CE WEEK-END TRENTE ET UNE CLIO CUP SERONT A NOGARO

mercredi 17 avril 2019 par IMEC

Trente une Clio Cup engagées à Nogaro

Comme il est de tradition, la Clio Cup France ouvrira sa nouvelle campagne à l’occasion des Coupes de Pâques de Nogaro ce long week-end pascal. Dans le Gers, trente-et-un pilotes tenteront de détrôner le tenant du titre Nicolas Milan, couronné à cinq reprises ces dix dernières saisons. Après une saison 2018 intense et ponctuée d’un final haletant ayant vu Nicolas Milan s’offrir un cinquième sacre historique, la Clio Cup France reprendra ses droits sur le Circuit Paul Armagnac. Sacré en 2009, 2010, 2011, 2014, et donc 2018, Nicolas Milan remettra son titre en jeu. Il y a douze mois dans le Gers, le pilote-préparateur du Lot-et-Garonne avait commencé l’année du bon pied en partageant les victoires et les deuxièmes places avec Benoît Castagné (Raiwoit Racing by GM Sport). Ce dernier sera toutefois plus déterminé que jamais à prendre sa revanche et il donnera absolument tout en piste pour inscrire son nom au palmarès. Outre la présence des deux hommes forts de la dernière campagne, il faudra encore compter sur Thibaut Bossy (TB2S), auteur d’un doublé à Nogaro en 2017. Cet autre pilote-préparateur a d’ailleurs fait un coup en recrutant Dorian
Guldenfels, poleman à Nogaro et couronné chez les Juniors en 2017. Quatrième en 2018, le Mulhousien n’aura d’yeux que pour le titre cette année. L’expérimenté David Pouget et sa structure GPA Racing seront également de retour pour détrôner le roi de la Clio Cup
France sur un circuit qu’ils connaissent parfaitement et qui devrait leur permettre de figurer parmi les principaux protagonistes. Lauréat chez les Juniors l’an passé, Corentin Tierce (Tierce Racing) tentera désormais de se rapprocher des références de la catégorie, tout comme Guillaume Savoldelli (TB2S) et Anthony Jurado (Milan Compétition), présent dans le top dix
dès sa première saison en Clio Cup France.

Dans le peloton, on retrouvera des visages familiers, comme Mathieu Lannepoundenx (Milan Compétition), Lionel Viguier (TB2S), Emmanuel Alliot (Emma Compétition), Kévin Jimenez (GPA Racing) ou encore Jérôme Da Ros (Tierce Racing). Enfin, il faudra suivre les progrès d’Alexandre Albouy (GPA Racing) et d’Antoine Prétin (GPA Racing), dans le rythme dès leurs débuts en 2018. Le peloton sera complété par Javier Cicuendez (Team VRT), Jean-Philippe Laurent (Autosport GP) et Jérémy Bordagaray (Borda Rallye Team), davantage habitué à faire briller les Clio en Coupe de France des Rallyes depuis 2010.

Juniors : Tout est ouvert !Cinq hommes se sont inscrits pour succéder à Corentin Tierce. Deuxième à Nogaro et double vainqueur au Castellet, Edwin Traynard (Autosport GP) figurera parmi les favoris, même s’il ne devra pas sous-estimer Loïc Brondeau (TB2S),
passé tout près du podium dans le Gers il y a un an, ou Antoine Prenveille (Team Prenveille), nouveau venu cette saison. Les performances de Marc De Fulgencio (Team VRT), non éligible aux points, ont également fait des émules puisque l’Espagnol sera désormais accompagné de son compatriote Luis Gonzalez.

Gentleman : Nombreux duels en perspective !David Pajot (Vic’Team) défendra son titre face à une concurrence toujours aussi relevée et menée par Mickaël Carrée (T2CM), déterminé à reconquérir sa couronne perdue l’an dernier. Comme toujours, Stéphane Auriacombe (Tierce Racing), Samuel et Emmanuel Raffin (Autosport GP) devraient aussi se mêler à la bataille en s’affirmant comme de redoutables adversaires.Veenesh Shunker (CVS Auto) et Samuel Chaligne (SC Sport) feront leur retour dans le peloton avec des ambitions élevées, mais sûrement pas autant que celles de David Quichante (Autosport GP). Ancien skieur ‘freeride’ et ‘bmxeur’ de haut niveau victime d’un accident, ce dernier a été coaché par la structure de Gilles Zaffini pendant deux ans et a réussi tous les exercices d’extraction nécessaire pour devenir le premier pilote paraplégique à concourir en Clio Cup France !

Liste provisoire des engagés

B.L.S. – communiqué © B.L.S.