DEUX TOP 10 POUR SACHA FENESTRAZ AU NÜRBURGRING

mercredi 12 septembre 2018 par IMEC

Du 7 au 9 septembre, Sacha Fenestraz licencié à l’ ASAC de Pau avait rendez-vous avec le circuit du Nürburgring, celui-là même où le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit avait débuté sa carrière en F3 Europe. Un an jour pour jour après ses premiers tours de roue dans l’une des catégories les plus relevées du sport automobile, Sacha a conclu son week-end avec deux arrivées dans le top 10 et 8 points dans sa besace allemande. « De retour là où tout a commencé pour moi en F3. L’année dernière, mes débuts s’étaient très bien déroulés au Nürburgring et nous avons mis à profit les deux dernières semaines pour tenter de résoudre nos problèmes. À Misano, il y a quinze jours, comme souvent cette saison, nous avions eu du mal à exploiter les pneus. Cette année, mes couleurs sont différentes, mais les ambitions sont les mêmes, à savoir le podium », poursuivait le jeune Français en joignant le geste au verbe avec le meilleur temps des premiers essais libres.

Coutumière du fait cette saison, l’écurie Carlin n’a pas pu passer la vitesse supérieure en qualifications alors que ses adversaires progressaient substantiellement. Confortable leader de Carlin, en concédant seulement une demi-seconde au poleman, le néophyte de 19 ans s’est classé à la 13e place des qualifications de la première course. Il a su trouver les millièmes nécessaires dans les deux séances suivantes pour se hisser aux 8e et 6e rangs des grilles de départ des deux manches dominicales. « L’auto est assez instable depuis le début de l’année et on amélioré ce point même si le problème s’est un peu déplacé. On reste un peu loin des autres et je pense que j’ai obtenu les meilleurs résultats possibles avec le matériel que j’avais ».

En course, Sacha n’a pu exploiter son plein-potentiel pour remonter dans la hiérarchie, le légendaire circuit du massif de l’Eifel se montrant réfractaire aux dépassements qui furent la denrée rare du week-end au Nürburgring. Sacha a terminé la première course à la 12e place et les deux suivantes dans le top 10, respectivement aux 9e et 7e positions. Encore une fois meilleur représentant de Carlin, mais désarmé face aux écuries qui mènent la danse au championnat. « J’étais prêt à rebondir en course. Ça a bien commencé avec un petit coup de pouce du destin quand je suis parti 11e grâce aux pénalités de deux autres concurrents .Malheureusement, c’était le gros bazar au 1er virage. J’ai été piégé à l’extérieur, obligé de rouler dans le bac à graviers et de reprendre la piste en dernière position. Dans les 2e et 3e courses, on a eu droit au même scénario : on perd pas mal d’appuis lorsque l’on suit une auto de près et ça devient très compliqué de bien sortir du dernier virage pour prendre l’aspiration. On souffre de ce problème encore plus que les autres et on est donc obligés de défendre sans réellement pouvoir attaquer » conclut Sacha.

B.L.S. communiqué © F3