RACECAR ROUND 1 : TFT ET STILL RACING SUR LE DEVANT DE LA SCENE

vendredi 20 avril 2012 par IMEC


Photo de famille des pilotes et des responsables de la Racecar

Ander Vilariño le king de Nogaro

La Racecar qui a désormais intégrée le giron de la Nascar, est devenu au fil des années une discipline qui compte dans le paysage du sport automobile. Les Coupes de Pâques ont donné le départ du championnat 2012 de la série, désormais baptisée Euro Racecar Nascar Touring Series. Vingt quatre voitures et une cinquantaine de pilotes sont dans les starkings block pour cette nouvelle saison. Cette rentrée a été marquée par Ander Vilariño en Elite, Martin Van Hove en Open et le TFT pour les équipes, le TFT marqué à la culotte par les Toulousains du Still Racing. Ander sur la Chevrolet Camaro n°2 et Martin Van Hove Dodge Challenger n°64 ont apporté le maximum de points au team nogarolien TFT. La piste est humide pour la course Elite, Romain Thiévin Dodge Challenger n°99 du Still Racing prend le meilleur départ. Moins à l’aise dans ces conditions Anders va vite remettre les pendules à l’heure et remporter sa première victoire dominicale. Le lendemain il récidive dans l’épreuve d’Endurance.


Ander Vilariño inscrit son nom en haut des tablettes du nouveau championnat Euro Racecar Nascar Touring Series

Deux pilotes devraient pouvoir lui mener la vie dure lors des prochaines rencontres, tout d’abord son compratriote et compagnon d’écurie nouveau venu dans la discipline Javiar Vila, et Romain Thiévin. Le retard dans la préparation, face à des ténors qui se sont affutés durant l’intersaison, peut expliquer le léger écart qui sépare ces derniers des outsiders. Lorsque la mécanique sera bien huilée, ils seront donc bientôt rejoints par Dimitri Enjalbert (Dodge Challenger n°33 - Over Drive), brillant 3e sous la pluie dominicale alors qu’il n’avait jamais piloté son auto dans ces conditions, Grégory Guilvert (Chevrolet Camaro n°14 - Still Racing-JDC Finances), 4e dimanche, Romain Fournillier (Dodge Charger n°11 - Over Drive-McDonald’s), Wilfried Boucenna (Ford Mustang n°17 - Pole Position 81), Antoine Lioen (Chevrolet Camaro n°5 - Rapido Racing), Romain Iannetta (Dodge Challenger n°25 - Orhès Compétition) ou le Britannique Harry Vaulkhard (Ford Mustang n°7 - Events Motorsports).


L’équiper du TFT remporte la première manche à domicile

Open : de nombreux prétendants

Dans la division Open, les prétendants sont nombreux, mais des « performers » se distinguent déjà. En premier lieu desquels Simon Escallier (Ford Mustang n°6 - Rapido Racing), le poleman, ou Vincent Gonneau (Chevrolet Camaro n°15 - Gonneau Racing), son second sur la grille. Tous deux ont tenu le public en haleine en Sprint, mais une manœuvre de Gonneau, jugée litigieuse par les commissaires, a contraint le leader à l’abandon. Le vainqueur pénalisé, la victoire est revenue à Martin Van Hove.

Sur les chapeaux de roues

Ander Vilarino a mené 17 tours au cumul des deux courses Elite. Le plus grand nombre de tours menés durant le week-end, il a signé le meilleur tour en course, pendant l’Endurance Elite, en 1’35’’352, à 137,3 km/h

Romain Thiévin a mené le plus grand nombre de tours dans le Sprint Elite en devançant la meute sur 10 des 14 boucles.

Ander Vilarino et Romain Thiévin sont les deux seuls pilotes à s’être invité dans le top 3 de chaque séance (essais libres 1 et 2, qualifications, Sprint Elite et Endurance Elite).

Javier Villa a signé le meilleur chrono sur piste humide pendant le Sprint Elite en 1’48’’857 à 120,2 km/h de moyenne.

Quatre équipes portent les couleurs de Midi Pyrénées. Elles sont dans l’ordre alphabétique : Performance Engineering (Nogaro), Pole Position 81 (Albi), TFT (Nogaro), Still Racing (Toulouse)


Le Still Racing de Toulouse, challenger du TFT

Le classement équipes

Les classements courses ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article1892

B.L.S. d’après un communiqué de presse