UN DIMANCHE APRES MIDI A ALAN

vendredi 23 juillet 2010 par IMEC


De temps à autre il est bon d’oublier le vrombissement des moteurs de compétition pour flâner dans une bourse d’échange ou encore d’aller mater une concentration de véhicules historiques. En consultant le calendrier des manifestations diverses, il est bien évident que pratiquement tous les week-ends a lieu une concentration. Ce dimanche après midi, direction le petit village d’Alan en Haute Garonne, non pour aller visiter le palais d’été des évêques du Comminges datant du XV siècle ou l’ancien hospice Notre Dame de Lorette fondé en 1735, même si ces monuments valent sans aucun doute le détour. Notre promenade dominicale a pour but d’aller à la rencontre de voitures qui ont marqué un passé pas si lointain.

Ce 12e rassemblement Auto, Moto rétro est du à l’initiative du Club des Vieux Volants du Comminges fort d’une centaine de membres, présidé par madame Ginette Bouffartigues. Ce club créé en 1997, compte parmi ces membres de nombreux Anglais qui ont élus domicile dans cette verdoyante contrée de la Haute Garonne. Aussi les voitures à conduite à droite côtoient des autos bien de chez nous. Quelques unes ont plus particulièrement attiré notre attention.

Une Traction qui a beaucoup bourlingué

Si comme bien souvent de nombreuses autos archi connues comme la 4CV, la 2 CV et consort sont toujours présentes dans ce type de rencontre, d’autres sont des nouveautés pour le visiteur lambda que je suis. A l’exemple du prototype de voiturette Motobécane qui ne sera jamais construite à l’échelle industrielle (nous reviendrons sur cette création prochainement) ou encore cette Traction qui a beaucoup voyagé. S’ il y a maintenant deux ans qu’elle a rejoint l’hexagone sa nouvelle terre d’accueil, cette Citroën a été construite en Angleterre en 1953. Ile qu’elle quitte de suite pour en rejoindre une autre île, la nouvelle Zélande dans l’Océan Pacifique, où elle résidera pendant 37 ans avant de revenir sur sa terre natale. Elle aura de retour au pays, deux propriétaires, puis sera rachetée par le batteur du groupe rock Pink Floyd. De temps à autre elle rejoindra le Mans pour participer à divers concours. En 1999 elle réside à Manchester. Rachetée par ses propriétaires actuels, Jean et Carolyn elle est dans un état absolument splendide et désormais elle parade dans différentes manifestations à côté de ses cousines françaises.

BL.S.