Degrémont et Laurent Cazenave sera présente en sport-prototype avec sa Norma M30 LMP3 dans le cadre de la Michelin Le Mans Cup, s’attaquera de nouveau au championnat de France FFSA GT avec une Mercedes-AMG GT4 et fera son grand retour en monoplace au sein de l’Ultimate Cup Series !

LMP 3 :CD Sport a ponctué sa saison d’apprentissage de 5 départs en première ligne dont 2 pole positions, 2 meilleurs tours en course et l’équipe s’est classée 6e de la Michelin Le Mans Cup. Forte de cette expérience, elle visera naturellement les podiums. La direction technique, assurée par Imanol Zubikarai, sera renforcée par un autre ingénieur, Jean-Noël Le Gall, qui a officié dans une des meilleures équipes LMP2 ces dernières années. Performance et fiabilité ont constamment été au rendez-vous en 2018, l’accent sera donc mis sur l’organisation et le souci du détail.

Quant aux pilotes, ils ont l’un et l’autre déjà hissé les couleurs CD Sport sur la première marche… En 2015 Kevin Bole-Besançon et Jacques Wolff faisaient tous les deux partie de l’effectif CD Sport en Challenge Proto Endurance VdeV. Le Charentais avait décroché le titre avec une victoire, le Savoyard s’était imposé deux fois pour se classer 5e du championnat. En 2018, ils ont fait l’une ou l’autre apparition dans le cockpit de la Norma M30 du team, qu’ils n’auront donc pas à découvrir lors de l’ouverture de la Michelin Le Mans Cup les 12 et 13 avril au Paul Ricard ! A noter que quelques participations à l’Ultimate Cup Series sont également prévues.

G.T.4 : Après deux saisons passées à faire courir des Porsche Cayman en championnat de France FFSA GT, CD Sport a choisi la Mercedes-AMG GT4 pour ce nouvel exercice. En 2017, l’équipe périgourdine avait propulsé un de ses équipages vers le titre national et l’an passé, ses efforts avaient été récompensés par une retentissante victoire dans les rues de Pau.

Les pilotes qui composeront l’équipage ont pour caractéristiques communes la jeunesse, la vitesse et… une découverte de la monoplace effectuée à l’école de pilotage CD Sport ! Arthur Rougier est devenu champion de France F4 en 2017, ce qui lui a permis d’intégrer la Renault Sport Academy pour sa campagne en Formula Renault 2.0 Eurocup. A 19 ans, le Limougeaud aborde le Grand Tourisme avec les ambitions que l’on imagine. Son coéquipier Edouard Cauhaupé est Toulousain, il n’a que 16 ans et a débuté en sport auto fin 2018 en remportant une première victoire en Mitjet 2 litres. Voilà un tandem qui pourrait bien afficher la moyenne d’âge la plus basse du FFSA GT 2019. Mais pas la cote la moins haute ! Rendez-vous à Nogaro du 20 au 22 avril pour prendre les paris.

F.R. 2.0 : Tout comme Arthur Rougier et Edouard Cauhaupé, Baptiste Berthelot a effectué ses premiers tours de roue en monoplace à l’école de pilotage CD Sport. Ce Rémois âgé de 23 ans a par la suite fait ses classes en compétition dans le peloton de la F4 française. Il grimpe donc d’un échelon en s’alignant dans le Challenge Monoplaces de la nouvelle Ultimate Cup Series. Il aura entre les mains tous les atouts pour exploiter au mieux sa Formula Renault 2.0, ce qu’il a commencé à démontrer à Estoril les 23 et 24 mars en terminant successivement 12e, 9e puis 7e des trois courses.

Tournons nous vers les deux chefs d’entreprises, tout d’abord Laurent Cazenave : « Nous présentons trois programmes très bien dimensionnés, avec des pilotes aguerris en LMP3 et la possibilité de montrer notre savoir-faire en accompagnement pédagogique des jeunes dans les autres catégories. Jacques Wolff connait bien la série qu’il a disputée assidument en 2017 et 2018. Nous sommes fiers d’emmener Kévin Bole-Besançon, qui n’est pas reconnu à sa juste valeur, sur une saison complète dans un championnat international aussi relevé que la Michelin Le Mans Cup. Nous allons tout faire pour qu’il se révèle aux yeux de tous, comme nos pilotes 2018 Laurents Hoerr et Fabien Lavergne. Notre objectif est identique pour les deux super jeunes que nous avons signés pour le GT. Nous mettrons tout en œuvre pour qu’Arthur Rougier et Edouard Cauhaupé deviennent des références de la discipline, des pilotes recherchés. Nous remercions Tugdual Rabreau (Paso) et Yvan Müller pour avoir facilité le montage de l’opération avec la Mercedes. Enfin, le retour à temps plein de CD Sport en monoplace valorise également notre école de pilotage. Baptiste bénéficiera d’un encadrement sur le plan technique pour se constituer un solide bagage. » et Claude Degrémont : « Notre saison se présente sous le triple signe de la fidélité, avec Kevin et Jacques, de la jeunesse pour les trois autres et de la performance pour tous les cinq ! Notre présence en monoplace avec Baptiste est stratégique et me fait penser aux débuts du team dans les années 90 et début 2000. A l’époque, nous avons fait courir des pilotes qui ont fait du chemin depuis, côté piste ou côté stands, comme Julien Canal, Franck Mailleux, Julien Vidot, Philippe Dumas, Arnaud Sarrazin, Xavier Combet, Anthony Gheza ou encore… Laurent Cazenave ! Nos jeunes Arthur et Edouard vont tomber sur de vieux spécialistes en GT mais ce sera notre rôle de leur enlever de la pression et de compenser leur manque d’expérience. Alors les résultats viendront d’eux-mêmes car ils ont tous les deux un bon coup de volant et la tête sur les épaules. Pour le LMP3, nous avons renforcé les structures avec l’arrivée aux côtés d’Imanol Zubikarai de Jean-Noël Le Gall qui, en plus d’être mon neveu, a contribué à faire de l’équipe IDEC Sport (pole en LMP2 au Mans, 3e ELMS…) ce qu’elle est aujourd’hui. Il devrait nous apporter un plus notamment au niveau organisation et stratégie. »

B.L.S. – communiqué © 3D by Gaazmaster