LE MIRAGE RACING RESTE EN TÊTE APRES LE RENDEZ-VOUS ALBIGEOIS

samedi 12 juin 2021 par IMEC

Leader du Championnat de France FFSA GT en arrivant à Albi, Mirage Racing caressait l’espoir de répéter son doublé à domicile obtenu l’an passé. Malgré un week-end difficile, l’équipe a toutefois fait preuve d’une belle persévérance lui permettant de conserver les rênes des classements généraux Pro-Am à mi-saison.

Dans la foulée de son deuxième apparition en GT4 European Series conclue par un point acquis à la force du poignet par Tom Canning et Ruben del Sarte au Circuit Paul Ricard, Mirage Racing retrouvait la scène nationale pour défendre son leadership dans la catégorie Pro-Am.

Sur une piste où ils s’étaient imposés deux fois l’an dernier, les hommes de Frédéric de Brabant et Guillaume Bruot surmontaient des qualifications piégeuses en plaçant deux équipages dans le top dix samedi avant de récidiver le lendemain avec l’Alpine A110 n°222.

Malgré les contrecoups subis par l’Alpine A110 n°13 et l’Aston Martin Vantage n°38, Mirage Racing reste au sommet du Pro-Am tandis que Rodolphe Wallgren et Gaël Castelli comptent désormais seize unités d’avance sur leurs plus proches poursuivants.

Le prochain rendez-vous de Mirage Racing mènera Emilien Carde, Philippe Cimadomo et leur LMP3 à Dijon (11-12 juin) pour la deuxième manche de l’Ultimate Cup Series. L’équipe retrouvera ensuite les GT4 European Series à Zandvoort (18-20 juin) avec Tom Canning et Ruben del Sarte, puis la Mitjet International à Misano (2-4 juillet) avec Yves Lemaître, Alban Lagrange et Frédéric de Brabant. La reprise du Championnat de France FFSA GT aura enfin lieu sur le Circuit de Spa-Francorchamps (23-25 juillet).

Après avoir partagé le volant avec Frédéric de Brabant à Magny-Cours et Tom Canning au Castellet, Ruben del Sarte retrouvait Yves Lemaître pour la première fois depuis Nogaro. En retrait lors des qualifications, le duo inversait la tendance samedi après-midi malgré une pénalité. Leur week-end s’interrompait toutefois brutalement, Ruben del Sarte étant contraint à l’abandon par la casse de sa suspension avant droite dans un accrochage après seulement huit minutes de course le lendemain.

Mal récompensée, l’association entre Vincent Beltoise et Romano Ricci monte toutefois en puissance. Comme leurs équipiers, le duo était plus à son avantage en course puisque Romano Ricci se hissait dans le top dix avant de laisser Vincent Beltoise finir le travail lors d’un sprint final mouvementé. Encore plus en verve dimanche, les deux hommes étaient hélas contraints à l’abandon, transmission cassée à huit minutes de l’arrivée alors que Romano Ricci occupait le huitième rang.

Le bilan du week-end Albigeois avec Guillaume Bruot, Team Manager « Nous attendions un peu mieux de ce week-end. Compte tenu de nos résultats de l’an dernier, nous espérions au moins un podium, mais cela s’est finalement joué à quelques secondes. Malheureusement, un ensemble de petits facteurs entre le trafic, la mise en chauffe des pneumatiques et d’autres nous ont compliqué la tâche en qualifications et le moindre écart dans un peloton aussi serré et un tracé plutôt court se traduit par de nombreuses positions perdues sur la grille. Notre rythme était meilleur en course, mais Albi est un circuit de patience tant il est difficile de trouver l’ouverture ou de pousser son adversaire à la faute. Nous repartons toutefois avec de bons points nous permettant de rester en tête du championnat à mi-parcours d’une saison encore longue. Nous avons également eu le bonheur de revoir du public et d’accueillir nos partenaires pour notre manche à domicile. C’est toujours gratifiant de ressentir leur soutien à nos côtés. Nos opérations GT4 se tournent désormais vers Zandvoort, où Ruben évoluera à son tour à domicile tout en retrouvant Tom Canning, et nous avons hâte d’y être et de profiter de la journée de roulage jeudi pour poursuivre notre apprentissage de l’Aston Martin Vantage GT4. »

B.L.S. d’après un communiqué © B.L.S.