LE TEAM DUBOURG REVIENT DANS LE MATCH

mardi 25 janvier 2022 par IMEC

Auteur de deux victoires incontestables à Lans-en-Vercors, Jean-Baptiste Dubourg revenait dans le match pour la course au titre à la veille de la dernière étape à Super-Besse. Nicolas Prost et Gérald Fontanel s’offraient un podium tandis qu’Emmanuel Moinel marquait de précieux points. Piqués au vif après leur contre-performance d’Isola 2000, Jean-Baptiste Dubourg et le Team DA Racing-Renault-Motul ont mis à profit les 10 jours de break avant la reprise à Lans-en-Vercors pour effectuer de longues séances de travail. Le pilote de la ZOE Glace #1 se hissait en haut de la feuille de temps dès les premiers essais du week-end. Dès lors, « JB » ne lâchait plus la première position, que ce soit en qualification, en Super Pole et lors de la Super Finale Elite Pro. Jean-Baptiste signait sa troisième victoire de la saison. Malgré les 60 kilos de lest réservés au vainqueur de la veille, Jean-Baptiste rappelait qu’il était l’homme fort de ce week-end en remportant une nouvelle fois les qualifications avant de s’imposer en Super Pole. « JB » restait sur le même rythme lors de la Super Finale Elite pour réussir à remporter les deux courses d’un même week-end. Cette performance de premier ordre le relance totalement dans la quête d’une sixième étoile sur la glace. Nicolas Prost ne cachait pas son impatience de retrouver le circuit de Lans-en-Vercors après ses deux deuxièmes places de l’an passé. En confiance au volant de la ZOE Glace #5 « revigorée » après les séances de travail réalisées par le Team DA Racing-Renault-Motul, « Nico » laissait parler sa pointe de vitesse pour monter sur la troisième marche du podium de la Course 1, son premier Top 3 de l’hiver. Clairement performant sur ce tracé naturel, « Nico » partait sur le même rythme samedi pour la Course 2, à l’image de son deuxième temps en Super Pole. Quatrième à l’issue de la Super Finale Elite Pro, « Nico » réalisait son meilleur week-end de l’hiver. Régulier lors des qualifications, Gérald Fontanel se rapprochait des hommes forts de la catégorie Elite. Le pilote de la ZOE Glace #1 du Team DA Racing-Renault-Motul faisait parler son expérience de la course lors de la Super Finale Elite pour prendre la troisième place et rentrer ainsi dans le Top 5 de la Course 1. Décidé à renouer avec le podium, Gérald intensifiait son effort dès les premières « qualif » de la Course 2 avec un probant deuxième temps en Q1. Le pilote de la ZOE Glace #1 Elite ne commettait aucune erreur lors de la Super Finale Elite pour monter sur la troisième marche du podium. Cinquième des essais organisés vendredi après-midi, Emmanuel Moinel confirmait ses bonnes sensations sur le tracé de Lans-en-Vercors. Las, le pilote de la ZOE Glace #5 devait composer avec les affres de la compétition pour prendre la 12e place de la Course 1. Samedi, « Manu » prenait la 9e place de la Course 2 avec avec notamment la troisième place dans la Finale Elite.
Leurs analyses : J.B. Dubourg : « C’était un week-end extraordinaire ! Après la contre-performance d’Isola 2000, nous avions tous à cœur de rectifier le tir et de montrer que nous ne lâcherions rien. Nous avons effectué une séance d’essais quelques jours avant l’épreuve de Lans-en-Vercors et cela nous a permis de valider certains paramètres. Je suis arrivé ici avec l’envie de signer un bon résultat. Les efforts et le travail ont été récompensés avec la victoire dans les deux courses du week-end. Toute l’équipe a été performante à l’image des podiums de Nicolas Prost et de Gérald Fontanel. Ces deux victoires me remettent dans le match pour le titre avant l’ultime rendez-vous de Super-Besse. Je vais arriver en Auvergne dans de bonnes conditions pour cette finale à trois, face à Aurélien Panis et à Yann Ehrlacher. », Nicolas Prost : « Toute l’équipe avait à coeur de retrouver les premières places. Le travail réalisé par le staff technique du Team DA Racing-Renault-Motul nous a permis de retrouver de la performance sur les ZOE Glace. Lans-en-Vercors est l’un des circuits les plus exigeants du e-Trophée Andros. Nous avons réalisé un week-end plein avec de gros points sur l’ensemble des deux courses. Monter sur le podium de la Course 1 confirme que nous avons la vitesse pour nous battre devant, il faut confirmer la semaine prochaine. », Emmanuel Moinel :« Entre ses deux épingles et ses enchaînements de virages, le circuit de Lans-en-Vercors demande au pilote d’avoir un rythme parfait derrière le volant. Les quelques dixièmes échappés ci et là coûtent cher à la fin d’une manche ! J’avais un bon feeling avec la ZOE Glace, je dois optimiser ma régularité. » et Gérard Fontanel : « L’équipe travaille sans relâche pour nous mettre à disposition une ZOE Glace parfaitement réglée. C’est sûr nous avions tous envie d’oublier le week-end d’Isola 2000. La cinquième place de vendredi m’a mis en confiance et j’ai pu ensuite exploiter tout le potentiel de la ZOE en Course 2 pour renouer avec le podium, en prenant la troisième place, après celle décrochée en Andorre. On va conserver cette dynamique pour Super-Besse. »

Un podium Elite, des qualifications en Super Pole Elite Pro, Julien Fébreau et Pierre-Louis Loubet continuent de faire briller les couleurs de Granulés du Limousin sur le e-Trophée Andros 2022. Rapides et efficaces sur les deux courses du week-end, les pilotes GDM Pellets se sont installés comme de véritables outsiders. Auteur d’un baptême du feu remarqué à Isola 2000 pour ses débuts sur le e-Trophée Andros avec l’AS01 aux couleurs de GDM Pellets, Pierre-Louis Loubet confirmait qu’il faisait partie des espoirs du sport automobile français en s’attaquant au tracé de Lans-en-Vercors. Le pilote de 24 ans faisait jeu égal avec les concurrents en lutte pour le titre en fin de saison en signant notamment le deuxième temps des essais libres. Une nouvelle fois qualifié en Super Pole, Pierre-Louis terminait la Course 1 au quatrième rang. En confiance au volant de l’AS01-GDM, Loubet enchaînait les bons chronos lors des « qualif » de la Course 2 pour se hisser une nouvelle fois en Super Pole avec le Top 5 provisoire. Après de belles luttes lors de la Super Finale Elite Pro, le pilote GDM Pellets se faisait accrocher et marquait les points de la sixième place. Julien Fébreau devait vite se familiariser avec la piste de Lans-en-Vercors et ses subtilités avant de se lancer à l’assaut des qualifications. Le pilote de l’AS01-GDM #87 Elite trouvait vite ses marques sur ce tracé naturel pour remporter la Q2. Positionné sur la première ligne de la Super Finale Elite, il se faisait piéger avant de monter sur la troisième marche du podium de la Course 1. Lesté de 20 kilos samedi pour la Course 2, Julien appréhendait parfaitement ce handicap de poids lors des qualifications en pointant au cinquième rang. La Super Finale Elite réservait son lot de surprises et Julien prenait la sixième place au classement de cette journée. Ce qu’ils en pensent, Pirre Yves Loubet : « La courte séance d’essais vendredi m’a permis de découvrir l’inédit circuit de Lans-en-Vercors. J’ai tout de suite été dans le bon rythme avec une quatrième place dans la Course 1. Samedi, je n’étais pas à l’aise en Q1, avec les ingénieurs du Team DA Racing-Renault-Motul nous avons opté pour un set-up différent pour l’ultime « qualif ». Je signe le deuxième temps à quelques centièmes du plus rapide. J’étais bien parti pour me battre pour la troisième place, mais je n’avais pas les meilleurs pneus pour la Super Pole après avoir attaqué lors des deux séances de qualification. En Super Finale Elite Pro, je me fais accrocher au deuxième tour et je dois abandonner. Je termine finalement sixième, alors que le podium était à ma portée. Le bilan est néanmoins très positif avec deux passages par la Super Pole, la courbe de progression est bonne avec des chronos significatifs. Il faudra confirmer toutes ces sensations le week-end prochain. » et julien Fébreau : « Le circuit de Lans-en-Vercors est à la hauteur de sa réputation ! Cela a été un week-end difficile à gérer, mais nous sommes parvenus à décrocher un nouveau podium lors de la première journée avec la troisième place. Nous passons à côté de la victoire pour 2/10e de seconde. C’est la troisième fois cette saison que la victoire me glisse entre les doigts, c’est la course. Samedi, j’ai découvert l’exploitation des pneus cloutés sur l’asphalte, il faut adopter un style de pilotage atypique. Dans ces conditions, nous avons sans doute usé nos clous un peu trop rapidement. J’ai, une fois de plus, beaucoup appris dans ces conditions, avec notamment de bons départs. Tous ces acquis sont très importants pour la grande finale de Super-Besse. »

B.L.S. d’après un communiqué © Bernard Bakalian