EDUCECO : ECOCITADIN ET MOTOBECANE

mardi 10 mai 2011 par IMEC

Jeudi débutera le 3e Challenge Educ Eco sur le circuit de Nogaro, où 75 petits bolides vont courir vers les économies d’énergie. Ces étranges petits véhicules dont certains semblent être issus de bandes dessinées se divisent en deux catégories, les prototypes et les EcoCitadins.

Le véhicule EcoCitadin

L’EcoCitadin contrairement au prototype, se rapproche du véhicule routier avec un objectif, préfigurer le véhicule de ville de demain. Une quinzaine seront en lice pour décrocher le meilleur rapport kilométrage parcouru avec le minimum de combustible. Les élèves ou étudiants qui planchent sur les EcoCitadins, apportent très souvent des solutions innovantes, qui peut-être demain seront mises en pratiques sur l’auto de monsieur tout le monde. En 2010, le Lycée Rascol d’Albi pour sa première participation a ouvert sans aucun doute une nouvelle voie : ‘’l’industrialisation’’ de l’EcoCitadin. Pour la première fois nous voyons apparaître un engin qui préfigure une fabrication en série. Plusieurs centre d’enseignements se sont associés pour le créer, l’Ecole des Mines de Carmaux, le Lycée de Decazeville et le Lycée Rascol. But de ce partenariat créer un châssis et une carrosserie standards pour des lycées, des collèges et autres qui ne veulent pas ce lancer dans cette fabrication. Ils ne leur restera plus qu’à compléter le puzzle, ce qui n’est pas une mince affaire. Pour la petite histoire, fut une époque ou des constructeurs automobiles fournissaient un châssis roulant à des petites entreprises à charge pour elle de concevoir la carrosserie. Avec ‘’Skip Power’’ Rascol a lancé une nouvelle aventure dont devrait bénéficier d’autres participants, qui pourront ainsi consacrer plus de temps à tout ce qui touche, la motorisation, la sécurité et, bien d’autres domaines pour amener leur EcoCitadin sur la plus haute marche du podium samedi après-midi.

Motobécane avait déjà planché sur l’EcoCitadin

L’association AD3E organisatrice du Challenge EducEco à travers cette épreuve veut mettre en avant le véhicule citadin de demain, conçu par des techniciens, ingénieurs ou chercheurs de demain. Dans les années 50, époque du grand boum de l’automobile, des personnes avaient déjà conscience que circuler en ville ou bien se garer n’était pas toujours une sinécure. Nous avons pensé qu’il était intéressant de faire un rapprochement avec un des ancêtre de l’EcoCitadin, qui fut créé par la firme motocycliste Motobécane (1923, 1983). Ce prototype d’ EcoCitadin avant l’heure, baptisé KM2V ou Mobyquatre fut construit en 1958. Voici bientôt un an que nous avons eu l’occasion de rencontrer Michel, qui à ce jour possède sans doute le seul modèle existant. Michel a bien voulu nous raconter l’histoire de cette citadine.

L’objectif de Motobécane était de construire une voiture baptisée KM2V de 2,5m maximum et d’une surface au sol inférieure à 3,250m2, ce qui était très loin des dimensions habituelles. Ceci répondait au cahier de charges donné par la ville de Paris en 1965. En effet les services techniques de la Préfecture de Police projetaient de réserver l’accès de certaines zones à des ‘’véhicules urbains’’ Sa longueur 2,5m et sa largeur avec les deux portes ouvertes 2m, alors que les concurrentes se situait entre 3m et 3,2m. Son moteur de 300cm3 développait une puissance de 20 CV et tournait à 9000tours par minute, car sans courroie. Le premier prototype a été construit en 1965 sur une idée de l’ingénieur Eric Jaulmes, mais au moins quatre personnes ont participé à ce projet, dont la principale originalité était des portes à effacement total. La KM2V n’a jamais été commercialisée car pendant son développement, la production des deux roues est passée de 333000 unités à 664000 unités en 1966.La diversification paraissant moins utile, ce développement n’a pas fait l’objet d’un lancement en série. Un second proto avec les portes à effacement a été construit en 1968, les études et les développements se sont poursuivis jusqu’en 1971. Voila une aventure vieille d’une cinquante d’années qui trouve son prolongement dans le challenge EducEco.

B.L.S.

La liste des engagés est ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article1250