ARZACQ : LES CARTES SONT REDISTRIBUEES

jeudi 4 mars 2010 par IMEC


Comme le veut la tradition, l’ouverture du Championnat de France des Rallyes Tout-terrain revient une nouvelle fois à l’Ecurie des Collines que préside avec professionnalisme, Daniel Duboscq. Pour cette 28e édition, la liste des engagés est suffisamment explicite pour remarquer que la discipline n’endure pas et qu’elle reflète une santé fortunée !

Treize spéciales au menu

Etre absent à Arzacq est toujours un regret pour ceux qui soit, faute de budget, soit en retard sur la préparation de leur engin, font l’impasse sur cette première manche du Championnat de France des Rallyes Tout-terrain. Cette année encore, le chiffre flirte avec 80 équipages qui vont débarquer en Béarn, dans cette région arzacquoise où la convivialité et les bonnes tables font accourir les épicuriens.

Avant de penser aux délices dans l’assiette, place au sport et aux forces en présence qui, durant deux jours, après les sempiternelles vérifications administratives et techniques de vendredi, vont aller se battre comme des chiffonniers dans la campagne pour signer les meilleurs chronos dans les secteurs sélectifs. Treize spéciales au menu, six le samedi et sept le dimanche d’une longueur de 89.710 km durant lesquels il ne faudra rien lâcher (kilométrage du rallye 290.670). La moindre seconde perdue devient un fossé à combler, la victoire revient habituellement à un équipage régulier, métronome et surtout n’ayant pas connu de problème technique.

Les favoris

Les favoris de cette 28e édition des Collines se comptent. Toutefois, de grosses absences sont à regretter, celle du tenant du titre Laurent Fouquet qui savoure une année sabbatique et celle du vainqueur de la précédente édition, Anicet Garicoix. Il faut aussi y rajouter celle de Bernard Garat, vainqueur à quatre reprises de cette épreuve et celle de Guy Housset, cinquième l’an passé. C’est donc, une totale redistribution des cartes à laquelle nous assistons pour cette épreuve d’ouverture. Trois noms se détachent, celui de Alain Pierrine, vice-champion de France qui, pour cette saison se présente avec un tout nouvel engin équipé cette fois de chevaux dont le moteur est préparé par les frères Jacob. Un changement qui devrait porter rapidement ses fruits même si l’humble Pierrine doit se familiariser avec la « bête » et la prendre en main pour converser avec le chrono. Des temps que le basque Patrick Orhategaray ira chercher avec la farouche volonté qui le caractérise et l’envie de récidiver sa victoire de 2008 ou celle d’Orthez et des Cimes en 2009. Autre prétendant à la victoire : Daniel Favy, armé jusqu’aux dents et donné sur le papier comme le « client » de la saison. Entre ces trois, les cœurs balancent ! Victime d’une chute en Quad la semaine dernière dans les Landes, José Castan est forfait en raison d’une fracture du poignet. Il espère toutefois disputer le Labourd au Pays-Basque dans trois semaines.

Les outsiders

Bien évidemment, les outsiders ne manquent pas : Gilbert Turon-Barrère qui a plus d’une ruse dans son sac, le jeune qui monte, Jean-Paul Hirigoyen mais encore Cyril Omnes, la famille Costes et l’inoxydable Patrick Poincelet.

Retour de Nicolas Larroquet

En 2 roues motrices, le grand retour de Nicolas Larroquet ne passe pas inaperçu, pas plus que celle de Grégory Goni, le fils de Jean-Pierre. Tous les deux déboulent avec deux nouveaux buggys signés Rivet, équipés d’un moteur Renault pour le premier cité et d’un VW pour le Basque. Qui va détrôner Vincent Poincelet le neveu de Patrick de son titre 2009 ? Se succèdera t’il à lui même au palmarès ou devra t’il s’incliner ? Autre pilote à surveiller dans cette catégorie quantitative : Xabi Incagaray en progrès permanent et très en verve dans sa région.

Jean-Luc Estève parmi les favoris en T2

En Production le groupe T2, Arzacq accueille une douzaine de concurrents, un beau score ! Fred Lafuente a quitté la discipline sur le titre 2009, mais déjà son successeur se profile : Jean-Luc Estève, un pilote d’une grande régularité qui devra toutefois compter pour le contrer sur Christophe Cournil et à Arzacq, sur Benoît Soulas qui étrenne un Cherokee flambant neuf.

AMIS SPECTATEURS RESPECTEZ LES CONSIGNES DE SECURITE

Nos amis anglais disent ‘’Motosport is dangerous’’ ! Ne pensez pas qu’un accident n’arrive qu’aux autres. Respectez les consignes de sécurités édictées par l’organisateur (voir le document ci-dessous que vous pouvez télécharger). N’oubliez pas que vous faites partie intégrante de ce sport. Les pilotes ont des obligations, port du casque, de harnais ect… Vous aussi, vous avez des obligations, merci de les respecter pour que votre discipline favorite puisse perdurer.

D’après le communiqué de presse de l’Ecurie des Collines d’Arzacq

B.L.S.

Règles à respecter avant et après l’épreuve