UN WEEK-END DE COURSE NO LIMIT

mardi 26 juin 2018 par IMEC

Un des animateurs Jean-Louis D’ Esparbes avec sa Peugeot 505 Turbo

Après Pau ou les Httcistes avaient déjà vécu un meeting exceptionnel, la famille Diviés et toute l’équipe de l’ASAAB et du circuit de Nogaro René Pascouau en tête leur ont fait vivre un week-end de courses no limit tout aussi Exceptionnel. L’accueil Nogarolien est vraiment inimitable et cela fait 48 ans que cela dure.

Ce sont donc 31 pilotes qui s’étaient inscrit pour cette 25e édition du Grand Prix Camion de Nogaro et la météo ne pouvait logiquement pas venir contrarier les épreuves. Alors même que le Gers était soumis à des orages de grêle et des inondations terribles, le circuit de gersois était épargné durant les compétitions et le feu d’artifices.

Parmi les nouveaux venus nous avions accepté la demande de 3 pilotes évoluant dans une autre discipline Jean Marc Lapeyre et Christian Danne sur 309 GTI ensuite Franck Miremont sur Mini Cooper S de venir découvrir la famille et l’Ambiance du HTCC. Cela a été aussi l’occasion de fêter le retour de Patrice Faurie sur une 325 d’emprunt et d’admirer la vétéran te des autos de tourisme de compétition : la Volvo Amazone de Gérard Lepron aux mains de Philippe Colin. Bernard Lebarron un pilote au palmarès étoffé est aligné sur la 635 de Gérard Lascaux. Un programme chargé ‘’all inclusive’ avec 6 séances d’essais libres, 2 ‘’essais qualifs’’, un warm up, une course ‘’longue de 50mn’’ en 2 parties et une course sprint de 12 tours attendes participants, soit 200 minutes de roulage ! Cerise sur le gâteau, le tout pour 590€ pour les inscrits au HTCC soit moins de 3€ la minute. Faites vos comptes !!!

Grosse bagarre entre Florian Cabarrou N°35 et Franck Peille N°65

Les qualifications : Comme en WTCR les pilotes allaient avoir 2 séances pour se partager les positions sur la grille de départ ; une Q1 ouverte à tous et une Q2 ouverte aux trois meilleurs temps de chacune des catégories qui assurerait aux heureux élus la certitude d’une place sur les 6 premières lignes de la course sprint de 25mn du dimanche soir. A ce petit jeu alors que Miremont tire logiquement son épingle du jeu avec sa Cooper en « Tourisme Amélioré » c’est un Michel Hocquart survolté qui signait en 1’54.9 la pôle des Tourismes de série Groupe1 avec sa Capri devant Jean-Paul Guerdoux (Escort RS) et Malival Castelli (BMW 323). En Prosérie Franck .Peille sur la 323 qu’il partagea avec « Levla » devance les 2 BMW 635 CSI de Berdal et de Lebarron, Jean-Louis D’ Esparbes en fait autant en Coupe Antho 505 devant Jean-François Mace et Pierre Flament. Malheureusement le second nommé turbo cassé ne pourra prendre part à la course. Enfin en Groupe N tir groupé des BM 325 avec le Champion 2017 Christian Chalon, Florian Cabarrou et Gérard. Lascaux. La 309 de Danne, Lapeyre n’ayant pas roulée.

Course 1 : Disputée en 2 parties le classement était établi en fonction du temps total. Parti comme pour des sprints les passages des 4 premiers virages a été très chaud et donné lieu a de belles empoignades. Après les abandons de Miremont et Hocquart, Guerdoux sur la « grenouille » s’en ira cueillir sa première victoire de la journée devant D’ Esparbes et la 505 aux couleurs des concessionnaires Peugeot version 83. Suit un premier peloton composé de Castelli, Cabarrou, Lebarron et Faurie tous sur BMW et d’un second tout aussi soudé avec Orlandi Fionda (505), Eric Maitre qui nous refait le coup de Sirocco, et la paire Paul-Jean Giraud et « Levla » dont l’écart durant la course n’aura rarement excédé les 4/10éme. Suivent à peu de distance Lascaux, Eric Faure, Michel Genand, Patrice Galmiche, Alain Thévenet , Gérard Marie et Philippe Colin alors que l’on note les abandons sur incidents mécaniques de Patrick Bourguignon André Cholley et Flament.

Le départ vu de dos

Course 2 : Après un faux départ lancé par Chalon, qui a pris le départ du tour de chauffe pour celui de la course de cette dernière manche, va être de toute beauté et tenir les 32000 spectateurs massés dans les tribunes en haleine jusqu’au dernier tour. En tête de course Hocquart mène la danse devant Guerdoux et Lapeyre revenu du diable vauvert en quelques tours. A quelques encablures suit D’ Esparbes qui observe la lutte fratricide entre les 3 BMW série 3 de Peille, Cabarrou etCastelli dont le leader ship du groupe évolue en permanence. Côté spectacle c’est grandiose. Alors que les 2/3 de la course sont passés deux événements vont se produire ; tout d’abord Faure privé de freins à plus de 160 en bout de ligne droite de l’aérodrome au nom prédestiné va quitter la route et s’envoler pour une série de plusieurs tonneaux mettant le public en émoi. Si la R5 GT est détruite fort heureusement le pilote est indemne. Merci aux équipements de sécurité, arceaux, harnais, hans…. puis c’est au tour de Lapeyre et Hocquart de se toucher renvoyant le 1er nommé dans les stands et privant le second d’une victoire bien construite et assurée. Reparti le couteau entre les dents il devra se contenter de la seconde place devant la 505 du Toulousain D’ Esparbes. Après un magnifique mano à mano entre Peille et Cabarrou et alors que le 1er nommé auteur d’une fantastique fin de course se soit détaché du groupe, c’est entre Castelli et Cabarrou que l’attention du public se concentre. Durant les 3 derniers tours les 2 pilotes parcourent les 2/3 du circuit cote à cote. Avant le passage de la ligne, que Castelli franchira le premier, personne n’était en mesure de dire qui sortirait vainqueur de ce duel spectaculaire mais correct.

Gaîté et bonne humeur son les maître mot du HTCC.

Dans le paddock :Toujours animé et festif grâce à l’équipe des G.O. du HTCC, la cerise sur le gâteau avait été amené par l’ASAAB organisatrice qui a invité tous les pilotes et leurs accompagnateurs le samedi soir à un cocktail dînatoire aux saveurs du Gers clôturé par un feu d’artifice à propos duquel beaucoup de communes pour le 14 Juillet pourrait prendre exemple.
Nous serons de retour à Nogaro les 8 et 9 Septembre avec un plateau à dominante Tourismes Améliorés et GT.

B.L.S. – communiqué © photos B.L.S.