UN 5e TITRE POUR L’AGENAIS NICOLAS MILAN EN CLIO CUP

mardi 6 novembre 2018 par IMEC

Nicolas Milan vire en tête

Après avoir été titré en 4 fois (2009, 201à, 2011 et 2014), l’ Agenais Nicolas Milan (Milan Compétition) obtient son 5e sacre en Clio Cup France, sur le circuit Paul Ricard en venant à bout de son grand rival, le Tarnais Benoît Castagné qui, n’a rien lâché jusqu’au bout (Raiwoit Racing). Ils sont aussi titrés, en Gentlemen David Pajot (Vic’Team), Corentin Tierce (Tierce Racing) en Junior et chez les teams le GPA Racing l’emporte. Pour la même occasion les espagnols sont regroupés avec les français, mais aussi la Finale Internationale de la Renault Clio Cup remportée par le jeune Britannique Jack Young (MRM Racing)

Après un vendredi pluvieux, la piste est encore humide lorsque David Pajot remporte la première qualification en 2’33’’405. C’est également le cas samedi matin lors de la deuxième session où le Britannique James « JJ » Ross s’offre la pole en 2’’38’’980 devant David Pouget (GPA Racing).

Course 1 : Samedi après-midi, les pneus slicks effectuent leur première apparition sur la grille de départ. En première ligne, James « JJ » Ross et David Pouget devancent Nicolas Milan, Dorian Guldenfels (GPA Racing) et Kévin Jimenez (GPA Racing). En tête du classement général, Benoît Castagné est seulement onzième. Dès l’extinction des feux, David Pouget s’empare des commandes devant Dorian Guldenfels et Nicolas Milan alors que le poleman part à la faute au premier virage. Kévin Jimenez s’installe dans le sillage des leaders avant de glisser derrière Benjamin Mosson (GPA Racing), Guillaume Savoldelli (TB2S) et Marc De Fulgencio (Team VRT) au deuxième tour. Un peu plus loin, Benoît Castagné dépasse Kevin Jimenez et Alex Royo à l’intérieur du double gauche du Beausset ! Au quatrième tour, Dorian Guldenfels prend les rênes devant David Pouget, qui réplique dans la foulée. Plus qu’un véritable duel, les deux pilotes du GPA Racing tentent d’exploiter l’aspiration pour distancer un peloton dynamité par les remontées de Pierre-Étienne Chaumat (TB2S), Yoann Baziret (Setup Racing) et Thibaut Bossy (TB2S). Après deux nouveaux échanges de la tête, David Pouget s’impose devant Dorian Guldenfels. Si le premier reste dans la course au titre, ce n’est toutefois plus le cas de son jeune équipier. Nicolas Milan complète le podium. Remonté jusqu’au quatrième rang, Benoît Castagné est surpris en fin de course par Pierre-Étienne Chaumat – dix-neuvième sur la grille ! – et l’Espagnol Marc De Fulgencio, transparent dans le classement français. Sixième pour ses débuts en Clio Cup France, Benjamin Mosson précède Guillaume Savoldelli, Thibaut Bossy, Kévin Jimenez et Mathieu. Lannepoudenx (Milan Compétition) après l’abandon de Yoann Baziret à quelques kilomètres du drapeau à damier. Souverain dans la catégorie Gentlemen, David Pajot s’offre le meilleur tour en course et la couronne en devançant Mickaël Carrée (T2CM) et Stéphane Auriacombe (Tierce Racing). Chez les Juniors, Edwin Traynard est débordé par Pierre et Corentin Tierce au quatrième tour, mais les pénalités appliquées aux jumeaux après la course permettent au pilote Autosport GP de remporter son premier succès de la saison.

Course 2 : Dimanche, David Pajot s’élance en pole position devant Pierre-Étienne Chaumat, Thibaut Bossy et Guillaume Savoldelli. Prétendants au titre, Benoît Castagné et Nicolas Milan partagent la troisième ligne tandis que David Pouget s’aligne en seizième position. Si le poleman garde d’abord l’avantage, Thibaut Bossy se porte aux commandes à la chicane. Pierre-Étienne Chaumat tente de lui emboîter le pas, mais Benoît Castagné exploite la moindre opportunité pour s’installer au deuxième rang avant que Chaumat ne réplique au troisième tour. Dans la foulée, le leader du classement général est harcelé par Nicolas Milan.
Après une première attaque au premier virage, puis une seconde à la chicane, l’Agenais trouve finalement l’ouverture à Signes. Benoît Castagné contre-attaque virilement une boucle plus tard et Dorian Guldenfels en profite pour s’intercaler entre les deux hommes ! En parallèle, Pierre-Étienne Chaumat prend l’ascendant sur Thibaut Bossy. Derrière eux, Dorian Guldenfels, Nicolas Milan et David Pouget finissent par surprendre Benoît Castagné et se lancent à la poursuite du duo de tête. Déterminé à l’emporter, Dorian Guldenfels efface coup sur coup Thibaut Bossy et Pierre-Étienne Chaumat pour s’imposer devant les deux pilotes TB2S. Quatrième, Nicolas Milan précède David Pouget et Benoît Castagné, un résultat lui permettant d’obtenir sa cinquième couronne dans la discipline ! Chez les Juniors, Edwin Traynard devance Corentin Tierce sur la grille, mais ce dernier perd gros en s’arrêtant entre ses deux tours de reconnaissances. S’il s’élance finalement depuis la voie des stands, il parvient à remonter au deuxième rang entre Edwin Traynard et Adeline Prudent (Prudent Compétition) pour arracher le titre avec seulement trois points d’avance sur son plus proche rival ! Déjà titré chez les Gentlemen, David Pajot se voit imposer un drive-through pour avoir volé le départ. Comme il n’effectue pas sa pénalité dans les temps impartis, le drapeau noir est brandi. Mickaël Carrée, Stéphane Auriacombe et Emmanuel Raffin (Autosport GP) forment donc le dernier podium de l’année dans cette classe.

Jack Young le meilleur âgé de seulement 17 ans Jack Young (MRM Racing) a remporté la Finale Internationale de la Renault Clio Cup. Auteur de la pole position, le Britannique a mené de bout en bout pour devancer son compatriote Max Coates (Team Coates) et Benoît Castagné (Raiwoit Racing). En s’imposant face aux meilleurs concurrents des Clio Cup organisées dans le monde, Jack Young se verra offrir une Nouvelle Renault Mégane R.S.. Pour clore une saison exceptionnelle dans les différentes Clio Cup nationales lors de ce week-end aux couleurs Renault, la Finale Internationale réunit les meilleurs concurrents des Clio Cup Central Europe, Chine, Espagne, France, Grande-Bretagne et Italie.

Classement course 1
Classement course 2
Finale Internationale

B.L.S. – communiqué © Renault Sport