EN GT4, UN COIN DU RIDEAU SE LEVE SUR ?

vendredi 17 février 2023 par IMEC

Le CODE Racing Development basé en Dordogne ajoute le championnat de France FFSA GT à sa zone de compétence !

Pour l’écurie CODE Racing Development, la saison 2022 s’est terminée dans l’allégresse de la victoire de l’Alpine A110 R-GT d’Antoine Leclerc et Sabrina de Castelli au Saint-Baume Rallycircuit. Mais la structure périgourdine s’est rapidement tournée vers 2023 et présente aujourd’hui le premier de ses quatre programmes sportifs, qui est aussi la nouveauté de l’année : elle prépare son arrivée en Championnat de France FFSA GT avec un duo de pilotes AM (Amateurs) réputés : Aurélien Robineau et Paul Paranthoen se partageront le volant d’une Alpine A110 GT4 flambant neuve dans la série phare des circuits français.

Racing Development fait sans aucun doute partie des grandes révélations de l’année en GT4 European Series, avec deux succès en Pro-Am au compteur dont une victoire au général sur le juge de paix de Spa-Francorchamps. Pas mal pour un team qui débutait dans la catégorie. Cette expérience ne demandait qu’à être déclinée au niveau national, avec un duo de pilotes qui semble prêt à jouer le podium final du championnat de France AM après avoir terminé 6 et 7e des deux derniers exercices. Paul Paranthoen et Aurélien Robineau ne sont pas deux inconnus réunis pour les besoins du format de la course… ce qui fut pourtant le cas quand ils ont débuté en GT4 au début de la saison 2021 ! Paul avait signé son contrat sans savoir qui serait son coéquipier. Aurélien l’a rejoint et ils sont maintenant inséparables

Les réactions de Paul Paranthoen a 49 ans, il est entrepreneur et travaille dans le secteur de l’automobile du côté de Bordeaux. Son début de carrière l’a vu monter sur le podium des 24 Heures du Mans Karting (les vraies, avec moteur 2 temps) puis des 24 Heures Peugeot 206 Relais à Magny-Cours. « Nous avons essayé l’Alpine en novembre avec CODE Racing, qui est une équipe très sérieuse et totalement tournée vers la compétition. L’A110 GT4 est une vraie voiture de course, légère, vive et réactive. Je suis content de continuer en championnat de France FFSA GT, j’aime les circuits, l’organisation, l’ambiance. Son promoteur SRO fait bien les choses pour que nous puissions accueillir nos partenaires, nos collaborateurs et les clients de notre structure événementielle GT4 Inside. Et de toute façon, avant de quitter un championnat, il faut d’abord faire ses preuves et c’est ce à quoi nous allons nous attaquer cette année avec Aurélien. Je n’oublie pas de préciser que le fait de courir ensemble était le prérequis de tout engagement ! »

D’ Aurélien Robineau est âgé de 38 ans et il est lui aussi chef d’entreprise, dans le secteur de la mécanique de précision à Cholet dans le Maine-et-Loire. Le plus beau fleuron de son palmarès est sans doute le titre national obtenu en 2018 dans le championnat Sprint des prototypes Funyo. Des autos « made in France », comme l’Alpine qu’il pilotera cette saison. « Avec Paul, soit en roulait ensemble, soit on ne roulait pas ! Lors du test effectué au volant de l’Alpine, j’ai apprécié à la fois le grand professionnalisme de l’équipe CODE Racing et le pilotage de l’A110 GT4 qui est une voiture agréable et performante. C’est ce que nous cherchions pour passer un cap cette année. J’ai aussi pu me rendre compte des différences qui peuvent exister entre deux GT4 sur le plan des assistances au pilotage. Et puis, Alpine est une marque française qui est très populaire. Quand je serai grand-père, je serai fier de dire à mes petits enfants que j’ai fait partie de la famille Alpine ! »

Et de Pierre Comby, qui codirige CODE Racing Development avec Jérôme Dernis : « une fois de plus, nous privilégions l’aspect humain. Aurélien et Paul correspondent à nos valeurs, ils formeront un équipage Am dont il faudra se méfier. Nous leur avons préparé un programme d’essais afin qu’ils soient fin prêts pour Nogaro. Nous sommes également heureux d’intégrer le championnat de France FFSA GT qui complète idéalement notre offre globale, d’autant plus que quatre épreuves de l’Alpine Elf Europa Cup auront lieu dans le cadre des mêmes meetings. »

Rappelons que le « GT4 France » propose deux courses de 60 minutes avec changement de pilote lors de chacun des six événements qui composent la saison. Après un week-end de Pâques passé à Nogaro (8-10 avril), nous irons à Magny-Cours (5-7 mai), puis à Dijon-Prenois (16-18 juin) au Val de Vienne (7-9 juillet), à Lédenon (22-24 septembre) et le championnat finira par l’habituel SRO Racing Festival au Circuit Paul Ricard (6-8 octobre).

B.L.S. d’après un communiqué ©