GT TOUR : BARTHEZ, MOULLIN-TRAFFORT ET SOFREV ASP CHAMPIONS

lundi 28 octobre 2013 par IMEC

Il aura fallu attendre le dernier rendez-vous de la saison, et même la dernière course pour connaître les champions 2013 du GT FFSA. Avant le meeting du Paul Ricard, un écart de seulement 12 points séparaient la Ferrari N° 16, (Sofrev ASP) de Fabien Barthez, Morgan Moullin-Traffort et la McLaren N°8 (Sébastien Loeb Racing) de Laurent Pasquali, Anthony Beltoise.

Samedi pour la course 1, ces derniers sont victimes d’ un départ plutôt houleux, Pasquali alors au volant doit repasser par les stands pour changer un pneu. Sauf miracle, la messe semble dite, ils termineront en 18e position et marquent zéro points. Barthez, Moullin Traffort rentrent dans le top 5, et même quatre les seconds étant transparents, n’étant pas engagés dans le championnat. Il faudra donc attendre la course 2 pour connaître les champions, même si les sociétaires du Sofrev ASP ne doivent marquer qu’une petite poignée de points pour être sacrés.

Avant la course 2, la situation est la suivante : Beltoise, Pasquali doivent impérativement gagner pour l’emporter à condition que Barthez, Moullin Traffort terminent au delà de la 8e place.
Les Toulousains au terme d’une course parfaitement gérée, terminent 7e , bien protégés par la Ferrari N°19 (Sofrev ASP) de Nicolas Armindo, Eric Clément des attaques de la Porsche Pro GT by Alméras de Philippe Giauque, Franck Péréra. Beltoise, Pasquali ne peuvent faire mieux que 6e, laissant ainsi le titre à un équipage régulier tout au long de la saison. Un sacre qui conclut un championnat riche de deux victoires, quatre podiums et des points glanés à chaque course. Même si tout n’a pas été facile, Jérôme Policand, le big-boss du team Sofrev ASP avec toute son équipe, vient de réaliser une année exemplaire avec deux titres team et pilotes, acquis en Blancpain Endurance Series et en GT FFSA.

Les deux courses ont été remportées par Henri Hassid, Kévin Estre BMW Z4 (TDS Racing), devant la Mercedes SLS (htp Motorsport) de Luca Stolz, Alon Day. La McLaren (Hexis Racing) d’Eric Debard, Olivier Panis se classe 3e samedi. Dimanche Sébastien Loeb, Nicolas Lapierre McLaren (Sébastien Loeb Racing) sont montés sur la troisième marche du podium, mais la GT étant déclassée pour non conformité technique, ils laissent leur place à la McLaren (Art Grand Prix) pilotée par Grégoire Demoustier, Uric Amado. Kévin Estre aura marqué cet ultime rendez-vous de son empreinte avec quatre victoires, deux en GT et deux en Porsche Carrera Cup.

B.L.S. @ photos DPPI et P. Hecq