SOUS LE SOLEIL EXACTEMENT POUR LA COUPE DE FRANCE A ARNOS

jeudi 26 avril 2018 par IMEC

C’est avec une météo estivale que se déroulait samedi et dimanche derniers, le second rendez-vous de la Coupe de France des Circuits à Arnos. Pour la météo pas de soucis avec des températures digne d’un temps du mois d’ août, mais par contre pour le nombre d’engagés, lui n’est pas dans cette météo optimiste avec seulement 54 partants en Coupe de France et 34 engagés en Twin’cup. L’horizon s’obscurcit pour les rendez-vous de cette coupe, car il est vital que pour que le circuit dégage une marge de manœuvre, il faudrait le double de pilotes, ce qui ne sera pas gagné d’un coup de baguette magique. Nous reviendrons sur ce sujet, maintenant place aux compétitions. Tout d’abord, merci messieurs d’avoir fait le déplacement plus ou moins lointain, même si pour certains il s’agit de vacances, nous vous voulons parler des retraités qui eux prennent à cœur d’être toujours (ou presque) présents.

Fabien Julia, Honda Civic Type R remporte les deux courses du week-end

Groupe A/FA : avec 16 partants, l’ un des plateaux les plus fournis, la Honda de Julia Fabien s’avère être une redoutable bête de course en remportant la victoire à presque chaque sortie, excepté à Nogaro lors de la 2e manche Julia à du jeter l’éponge suite à un bruit suspect. Bien sûr d’autres essayent de lui voler la vedette style Stéphane Eychenne pendant quelques tours ou François Chotard, mais ils doivent se rendre à l’évidence face à cette balle appelée Honda. En définitive, le Poulidor a comme nom François Chotard qui devance François Samy ou Eychenne lors de la seconde épreuve, qui sont tous aux volants de Clio2 ou 3. Pour les victoires de classes, Jean-Michel Bessède sur Honda Civic, remporte le classe 6 avec un abandon dans la manche 2 et la petite puce de Damien Danière une Abarth 500 la classe 5 avec également un abandon lors de la course un.

Une victoire pour Sébastien Seveau

Groupe N/FN :un deuxième plateau qui a une certaine tenue avec 18 partants, dont une majorité de BMW, mais qui laisse un peu de place à d’autres marques entre autre Peugeot, Midjet et l’ inusable Dacia Logna Cup. Pas de soucis les BM s’en donnent à cœur joie avec la victoire de Pierre Bellinger, Benoît Belouin et Rafaël De Andrade course 1, et course 2 Sébastien Seveau, Benoît Belouin et Olivier Gillard avec un seul point commun Beloin qui monte sur les deux podiums. Pour les petites classes victoire de Laurent Molines, Midjet 1300 (classe1), Jack Gaudin Peugeot 206 S16 (classe 3) Guillaume Audrerie, Dacia Logan Cup (classe 2) tous les trois par deux fois.

La totale pour François Ader avec sa Caterham

Groupe GT : neuf partants, ce n’est pas le Pérou mais ceux qui sont là ont du mérite et offrent de splendides duels, à l’exemple de François Ader, Caterham de Roland Chotard second, Porsche 997 Cup qui s’accroche comme il peut aux basques de la Caterham. David Pajot, Peugeot 308 Racing Cup et de Frédéric Bourdat Caterham R300 Cup terminent dans l’ordre, des deux le tiercé de tête.

C’est presque facile de gagner pour Henri Neel

Groupe C :idem pour les observations concernant le GT et l’ensemble des participants, sans coup férir la crinière blanche du bon Henri Neel, Norma M20 dynamite tous ses adversaires avec des écarts impressionnants mais nous y sommes habitués, sauf quand il part en tête à queue comme par exemple à Nogaro. Il devance par deux fois Christian Labarbe et Ariel Chartier également sur Norma.

Sébastien Blanchereau n’a pas tremblé avec deux premières places de mieux

Groupe monoplaces : misères, misères… ! Sept partants seulement avec deux victoires sans contestation aucune du champion sortant Sébastien Blanchereau et sa Dallara F308. Difficile de battre cet artiste. Dans la course un il devance André de Baère, Tatuus Master et Fabien Lavergne, Tatuus FR2000 vainqueur de la classe 19. Damien Ritz avec sa Formule Ford Zetec continue crânement à dérouler et s’offre la classe 20. Dans la seconde course pas de changement sauf que Jérôme Poulat monte sur la 3e marche du podium

Laurent Dziadus mène la danse en Twin’cup avec deux victoires au compteur

Twin’cup : moins de présents que l’an passé, mais il ne faut pas oublier que depuis le premier week-end de mars, lors de la Coupe de France de Nogaro ont eu lieu début avril les Coupes de Pâques, ce week-end Arnos et dans quelques jours le Grand Prix de Pau, ce qui fait beaucoup pour des pilotes amateurs qui sans doute demandent un certain répit, peut-être financiers. Pratiquement moins de partants, mais avec toujours la même niaque de la part des participants. Tout d’abord il faut noter une certaine discipline dans le peloton, mais aussi dans la rigueur des préparations des autos. Ceci dit, trois ou quatre pilotes tiennent la rampe si l’on peu dire, Laurent Dziadus, Thomas Laisne, Franck Idrac, ou Hervé Fernandez-Grande et d’autres commencent à pointer le bout de leur nez, avec des envies de podium.

Petit clin d’ œil à Guillaume Audrerie qui pour son anniversaire s’est vu remettre une photo signée par ses concurrents et une coupe souvenir

Retrouvez les classements ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article7117

B.L.S.