PORTRAIT DU JOUR : FABRICE ZOZO PILOTE DE CROSS CAR, 4e DU CHALLENGE CORAC

lundi 30 novembre 2009 par IMEC


Fabrice dis nous qui tu es ?

Je suis né à Tarbes, j’ai 38 ans, je suis marié à Marjorie, nous avons deux enfants Anaïs et Sébastien et, j’exerce la profession de conseiller d’entreprises.

Comment es-tu venu au sport automobile ?

Depuis tout petit je rêvais de faire du sport auto. Chaque année je me rendais à Nogaro pour les Coupes de Pâques. J’attendais toujours avec impatience cette date pendant des mois et des mois. Ensuite, j’ai débuté comme commissaire de pistes sur différentes épreuves de la région. J’étais très content mais avec un secret espoir : celui de me retrouver un jour à la place des pilotes que je regardais passer ! Donc, dès que j’ai commencé à travailler j’ai essayé de courir. Au départ, je me suis dirigé vers le circuit, mais le coût de cette discipline était beaucoup trop élevé pour mes finances . Ensuite, j’ai pensé m’ orienter vers le rallye mais trouver un bon navigateur n’était pas chose aisée.

Quand as-tu débuté et par quelle discipline ?

Par une petite annonce que j’ai trouvé sur ‘’Le petit 32’’. Il s’agissait d’un Cross Car avec un moteur de 2 CV. Ce Cross Car était en très bon état et je suis donc reparti avec. Ce jour là, mon rêve est enfin devenu réalité. Le 14 juin 1998 je m’inscris au Fol’car de Duffort pour ma toute première course. A l’époque, nous étions six Cross Car à courir, les 600cm 3 et ceux avec moteurs de 2 CV, tous réunis ! J’ai terminé 5e de ma première épreuve . Ce n’étais que du bonheur… Depuis je ne peux plus m’en passer. C’est devenu une véritable drogue.


Fabrice ici à Aydie son terrain d’entraînement favori

Les points forts et les points faibles de cette saison ?

C’est une saison très mitigée que j’ai connue. Tout d’abord la mise en conformité de mon Sprint Car n’a pas été des plus simple. Du coup je n’ai commencé ma saison qu’à partir de la 4e course. Au départ j’ avais prévu de disputer seulement que deux ou trois courses du Challenge Corac. De bons résultats m’ont incité à continuer. Ce qui m’a permis de terminer la fin de saison sur de probants résultats avec quatre podiums consécutifs : deux fois troisième et une fois deuxième. Au final je décroche la 4e place du Challenge Corac en Sprint Car D2 et je termine treizième au Trophée de France.

Les projets pour 2010 ?

Aujourd’hui rien n’est encore défini pour l’an prochain. J’attends de voir comment évolue la réglementation. Cela devient très compliqué de courir à cause des coûts engendrés par les nouvelles normes de sécurité. A titre d’exemple, ma première saison m’a coûté 2000 euros, achat du Cross Car compris. En 2010, c’est la même somme que je devrais débourser, uniquement en équipement de sécurité. Quand on ne fait que quelques courses dans l’année pour s’amuser et se faire plaisir, on peut se poser des questions sur les suites à donner face à cette escalade financière !

As-tu d’autres passions que le sport auto ?

Ma famille, le sport en général, la musique,… J’aime bien aussi découvrir de nouvelles activités, pour ne pas mourir idiot comme on dit !

As-tu tes idoles ?

Je n’ai pas vraiment d’idole car je trouve que l’on donne beaucoup trop d’argent pour taper dans un ballon, une balle ou tenir un volant. C’est vraiment démesuré ! Si on ne peut pas parler d’idole, j’ai tout de même un faible pour Ayrton Senna et Sébastien Loeb. Cependant, j’ai tout autant de respect pour les organisateurs d’épreuves qui doivent se battre toute l’année pour faire vivre une course d’une ou deux journées et faire face aux contraintes actuelles et aux diligences des mécontents. Chapeau bas Mesdames et Messieurs !

B.L.S.


Fabrice qui porte les couleurs d’IMEC est monté cette année 4 fois sur le podium comme ici lors de l’épreuve d’Empeaux où il termine second.