LES PILOTES LOCAUX ONT BRILLE A ELNE

mercredi 2 juin 2021 par IMEC

Léa Posterle remporte la catégorie Sprint Girl

C’est une ouverture de championnat en grande pompe qui s’est déroulée ce week-end pour l’Autocross et le Sprint-Car. Ce championnat, nouvelle formule avec les warm-up et la limitation du nombre d’engagés, aura offert un spectacle époustouflant, mais sans spectateurs pour des raisons sanitaires.

Le Championnat

Sprint-Girls : Au terme d’une lutte incroyable, c’est Léa Posterle et son Speed-Car qui s’impose sous les yeux de son constructeur espagnol, qui avait fait le déplacement pour l’occasion. C’est pourtant Chloé Leroy, la championne de France en titre qui s’élançait en pôle position. La pilote de la Somme et son Roscross ont su démontrer qu’elle n’avait rien perdu. Plus efficace sur le départ, Léa prend le commandement des opérations pour el conserver jusqu’au terme de la finale tandis que Chloé ne parvenait pas à trouver l’ouverture. Marianne Parthenay, la pilote de Rennes, signait son retour à la compétition ce week-end. La pilote du Camotos complétait la première ligne de départ de la finale, elle termine troisième de la finale et montre qu’elle a encore bien sa place dans ce championnat féminin.
Maxi-Tourisme : On attendait beaucoup du retour de Jacques Moniot et Sébastien Mercier. Sur le papier ces deux-là faisaient figure de favoris. Maintenant, Sébastien a rencontré quelques problèmes de remise en route sur le Peugeot 208 qui ne lui ont pas permis de s’exprimer pleinement, il devait se contenter d’une troisième et dernière ligne de finale, tout comme Jacques Moniot et sa Micra que la demi-finale n’aura pas épargné. La surprise du week-end s’appelle Nicolas Leduc le pilote de la Loire-Atlantique et sa Peugeot 206 s’offraient leur première participation en championnat de France. Il s’élançait en pôle de cette finale aux cotés de Freddy Poulain, le champion de France en titre au volant de sa Seat Cordoba et de Francis Garcia. Le régional de l’étape, toujours impressionnant en Championnat de France. Nicolas Leduc réalise la finale parfaite et s’impose devant Jacques Moniot auteur d’une formidable remontée tandis que Francis Garcia, Peugeot 206 complète le podium
Buggy 1600 : Thomas Christol a montré qu’il était bel et bien le patron dans cette division. Le Toulousain, Champion de France en titre voulait se refaire les dents ce week-end avant de s’engager en campagne Européenne. Pour autant, les contraintes sanitaires et les incertitudes qui planent, laisser à penser que Thomas devrait faire plusieurs apparitions en championnat de France. Accompagné par Maxime Brossault en pôle et Paul-Mathieu Fauconnier, c’est un trio Camotos qui composait cette première ligne. Après un départ dynamique et une finale folle, digne de la Buggy 1600, Christol s’impose devant Paul-Mathieu Fauconnier et Florian Guilliny, Peters..
Super-Sprint : Avec un plateau limité à 30 pilotes, c’est un week-end très intense qu’on vécut les pilotes Super-Sprint. Vincent Priat, le quintuple champion de France s’élançait en pôle de la finale au volant de son Speed-Car, rejoint par Olivier Barre G-Speed et David Méat Kamikaz 3. C’est dans un rythme infernal que le trio de tête a déroulé cette finale. Le drapeau à damier a pu ainsi déterminer le vainqueur, Priat qui offre une deuxième victoire au constructeur Speed-Car ce week-end. David Meat, posé sur son pare-chocs ne l’a pas lâché dans cette finale, il termine second et prouve une nouvelle fois le potentiel du Kamikaz 3. Olivier Barre complète ce podium, avec G-Speed.
Super Buggy : La catégorie retrouve ses lettres de noblesses. Avec le plateau servi ce week-end, la légendaire Super Buggy a prouvé qu’elle assurait encore le show. Robert Theuil Alfa Racing s’élançait en pôle de la finale aux cotés de Germain Bouce Fast&Speed et Axel Teigner Alfa Racing. Ce dernier nous confirmais sa participation à quelques épreuves Européennes cette saison avant une saison complète sur la scène nationale en 2022. Auteur d’un départ canon, Bouce prend le commandement des opérations et déroule les 7 tours de la finale sous la pression constante de Robert Theuil qui n’a pas mis longtemps à prendre en main la machine du décuple champion d’Europe, Bernd Stubbe. François-Xavier Bivaud Mac, complète ce podium après une finale canon, en partant de la deuxième ligne. Le Nantais entre, comme convenu, dans la course au titre.

La Coupe de France

Maxi-Sprint : Au terme d’une lutte à distance, les deux cadors, Steven Lecoint Camotos et Bastien Lacan MV Racing. Quentin Hamelet Sprint-R quant à lui a parfaitement réussi son passage vers la Maxi-Sprint. Le vainqueur de la coupe de France Junior Sprint complétait la première ligne. C’est finalement Steven Lecoint qui remporte la finale devant Bastien Lacan. Timo Lefol crée la sensation et complète ce podium. Le pilote du Grtech, lui aussi transfuge de la Junior Sprint a déjà acquis les rouages de cette nouvelle division. Il s’élançait pourtant de la troisième ligne.

Tourisme-Cup : Claude Pannaud, Renault Wind a réalisé le week-end parfait, le deux-sévriens occupait la pôle de cette finale. Nicolas Guillon, le Charentais s’offrait lui aussi une première ligne tandis que Jérôme Tessanier et sa Skoda complétaient cette première ligne. Nicolas Guillon remporte la finale et s’assure une bonne entame de championnat tandis que Jean Michaud a réussi à se refaire lors de cette finale pour s’emparer de la deuxième place. Jérôme Tessanier se classe troisième de cette finale.
Buggy Cup : Avec 26 pilotes engagés dans cette division, les places en finale étaient chères. Bien sûr, les habitués tenaient leurs rangs à l’image de Simon Rivière Roscross, Benoît Buisson Art et Théo Lavenu Speed&Speed, tous présents en finale. Pour autant, c’est Franck Quintane Roscroos, le local de l’étape qui s’élançait en pôle aux cotés de Benoît Buisson et Jimmy Verrier Propulsion. Les quelques gouttes qui commençaient à tomber sur le circuit ont rendu les premiers tours de cette finale délicats. C’est Franck Quintane qui s’impose enfin à domicile, malheureusement sans public pour le célébrer. Benoît Buisson termine deuxième devant Théo Lavenu.
Junior Sprint : Maxence Dayot, Roscross, la surprise du week-end s’élançait en pole de la finale. Le jeune Breton effectuait sa première course sur la scène nationale. Etan Pépujol, MV Racing, le pilote sélectionné par la France pour la FIA XC Cross Car Academy s’offrait la première ligne de la finale. Théophile Peignet Roscross, lui aussi Breton, complétait cette première ligne. C’est finalement Etan Pépujol qui réussit à dominer les Bretons. Il remporte sa première finale sur la scène nationale tandis que Théophile Peignet termine second et Thibault FeuilladeG-Speed complète le podium. Le pilote d’Issoudun s’offre aussi son premier podium.

Tous les classements 2021 : http://www.actumecanique.com/spip.php?article9295

B.L.S. – communiqué © Adecom