SPLENDIDE VICTOIRE POUR COSTES ET IRRIBERY AUX CIMES

mercredi 8 septembre 2021 par IMEC

Seconde victoire pour Loïc Costes avec son copilote Sébastien Irribery

Tout le monde l’attendait et il n’a pas déçu. Après sa récente victoire à Orthez, Loïc Costes remporte le mythique rallye des Cimes. Du haut de ses 22 ans le Cantalou devient le plus jeune vainqueur de l’épreuve. Il atteint l’objectif tant convoité de la famille Costes qui coure après cette victoire depuis 3 générations ! Il précède le Dronde Nissan de Benoît Bersans et le Fouquet du jeune Stéphan Barthe. En 2RM, Guillaume Laborde s’est encore montré le plus fort tout comme Patrice Daviton dans le Trophée des 4x4. Enfin, soulignons la victoire de Nicolas Hourtane dans le Challenge SSV.

Championnat de France : malgré ses 70 ans d’existence depuis sa création en 1951, le rallye des Cimes n’a pas pris une ride et reste une épreuve extrêmement sélective ! La pluie tombée en début de rallye, le brouillard, la boue ont donnés du fil à retordre aux 87 équipages présents pour ce rendez-vous immanquable.
La 65e édition de ce monument débute avec la sélective spéciale d’Inchouriste remportée par le favori de l’épreuve, Johane Garicoix. La deuxième spéciale est remportée par le leader du Championnat, Thibault Flouret Barbe.
Le samedi matin, Johane Garicoix renonce dans le 3e chrono et laisse ses petits camarades prendre le relais. A ce jeu-là, le plus fort s’appelle Loïc Costes qui passe à l’offensive sur le plateau d’Iraty et qui prend les rênes du rallye après avoir signé l’intégralité des meilleurs temps de la journée. Sans connaître de souci majeur et en roulant sur un rythme très élevé le Cantalou rentre au parc avec 42’’ d’avance sur le Dronde Nissan de Benoît Bersans et 1’39’’ sur Stéphane Barthe.
Dimanche matin, Loïc signe encore un meilleur temps avant de lever le pied et de laisser les meilleurs temps à ses adversaires. Avec son copilote Sébastien Irribery, il atteint le sommet de la Madeleine en vainqueur et rentre ainsi dans la légende du rallye Tout Terrain français en étant le plus jeune vainqueur de l’épreuve. Une victoire méritée et acquise de main de maître par ce talentueux duo, félicitations !
La deuxième place revient à Benoit et Jérôme Bersans qui ont connus de multiples crevaisons avec leur Dronde Nissan. Ils ont encore une fois maintenu la pression sur le leader et ont montrés qu’ils étaient capables de jouer les premiers rôles sur ce type de terrain. Après une très belle remontée, Stephan Barthe et Clémence Favy réussissent à monter sur le podium final lors de la remise des prix de Tardets. Le jeune trublion démontre une nouvelle fois que son Fouquet Honda est à l’aise sur tous les terrains.
La surprise du rallye vient de Stéphane Abadie et Julien Bozom qui se sont montrés extrêmement vaillant avec leur Fouquet Nissan. Ils terminent le rallye en trombe avec une dernière spéciale d’anthologie. Ils y signent le meilleur temps et marque donc un point supplémentaire au Championnat. Bravo ! Le quinté est complété par le Rivet Mazda de Vincent Foucart et Christelle Perrin qui ont été très régulier durant le week-end.
Le Britannique Chris Bird signe un bon résultat pour son retour en France. Il prend la deuxième place de la classe T1A2 avec son Rivet Ford. Il précède les frères Urrutia qui emmènent leur Caze Jaguar à la 7e place malgré de multiples crevaisons. Justement, de ce côté-là, Thibault Flouret Barbe a alterné le très bon et les crevaisons. Le leader du Championnat voit son principal rival revenir à 7 petits points à trois épreuves de la fin de l’année. Rien n’est fait !
La 9e place de Yannick Lonne-Peyret ne reflète pas la course du pilote du Fouquet qui a été pénalisé de 2’20’’ après avoir connu un souci technique. Dommage car la vitesse de pointe était là ! Le top 10 est complété par un autre Fouquet, celui de Jean-Alfred Marques qui a été régulier. Il devance le vainqueur de la classe T1A1 Nicolas Arhie qui fait la bonne opération au Championnat en se hissant à la 4e place provisoire. Enfin, en T3, c’est une nouvelle fois Guillaume Noirot et Alexis Correia qui s’imposent avec leur Can Am.

2 Roues Motrices : dès la première spéciale, Guillaume Laborde affiche ses ambitions en reléguant ses adversaires à plus de 17’’. Par la suite le pilote du Rivet gère sa course en alliant panache et sérénité. Il signe 7 meilleurs temps sur 11 possibles et rentre au parc fermé avec une magnifique victoire avec son copilote Remi Esponda. Le pilote de Lanne dispose maintenant d’une confortable avance de 28 points dans la course au titre.
Deuxième, Pierre Bozom et Stéphanie Duparcq confirment tout le potentiel de ce Rivet Suzuki. Pour sa deuxième sortie avec ce buggy, le pilote de Montory place déjà la barre bien haute. A n’en pas douter, il sera un sérieux client pour la saison 2022.
Pour preuve, le troisième de ce Challenge pointe à plus de 2’ du vainqueur. En effet, Yann Clevenot et Romain Dupouts ont fait de leur mieux avec leur Cledze. Il rentre à bon port avec des points importants pour la course au titre mais la tâche ne sera pas facile avec Guillaume Laborde qui dispose d’une victoire d’avance sur le pilote constructeur. Deux autres Cledze suivent avec Xabi Incagaray et Vincent Hyppolite qui ont été très réguliers et Lionel Babaquy et Grégory Goni qui complètent le top 5.

Challenge SSV : les surprises n’ont pas manqué dans le Challenge des SSV. Les Polaris ont marqué les esprits en début d’épreuve avec le spectaculaire Daniel Biscaycacu et le très rapide Cyril Lapeyrade ! Hélas, le premier abandonne très rapidement alors que le second renonce dans la 6e spéciale.
Du coup, c’est le Can Am de Nicolas Hourtane et Patxi Bourgoin qui reprend le flambeau de leader et qu’il ne quittera plus jusqu’à l’arrivée. Auteur d’une course exemplaire, le pilote d’Oloron Sainte Marie décroche pour la première fois de sa carrière les lauriers de la victoire dans la catégorie. Bravo !

Trophée 4 x 4 : en pleine bagarre durant tout le week-end avec Andrew Sargeant, Patrice Daviton et Franck Etchecopar prennent finalement le dessus lors de la deuxième étape. Avec 6 meilleurs temps, ils remportent assez largement la victoire dans le Trophée des 4x4 au volant de leur Jeep tout en faisant plaisir aux spectateurs avec une grosse attaque ! Félicitations !
Andrew Sargeant et Chris Hammond prennent une très belle deuxième place et remportent la classe T2B+. Le podium est complété par Fabien Darracq et Gautier Lalanne qui ont tout donné avec leur Toyota Hilux.

Le classement : www.actumecanique.com/spip.php?article9518

B.L.S. d’après un communiqué © Lionel Montmain