YOANN BONATO DOUBLE LA MISE AU LYON CHARBONNIERES

lundi 22 avril 2019 par IMEC

]

Le podium du 71e Rallye Lyon-Charbonnières

Le double Champion de France en titre signe un deuxième succès consécutif au ‘Charbo’ ce qui lui permet de prendre les rênes du Championnat. Sur la seconde Citroën C3 R5 engagée ce week-end, Yohan Rossel termine au deuxième rang et devance Quentin Gilbert (Volkswagen Polo GTI R5) et Quentin Giordano (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport) à l’issue d’une belle passe d’arme entre les trois pilotes. Encore très performant sur ce rallye, Nicolas Ciamin (Team Milano Racing) intercale son Abarth 124 Rally en cinquième position au beau milieu des ‘R5’ et reste en bonne position au Championnat. Le Trophée Michelin ‘R5’ est remporté par Quentin Gilbert alors qu’en ‘hors R5’, c’est Cédric Robert (DS 3 R3 Max, Team CHL Sport Auto) qui s’impose. Une nouvelle fois, le Team CHL Sport Auto rafle la mise chez les ‘Teams’. En Championnat de France des Rallyes VHC, Pascal Eouzan (BMW M3) est venu à bout de ses adversaires aujourd’hui. Enfin, Boris Carminati (Renault Clio R3T, Team Minerva Oil by gbi.com) a parfaitement tenu son rôle de favori en enlevant une probante victoire dans le cadre du Clio R3T Trophy France. En bref :

ES8 (Mont Brouilly - 4,20 km - 9h13) : Spéciale sinueuse et courte, beau temps - Meilleur Temps : Bonato
Faits marquants : Yoann Bonato poursuit son effort et remporte une nouvelle spéciale. Dans la lutte pour la deuxième place, Quentin Giordano concède déjà de précieuses secondes en effectuant un tête à queue. Yohan Rossel récupère la troisième place mais les écarts restent faibles. Ce ‘chrono’ fait deux victimes majeures avec Éric Mauffrey (Skoda Fabia R5) qui sort de la route sans gravité et Sébastien Dommerdich (Team JSA Yacco) qui endommage sa Peugeot 208T16 R5 suite à une touchette. A noter le très beau temps de Romain Dumas (Team JSA Yacco) qui place sa Porsche 997 GT3 RS au quatrième rang.

ES9 (Lantignié - Villié Morgon - Chiroubles - 21,94 km - 9h41) : Petite pluie au départ de la spéciale pour les premiers concurrents mais route relativement sèche et très abrasive - Meilleur Temps : Bonato
Faits marquants : Malgré une légère averse sur les premiers kilomètres, Yoann Bonato enchaîne avec un nouveau temps ‘scratch’ et Quentin Gilbert semble bien parti pour assurer la deuxième place. Romain Dumas se distingue à nouveau avec un excellent troisième temps mais rend son carnet après le ‘chrono’ suite à une décision personnelle. Quentin Giordano se reprend bien après son erreur dans la spéciale précédente et récupère la troisième place du classement général. Anthony Fotia (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) continue d’étonner avec un probant cinquième temps.

ES10 (Marchampt - Claveisolles - St Cyr le Château - 17,36 km - 10h34) : Routes glissantes en toute fin de spéciale suite à une averse - Meilleur Temps : Bonato
Faits marquants : Trois sur trois pour Yoann Bonato ! Derrière le pilote du Team CHL Sport Auto, le classement reste inchangé dans le top dix. Classé huitième au général, Éric Brunson (Ford Fiesta WRC) rencontre un problème de différentiel arrière et n’est pas sûr de pouvoir continuer le rallye.

ES11 (St Nizier - Meaux la M. - Grandris - 18,69 km - 11h32) : Spéciale propre - Meilleur Temps : Bonato
Faits marquants : Dans cette spéciale Yoann Bonato continue de dominer ses adversaires. Quentin Gilbert est un peu en retrait sur ce ‘chrono’ et concède du temps sur Quentin Giordano et Yohan Rossel. Avant la dernière boucle, les trois pilotes en bataille pour la deuxième place sont regroupés en 8s1. Époustouflant depuis le début du rallye, Nicolas Ciamin a cassé la barre antiroulis de son Abarth 124 Rally dans la spéciale précédente et voit Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition) se rapprocher pour le gain de la cinquième place. En retrait depuis le départ, Mathias Vaison (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition) sort de la route sans gravité alors que Jordan Berfa (Hyundai i20 R5) tape un objet dans la spéciale, ce qui endommage sa direction assistée. À la faveur d’un joli cinquième temps, Anthony Fotia réintègre le top dix.

ES12 (Mont Brouilly - 4,20 km - 15h05) : Spéciale sinueuse et courte, beau temps - Meilleur Temps : Rossel
Faits marquants : Yohan Rossel signe son deuxième meilleur temps du week-end et les écarts se resserrent encore entre les trois pilotes en lutte pour la deuxième place. Sylvain Michel met également la pression sur Nicolas Ciamin pour le gain de la cinquième position.

ES13 (Lantignié - Villié Morgon - Chiroubles - 21,94 km - 15h33) : Route sèche et abrasive - Meilleur Temps : Rossel
Faits marquants : Nouveau meilleur temps de Yoann Rossel qui récupère la troisième position. Plus à l’aise dans l’après-midi, Sylvain Michel passe devant Nicolas Ciamin et intègre le top cinq au détriment du leader du Championnat. Sixième sur ce ‘chrono’, Anthony Fotia poursuit sa remontée et pointe désormais au neuvième rang.

ES14 (Marchampt - Claveisolles - St Cyr le Château - 17,36 km - 16h26) : Routes propres, beau temps - Meilleur Temps : Ciamin
Faits marquants : Superbe temps scratch de Nicolas Ciamin qui récupère la cinquième position. Les écarts augmentent entre les pilotes du top dix alors que dix-huit kilomètres de ‘chrono’ restent à parcourir.

ES15 (St Nizier - Meaux la M. - Grandris - 18,69 km - 17h24) : Routes propres, beau temps - Meilleur Temps : Rossel
Faits marquants : Décidément très en forme dans l’après-midi, Yohan Rossel signe son quatrième meilleur temps du week-end et rafle la deuxième place à Quentin Gilbert pour huit petit dixièmes ! Derrière un Yoann Bonato intouchable tout au long du rallye et qui remporte sa deuxième victoire consécutive à Charbonnières-les-Bains, un seul autre changement est à signaler dans le top dix. Éric Brunson profite de cet ultime ‘chrono’ pour récupérer le septième place finale aux dépends de Raphaël Astier (Hyundai i20 R5).

Avec les pilotes régionaux : le meilleur en est Jordan Berfa associé à Damien Augusrin (Hyundai I20) qui rentrent dans le top 10 avec la 8e place du groupe R5. Belle performance des Palois Lionel Jacob, Cédric Nicoulau (Peugeot 206 Maxi 16e, premier du groupe F2000. Ils occupent également la 2e place du Trophée Michelin hors R5. Moins de chance pour Patrick Rouillard, Gilles De Turckeim, qui abandonnent entre les spéciales 11 et 12, sur problèmes mécaniques.

Le classement final

B.L.S. – communiqué © DPPI