RACECAR AU MANS :RIEN N’ EST JOUE ENTRE LE TFT ET LE STILL RACING

jeudi 10 octobre 2013 par IMEC

Le circuit Bugatti du Mans accueille ce week-end la grande finale 2013 de la NASCAR
Whelen Euro Series. Au terme d’une saison âprement disputée, tout reste à jouer tant en Division Elite qu’en Division Open, ainsi que dans les différents trophées. Les points comptant double durant les playoffs, les concurrents n’auront pas le droit de commettre la moindre erreur. Un rendez-vous sur le sol français à ne surtout pas manquer ! Deux semaines après avoir fait escale sur le non moins mythique Autodrome de Monza, où se sont déroulées les demi-finales, le plateau de la NASCAR Whelen Euro Series pose cette fois ses valises sur une autre piste chargée d’histoire. Comme il est de tradition depuis plusieurs années, Le Mans constitue en effet le terrain de jeu idéal pour assister à la lutte finale des pilotes en lice pour les différents titres.

Si trois pilotes se sont détachés en tête de la Division Elite, les 192 points restant à distribuer laissent la porte ouverte à un grand nombre de prétendants. Au sommet de la hiérarchie, grâce à sa victoire en Italie, Ander Vilarino (N°2 TFT-Banco Santander) a augmenté de six points son avance sur Frédéric Gabillon (N°5 Rapido Racing by Still), portant le total à 34. Yann Zimmer (N°33 OverDrive), auteur de son premier succès à Monza à l’issue d’une course mémorable, talonne pour sa part le Français d’un petit point tout en consolidant son statut de leader dans le Trophée Junior. Romain Iannetta (N°1 RDV Compétition) accuse pour sa part 92 points de retard sur le pilote espagnol et
devance son compatriote Anthony Gandon (N°7 TFT-E. Leclerc) qui complète le top 5.

Même si leur chances s’amenuisent, treize pilotes peuvent encore prétendre décrocher les
lauriers puisque Nathalie Maillet (N° 6 Racing Club Partner), la dernière sur la liste, concède 177 unités au leader. Elle est devancée par Anthony Garbarino (N°3 TFT-Alpes Carrelage), Freddy Nordström (N°44 Rapido Racing by Still), Nicolo Rocca (N°18 Scorpus Racing-Forza Motorsport), Bruno Cosin (N°55 Pole Position 81), Guillaume Rousseau (N°13 Bull Racing
Team), Willy Boucenna (N°17 Pole Position 81) et Stéphane Jaggi (N°22 OverDrive-Moser Vernet), respectivement classés du 6e au 12e rang.

La lutte pour le sacre en Division Open demeure tout aussi palpitante et deux pilotes se sont détachés, à savoir l’Australien Josh Burdon (N°18 Scorpus Racing-Forza Motorsport) et le Français Anthony Gandon (N°7 TFT-E. Leclerc). Ce dernier avait provisoirement pris les commandes du championnat au soir de son triomphe en Course 1 à Monza, mais son rival a répliqué en Course 2 pour porter son avance à deux petites unités. Il ne faut cependant pas trop vite enterrer le duo Julien Goupy (N°44 Rapido Racing by Still), victorieux sur l’ovale de Tours, et Guillaume Rousseau (N°13 Bull Racing Team), lesquels ont constamment démontré leur pointe de vitesse. Enfin, Gabriele Volpato (N°64 Gonneau Racing) ferme le top-5 à 71 longueurs de Burdon.

Source Team JF @ S. Azemard