FIA GT : LOEB ET PARISY SUR LE PODIUM A NAVARRA

mardi 1er octobre 2013 par IMEC

Sur le circuit de Navarra en Espagne, là où le team avait entamé sa préparation hivernale il y a plusieurs mois, le Sébastien Loeb Racing a concrétisé le potentiel si souvent montré en FIA GT Series. Tout d’abord avec une troisième victoire dans la course qualificative pour Sébastien Loeb et Alvaro Parente, complétée par une superbe remontée de Mike Parisy et Andreas Zuber, cinquièmes après s’être élancés du 18e rang ! Ensuite par un doublé dans la course de championnat avec les deux voitures aux deux premières places ! L’équipe alsacienne a ainsi confirmé l’étendue de ses qualités. L’excellent week-end en terres hispaniques vient à point nommé pour saluer la détermination de la structure dirigée par Dominique Heintz et Sébastien Loeb, et récompenser tout son travail.

Course qualificative. Alors que tous les concurrents sont déjà sur la grille de départ de la course qualificative, la pluie détrempe la piste de Navarra obligeant les techniciens à remplacer des pneus slicks par des « pluie ». A l’extinction des feux, les pilotes se lancent dans l’inconnu. Pour Alvaro Parente, la seule boucle de reconnaissance suffit. Le Portugais réalise un départ dont il a le secret et bondit de la seconde ligne pour prendre la tête. Irrésistible au volant de la McLaren N°9 du Sébastien Loeb Racing, il fait cavalier seul jusqu’à son passage de témoin avec plus de 10 secondes d’avance !
Derrière, les choses semblaient mal engagées pour la voiture soeur mais c’était sans compter sur la détermination de Mike Parisy. Parti 18e , le Palois boucle son premier tour en 14e position puis il est compté 12e dans le passage suivant. Il est au cœur d’une âpre bataille avec deux BMW, une Mercedes et une Nissan, le tout, roues dans roues jusqu’à l’arrêt ravitaillement réglementaire.

Premier pilote de l’équipe de Soultz-sous-Forêt à relayer, Sébastien Loeb reprend la piste aux commandes, après un pit stop parfaitement géré et un capital de 8 secondes d’avance sur son plus proche rival. Il est imité dans le tour suivant par Andreas Zuber coéquipier de Mike Parisy. Dixième à sa sortie des stands, le pilote de la McLaren N°10 part le couteau entre les dents. Il passe les deux BMW puis une Audi. Même la pluie qui réapparaît ne tempère pas les ardeurs de l’Autrichien qui a dans son viseur un trio composé d’une Mercedes et deux Audi. Au terme de ces dernières passes d’arme, Andi gagne sa place dans le top 5, juste avant le drapeau à damier. Pour la troisième fois, sur cinq, depuis le début de la saison, le duo Parente/Loeb gagne la course qualificative du FIA GT Series et le billet pour la pole position de la course de championnat.

Course de Championnat. Parfaitement parti à l’extinction des feux depuis la position de tête, Sébastien Loeb est rapidement rejoint par son équipier Andy Zuber qui gagne trois positions avant même la fin du premier virage ! Piste libre devant elles, les deux McLaren s’échappent comme à la parade. Aucun des concurrents ne parvient à contester le rythme qu’elles imposent, à tel point qu’au bout d’un quart d’heure, l’escadrille du Sébastien Loeb Racing compte 7 secondes d’avance sur le premier poursuivant. A chaque tour, Sébastien et Andy enfoncent le clou et augmentent leur avance. Même la crevaison qui pénalisera Andy avant son arrêt réglementaire ne permettra pas à ses poursuivants de revenir au contact !
Une fois la fenêtre d’arrêt aux stands fermée, la McLaren # 9, maintenant aux mains d’Alvaro Parente, est toujours leader devant Mike Parisy et la #10. Si le Palois est suivi de très près par une Audi, il ne tarde pas à le distancer et à creuser un écart de 10 secondes entre eux.
A l’issue de cette course déroulée sans accroc, le Sébastien Loeb Racing signe son premier doublé en FIA GT Series après une domination sans partage : le tandem Loeb/Parente l’emporte devant le duo Zuber/Parisy.

Les réactions d’ Andreas Zuber : « Fantastique ! Après des qualifications difficiles, Mike a sorti le grand jeu dans la première course ! Il gère très bien son départ et le premier tour de course pour finalement me donner le volant à la 13e position (après être parti 18e). La voiture était incroyable ce week-end et j’ai pu remonter jusqu’à la 5e place. Pour la course de championnat, j’ai pris un très bon départ en venant sur la droite le long du mur des stands pour venir me mettre dans les roues de Sébastien. Nous sommes restés de nombreux tours ensemble. C’’était assez facile de le suivre et nous avions un bon rythme jusqu’à ma crevaison qui me coute 8 ou 9 secondes. Je suis très heureux de ce résultat surtout pour l’équipe qui a fait un très bon travail comme toujours. »

Le bilan de Mike Parisy « Notre voiture était parfaite ! Le team a comme toujours très bien travaillé. La course de qualification était un peu délicate car nous sommes partis 18e. Je n’avais pas le choix, il fallait que j’attaque dès les premiers mètres pour revenir au milieu du peloton… en faisant un peu ma place. Andreas et moi, nous nous sommes parfaitement complétés, toujours en position d’attaque. Nous nous sommes montrés constants, expérimentés et rapides. Nous avons été malchanceux depuis le début de la saison, mais pas ce week-end. Avoir la possibilité de s’exprimer de la plus belle des façons fait beaucoup plaisir. Merci à toute l’équipe. »

Le Palois continue sa moisson de podiums après sa 3e place en Blancpain, lors de la dernière épreuve sur le circuit du Nürburgring, il rajoute une 2e place à son palmarès, et la saison n’est pas terminée.

Source Sébastien Loeb Racing @ photos V’Images