A DIJON UN PODIUM POUR RENAUD MALINCONI

mardi 13 juillet 2021 par IMEC

Le Pilote Albigeois Renaud Malinconi , vainqueur des 4 heures d’Albi au mois de mai dans le championnat du Trophée Tourisme Endurance avait rendez-vous le week-end dernier en terre Bourguignonne sur le Circuit de Dijon-Prenois Sur un circuit qu’il n’apprécie pas particulièrement mais qui lui a toujours bien réussi, l’Albigeois avait à cœur de confirmer la bonne prestation d’Albi et d’accentuer également son avance au championnat. Après de bons essais libres, qui placent la Ginetta G55 GT4 tout en haut des feuilles de classements, la motivation était de mise dans le clan albigeois en vue des qualifications. Ces bonnes performances entrevues lors des essais libres, seront confirmées lors de la séance de qualification du dimanche matin, puisque Renaud réalise la pôle sur un tour lancé seulement, avec 3/10 d’avance sur l’autre voiture de l’équipe. C’est donc de la première position que la Ginetta N°95s’élança à 14h30pour les 4 heures de Dijon.

Malheureusement tout ne se passa pas comme prévu, puisque après 25 minutes de course une avarie obligera le coéquipier de Renaud ayant pris le départ, à rentrer, faisant perdre à la N° 95 cinq tours sur le leader. C’est alors une folle remontée qui va s’engager pendant 3h30, ce qui emmènera Renaud , auteur d’un dernier relais d’une heure à remonter trois tours et à finir sur le 3èmemarche du podium.

Les réactions à l’arrivée de Renaud Malinconi  :« Sur le plan sportif cette course n’aurait pas dû nous échapper, mais en quatre heures on n’est à l’abri de rien. C’est vrai que je n’aime pas particulièrement Dijon, mais bizarrement j’y ai toujours été compétitif avec un podium ou un résultat à la clé. Le team KWORX grâce à une stratégie de course ultra maîtrisée nous sauve le week-end et quand on ne peut pas gagner il faut marquer des points et jouer l’épicier, c’est ce que nous avons fait en vue du championnat qui ne fait que commencer. Mes coéquipiers Laurent et Thibaut Mogica ont fait une course parfaite, notre équipage est vraiment homogène. La fin de course a été très tendue car j’ai eu des coupures moteur dans les deux derniers tours et j’ai vraiment pensé que je ne vais pas terminer ! Cap maintenant sur Le Castellet au mois d’août, C’est ici même il y a 26 ans que je réalisais mes premiers tours de roue en monoplace en décrochant le Volant Elf…C’est donc un circuit très spécial pour moi ! »

B.L.S. d’après un communiqué © Stéphane Poulard