‘’JE SUIS FIER DE L’EQUIPE’’

jeudi 5 novembre 2020 par IMEC

Ce week-end, le circuit de Portimao accueillait l’ensemble du plateau pour la finale de la saison de l’European Le Mans Series avec un enjeu important pour l’Oreca #31 : finir à une belle place au classement général. A l’issue des qualifications, Panis Racing démontrait de nouveau son niveau de performance en signant le deuxième chrono et passait dimanche sous le drapeau à damiers à la 5e place.
Avec un line-up très solide et une équipe performante, le team-principal Olivier Panis et les team-managers Sarah et Simon Abadie peuvent s’enorgueillir en signant un podium aux 24 Heures du Mans et une 4e place finale en ELMS d’avoir réussi à accomplir une belle saison sportive en LMP2.

Pour cette ultime épreuve de l’ELMS au Portugal, après les essais privés de la veille, les concurrents se lançaient vendredi matin pour une première séance d’essais libres de 90 minutes à l’issue de laquelle le trio Stevens/Jamin/ Canal s’affichait à la 4e place.

Samedi matin au lever du jour, la séance d’essais libres 2 fût amputée de moitié suite à la sortie du drapeau rouge. L’Oreca de team tricolore s’affiche alors à la 2e place en fin de session.

A 13h00 Will Stevens s’attaque aux qualifications et place brillamment Panis Racing sur la 1re ligne (P2) pour la course du lendemain.

Le départ de la finale est donné à 11h00 ce dimanche sur le circuit portugais fort de ses 15 virages sur 4653 mètres. Julien Canal s’élance de la 1re ligne, le départ est un peu tumultueux mais le Manceau, malgré une place perdue, se lance à corps perdu dans la course. Un premier Full Course Yellow est présenté après 15 minutes de course. Après 25 tours, choix est fait d’un premier arrêt au stand de l’Oreca #31 pour un refuelling et Julien repart en piste à la 6e place, pour retrouver sa 3e place après les pits-stops de ses concurrents. Il n’a de cesse de lutter contre les attaques incessantes de la #20 aux mains de Anders Fjordbach (High Class Racing) à qui, après une belle bataille, il concède finalement une place après un peu plus d’une heure de course. Par la suite, il souffre quelque peu en piste à la fin de son stint à cause d’une LMP3 qui entrave son dépassement sur elle pendant plusieurs tours. Dix tours plus tard, il transmet le volant à Nico Jamin et, en simultané, la plupart de la concurrence effectue également leur changement de pilote. Le rouannais s’attaque à son relai à la 7e place et rapidement se lance à l’assaut de l’Oreca #20 avec désormais Dennis Andersen à son bord qu’il passe promptement pour récupérer la 6e position. A la suite d’un second FCY après 1h38 de course, au restart Nico est alors 5e et affiche un excellent rythme tout le long de son stint. Le safety car rentre en piste à 1h25 de la fin de course pendant 10 minutes, Nico reste en piste encore quelques tours avant de rendre la voiture à Will Stevens qui n’a de cesse de vouloir remonter sur le peloton de tête mais le Britannique est freiné dans son ascension à cause d’une voiture, pourtant avec un tour de retard, qui ne respecte pas les drapeaux bleus. Après s’être enfin débarrassé de lui, il repart à l’attaque et s’affiche régulièrement le plus rapide du plateau au tableau des chronos. Le dernier « splash » est exécuté par l’équipe à 28 minutes de la fin. Finalement l’Oreca de Panis Racing passe sous le drapeau à damiers, à l’issue de l’ultime course de la saison, à la 5e position et se classe ainsi 4e du Championnat ELMS 2020.

Olivier Panis - Team Principal :  « Sarah, Simon Abadie, Stéphane Dilouya notre partenaire, et moi-même sommes très fiers de cette édition 2020. L’équipe, qui fêtait cette année sa 5e année d’existence a franchi un cap incroyable. Au-delà d’avoir réuni un équipage très solide, l’ensemble du team a travaillé sans relâche et a réussi à donner le meilleur sans jamais faire de faute tout au long de la saison. Will Stevens n’a eu de cesse de continuer à montrer son talent et sa rapidité, Nico Jamin a été plus qu’à la hauteur de nos attentes en termes de performances et Julien Canal a été particulièrement bluffant cette saison. Je veux également remercier Matthieu Vaxiviere pour son implication à nos côtés aux 24 Heures du Mans, je ne peux le dissocier de notre réussite cette année. Panis Racing est une famille : nos ingénieurs, mécanos, attachée de presse et l’ensemble des intervenants nous sont fidèles depuis le début et cet esprit de cohésion a vraiment payé cette saison. C’est également une grande fierté que de finir largement 1er des voitures engagées avec des pneus Goodyear et je remercie vivement Matthias Kipp et son équipe de leur soutien et leur investissement à nos côtés. Également un grand merci à ELF de leur partenariat, cette marque qui représente beaucoup pour moi et avec qui j’ai une histoire si particulière. Merci à tous nos autres partenaires qui nous accompagnent depuis le début de cette belle aventure sportive et humaine. Nous travaillons déjà à préparer la saison 2021 avec l’espoir que celle-ci permette à de petites écuries comme la nôtre de continuer à vivre cette passion pour le sport automobile et qu’une vraie réflexion concernant les budgets permette de réduire les coûts pour la faire perdurer dans les meilleures conditions pour nous tous. »

B.L.S. – communiqué © Jules Beaumont