24 HEURES DU MANS : FORTUNES DIVERSES POUR NOS PILOTES

lundi 18 juin 2012 par IMEC

Lors de cette 80e édition des 24 Heures du Mans, Audi a encore réalisé le carton plein, mais aussi une première. Trois Audi sur le podium dont les deux nouveaux protos R18 e-tron quatro à technologie hybride qui montent sur les deux premières marches, devant la voiture sœur conventionnelle. Fassler, Lotterer, Tréluyer, après avoir dominé les essais, s’imposent pour la seconde année consécutive. Ils devancent Capello, Kristensen, McNick et Bonanomi, Jarvi, Rockenfeller. Seul le Rebellion Racing avec Prost, Jani, Heeifeld ont joué les troubles fête dans l’escadrille Audi en amenant sur Lola B12/60 Coupé Toyota à la 4e place, devant la dernière Audi R18 Ultra de Dumas, Duval, Gené. Belle performance du Starworks Motorsport qui amène sa HPD ARX 03a Honda à la 7e place avec Potolicchio, Dalziel, Kimber-Smith qui terminent à la première place du LMP2. La Ferrari 458 de AF Corse pilotée par Fisichella, Bruni, Vilander remporte le groupe LM GTE Pro, en Pro Am c’est la Corvette de Larbre Compétition qui s’impose avec Bornhauser, Canal, Lamy. Fortune diverses pour nos régionaux. Pour le Toulousain Olivier Pla et Nicolet, Lahaye du Oak Racing un problème de pompe à huile sur la Morgan – Judd les a stoppé vers 2 heures du matin, alors qu’elle a dominé le LMP2 pendant une bonne partie de la course. La Pescarolo 03 – Judd d’ Emmanuel Collaard a été une des premières a abandonner. Après 216 tours, la HPD ARX 03b – Honda de Christophe Bouchut, Tucker, Diaz a stoppé en bordure de piste, il s’agit de l’avant dernier abandon de ces 80e 24 Heures du Mans. Le Gersois Patrick Pilet, qui s’est permis de tenir la dragée haute à l’ensemble du plateau GT en début de course termine 27e, 4e en Pro-Am, avec Neiman, Pumpelly, sur la Porsche 911 RSR du Flying Lizard Motorsports. Jean-Philippe Belloc, Bourret, Gibon, sur la seconde Corvette de Larbre Compétition se classent 28e et 5e de la catégorie Pro-Am. La Norma M200 d’ Extrème Limite aux mains de Rosier, Thirion, Haezebouck, qui pour un tour n’avait pu être classée l’an dernier, termine 29e . A une heures du matin, elle a perdu une quarantaine de minutes au stand pour réparer une fuite hydraulique sur la direction assistée.

Nous reviendrons bientôt sur cette épreuve avec les réactions des pilotes de la région.

B.L.S. – crédit photo V. Image