LE SOLEIL POUR LA SECONDE JOURNEE DE l’ULTIMATE CUP AU PAUL RICARD

lundi 3 mai 2021 par IMEC

La météo était au beau fixe ce dimanche 2 mai pour la troisième et dernière journée de la première manche de l’UltimateCupSeries, sur le Circuit Paul Ricard. Les six courses, sprint et endurance, au menu du jour ont tenu toutes leurs promesses en termes de spectacle !

Monoplace, course 2 : Les pilotes du plateau Monoplace sont les premiers à prendre la piste ce dimanche sur le Circuit Paul Ricard, sous un magnifique ciel bleu. Les conditions sont donc optimales pour la deuxième course de ce plateau dont le départ a pu être donné normalement ; une première ce week-end.
Auteur d’une double pole position en qualifications hier, Nicolas Prost s’élance naturellement depuis la première place sur la grille. Le pilote de la Tatuus F3R #12 de CMR prend une très bonne impulsion lui permettant de conserver aisément le leadership au premier virage. Dès lors, Nicolas Prost améliore le meilleur tour en course tour après tour et prend le large pour s’imposer une deuxième fois ce week-end, avec 35 secondes d’avance sur la Tatuus F3R #9/Graff, pilotée par Eric Trouillet, vainqueur dans la classe Ultimate. Graff réalise un double podium au scratch avec la troisième place décrochée par Luis Sanjuan.
Franck Seemann s’est illustré au volant de la Renault FR 2.0 #3 du team Race Motorsport en s’imposant dans sa catégorie dédiée.

208 Racing Cup, course 4 : Avec 27 voitures au départ de cette quatrième et dernière course de la Peugeot 208 Racing Cup, ainsi qu’une grille inversée pour le top 10 de la course 3. Tous les ingrédients sont donc réunis pour que le spectacle soit assuré. 10e à l’issue de la course 3 hier, Franck Bermond est le poleman de cette course au volant de la #208 #45/Jean Pat Racing, avec Cédric Delcroix (GPA Racing) à ses côtés en première ligne.
La course est lancée pour 25 minutes et la bataille fait rage dès les premiers virages. Plusieurs pilotes se succèdent au sommet de la hiérarchie puisque Joan Caillaut (Jean Pat Racing) prend la tête au 4e tour, mais c’est finalement Alexandre Finkelstein, parti 10e suite à sa victoire en C3, qui fait la différence en piste. Le pilote GPA Racing parvient à prendre quelques dixièmes d’avance et remporter sa deuxième victoire du week-end. Joan Caillaut a profité de la bataille pour la 3e place qui se déroulait derrière lui pour assurer la 2e place.

Le jeune Colin Boreau (Boreau Team Sport) se serait bien vu monter sur le podium au général. Le pilote de la #17 a d’ailleurs atteint la 3e place à quelques minutes de l’arrivée, mais le podium s’est joué dans le dernier tour avec le retour en force de Joran Leneutre (JSB Competition) pour décrocher la 3e place. Ce dernier a cependant écopé d’une pénalité pour non-respect de la route de course, ce qui a permis à Pierre Monmaneix (GPA Racing) d’hériter de la dernière marche du podium.
A défaut de s’offrir le podium scratch, Colin Boreau remporte la victoire dans la catégorie Junior tandis que GPA Racing s’impose également en Gentleman grâce à Horn.

KENNOL GT-Touring Sprint, course 4 : Pour la première fois du week-end, les autos engagées en KENNOL GT-Touring Sprint ont droit à un départ lancé digne de ce nom ; la météo ayant engendré des départs derrière la voiture de sécurité samedi.
Les conditions sont parfaites pour cette toute dernière course de la discipline qui voit les deux Renault R.S. 01 de G2 Racing AG et AB Sport Auto s’affronter pour la victoire finale. En pole, Marc Waechter (G2 Racing AG) prend une bonne impulsion lui permettant de conserver le leadership, prenant même quelques longueurs d’avance sur son rival, Bernard Delhez (AB Sport Auto). Ce dernier sort ensuite le grand jeu, signe le meilleur tour en course et revient très rapidement sur le leader pour ensuite le dépasser au premier virage, dans le 10e tour de course. Une fois en tête, Bernard Delhez n’a pas été inquiété par Marc Waechter. Le pilote de la Renault #30/AB Sport Auto s’est imposé pour la troisième fois ce week-end en GT Classe 3A, reléguant Marc Waechter et la Renault #4/G2 Racing AG à plus de 6 secondes. Maxime Mainguy a fait un carton plein dans la catégorie Porsche Cup en imposant une quatrième fois la Porsche 911 Cup #28/Breizh Motorsport 56, avec la manière ! La course a été âprement disputée entre les deux pilotes JSB Competition en 308 Cup qui se sont échangés le leadership de la catégorie jusque dans les derniers tours. Xavier Fouineau l’a finalement emporté pour 25 millièmes de seconde d’avance sur Florian Briché.
La victoire en GT Classe 5B est revenue à Philippe Romero sur la Porsche Cayman #190/Autosport GP.

Monoplace, course 3 :Nicolas Prost a profité de la troisième course pour asseoir sa domination et conclure en beauté son premier week-end en UltimateCupSeries. En pole grâce à ses deux victoires en course 1 et 2, le pilote de la Tatuus F3R #12/CMR commence à bien connaître son emplacement sur la grille. Contrairement aux deux précédentes courses, le fils du Champion du Monde de Formule 1, Alain Prost, a dû batailler au départavant de dérouler et s’imposer. Eric Trouillet, parti en 2e position sur la grille a pris un très bon envol et s’est emparé des commandes de la course dans les premiers virages. Au volant de la Tatuus F3R #9/Graff n’a pas gardé la tête longtemps puisque Nicolas Prost a repris l’avantage avant la fin du premier tour pour s’échapper et décroche un troisième succès en trois courses ! A défaut de pouvoir jouer la gagne au classement général face au très talentueux Nico Prost, Eric Trouillet s’impose dans la catégorie Gentleman. Le podium a évolué à l’arrivée de la course puisque Jacopo D’Amato (Graff) a perdu la troisième place au profit de Sébastien Page (Graff). Jacopo D’Amato a en effet écopé de 5 secondes de pénalité suite à un contact avec la F3R #77. A l’instar de Nicolas Prost en F3R, Franck Seemann (Race Motorsport) fait preuve d’une domination sans partage dans la catégorie réservée aux FR 2.0.

NAPA GT-Touring Endurance, course : Les qualifications qui s’étaient disputées dans des conditions très pluvieuses samedi, ont été dominées par l’équipage de la Renault R.S. 01 #5/AB Sport Auto, composé de Franck Dezoteux et Stéphane Tribaudini, rejoint par Charles-Henri Samani et Emmanuel Collard en première ligne, avec la Mercedes-AMG GT3 #83/Racetivity.
Le départ de cette première course de la saison 2021 du NAPA GT-Touring Endurance est donné ce dimanche à 10h45, sous un magnifique ciel bleu. A noter que cette année, toutes les catégories vont au bout des 4 heures de course
C’est dans le dernier tour de course que la victoire finale de cette course s’est jouée avec une passe d’armes entre les deux Renault R.S. 01 d’AB Sport Auto. Au jeu des différentes stratégies et des arrêts aux stands obligatoires, au nombre de 5, plus les ravitaillements, à effectuer, les débats se sont animés dans la dernière heure. Le début de course a été dominée par David Hallyday sur la Ferrari 488 GT3 #1/Visiom championne en titre, en menant la course durant 40 tours ! Les différentes stratégies se sont ensuite mises en place et Visiom a perdu du temps au ravitaillement à cause d’une pompe défectueuse. Le temps perdu a finalement été compensé durant la course, mais cela n’a pas permis à Jean-Paul Pagny et Jean-Bernard Bouvet d’être en mesure de se battre pour la victoire dans le money time.
Outre la Mercedes-AMG GT3 #83 qui s’est rapidement débarrassée de ses arrêts obligatoires, les deux Renault R.S. 01 #45 et #5 ainsi que la Ferrari 488 GT3 #1 ont attendu le dernier moment, dans la dernière demi-heure.
A l’issue de tous les arrêts, à quelques minutes de la présentation à damier, Franck Dezoteux est en tête au volant de la #5 grâce à une course très bien maîtrisée également par le talentueux Stéphane Tribaudini. Cependant, une Renault peut en cacher une autre puisque c’est EricCayrolle qui mène la charge au volant de la voiture sœur #45, qu’il partage avec Franck Thybaud.
Les deux hommes sont roues dans roues jusque dans le dernier tour où EricCayrolle s’infiltre et s’empare de la tête pour s’imposer au terme de 4 heures et 151 tours. Franck Dezoteux a concédé 7 dixièmes sur la ligne d’arrivée. La Ferrari du trio Pagny/Hallyday/Bouvet termine sur la troisième marche du podium, à 20 secondes des vainqueurs. Malgré le meilleur tour en course établi par Emmanuel Collard, la Mercedes-AMG #83 termine au pied du podium.
Si la lutte en GT Classe 3A était passionnante, la course a également été très palpitante dans les autres catégories, à commencer par la Porsche Cup. Christian et Victor Blugeon, accompagnés par Stéphane Louard se sont imposés sur la Porsche #666/ABM au terme d’une course sans la moindre faute. La deuxième Porsche alignée par ABM a longuement été candidate pour la victoire, mais a connu quelques déboires dont une crevaison et une pénalité pour non-respect du temps minimum d’un pilote. Milan Petelet, Sébastien Poisson et Sébastien Dussolliet terminent néanmoins deuxièmes avec la Porsche #911 et offrent le doublé à ABM. A noter la belle performance d’Arthur Mathieu qui disputait sa première course d’endurance en GT, à seulement 17 ans, et qui termine 3e de la catégorie avec Sébastien Guerrini. L’équipage de la Volkswagen Golf TCR #11 de Code Racing Development s’impose en UTCR.

Relais 208, course : Les Rencontres Peugeot Sport intègrent l’UltimateCupSeries avec les deux formats 208 Racing (sprint) et Relais 208 (endurance). La course de Relais 208 d’une durée de 4 heures s’est disputée ce dimanche après-midi sur le circuit varois du Castellet.
Les deux voitures qui se sont détachées lors des qualifications sont celles qui se sont livrées bataille pour la victoire de cette première épreuve de la saison. Marc Fleurance et Sébastien Gehin ont signé la pole position samedi au volant de la 208 #154/FG Sport by Poissy en 2 :05.938, avec seulement 478 millièmes d’avance sur Michael et Yannick Blanc sur la 208 #177/Gediracing.
Les deux voitures ne se font pas de cadeaux au départ et c’est la #177, alors pilotée par Michael Blanc, qui s’empare aussitôt du leadership. La #154 n’a cependant pas dit son dernier mot et reprend son dû quelques minutes plus tard. L’équipage de la #274 n’est pas en reste et surveille attentivement la bataille devant lui, prêt à saisir la moindre opportunité.
Michael et Yannick Blanc ont su parfaitement gérer la course pour décrocher cette toute première victoire de la saison après avoir mené durant 31 tours de course. FG Sport by Poissy termine deuxième à 37 secondes, tandis que Gemo Sport complète le podium scratch.

B.L.S. – communiqué © Nicolas Millet