LA TREVE ESTIVALE POUR LA CLIO CUP

mercredi 1er août 2018 par IMEC

Dijon a marqué la fin de la 1e période de la Clio Cup avec au programme deux courses le 14 et le 15 juillet.

Dès les essais libres du vendredi le ton est donné, Benoît et Nicolas Milan emmenant à tour de rôle le peloton des 34 Clio engagées. La qualif. du samedi donne l’avantage à Benoît 4 dixième sur tout le peloton, énorme en Clio, et la course disputée par une forte chaleur va offrir un feu d’artifice avant l’heure. Si Benoît parvient à s’échapper dès le départ, les « aspirations » qui sont la spécificité de cette piste, permettent à Nicolas Milan de rejoindre le pilote Tarnais. Pendant les 10 tours précédents l’arrivée, les 2 pilotes qui ont largué le reste du peloton vont offrir aux spectateurs pour la 1re fois depuis des années une bataille qui rappelle celle d’Arnoux-Villeneuve ici même il y a quelques décennies. Se passant et se repassant, roues contre roues, ils ne se départageront que dans les derniers mètres, Nicolas réussissant à l’emporter, mais de justesse !

Rebelote dimanche, Benoît refait la pôle, mais la course va devenir un défi, car à 15 minutes du départ, il pleut ! Tout le monde chausse des pneus pluie, excepté Baziret, mal lui en prendra, il sortira plusieurs fois ! et dans la panique générale, chaque team devant récupérer les pneus dans les camions et les stands, et sous l’orage ! Le départ disputé sous voiture de sécurité, donne l’avantage à Benoît, mais cette fois c’est David Pouget qui au fil des aspirations rejoint Benoît. La bataille sera aussi belle que celle de samedi ! Les 2 pilotes Tarnais vont se dépasser à chaque tour, enchaînant les virages côte à côte sur une piste détrempée, du grand art ! Que personne n’arrivera à suivre ! Au dernier tour, si Pouget démarre en tête, Benoît sort mieux de la grande courbe de Pouas qui précède la longue ligne droite et vient coiffer son adversaire pour 4 millièmes de seconde, les officiels recourant à la photo finale pour s’assurer du résultat ! Jamais vu en Clio et digne des Championnats Nascar aux USA, ce meeting a montré le niveau très élevé des pilotes, cette formule étant sûrement le championnat Français le plus relevé !

Au Championnat et alors qu’il ne reste que 4 courses, Benoît est leader pour 6 points mais Milan est légèrement avantagé avec le décompte du plus mauvais résultat, ce qui est sûr c’est que les 3e et 4e sont maintenant distancés, par contre qui de Nicolas Milan ou de Benoît Castagné sera le nouveau Champion Clio Cup 2018, il faudra attendre le Paul Ricard en novembre pour le savoir.

B.L.S. – communiqué