HARO SUR LES SPORTS MECANIQUES

mardi 2 mars 2010 par IMEC


Nos amis de la FFM (Fédération Française Moto) ont interrogé les quatre principaux partis politiques avant les élections régionales qui auront lieu les 14 et 21 mars prochain. Le questionnaire portait sur plusieurs thèmes ayant trait aux deux roues motorisés, dont trois concernaient la pratique des sports mécaniques. Si l’UMP, le PS ou le Modem sont globalement favorable et soutiennent les sports mécaniques, en revanche Europe Ecologie se positionne contre, à l’exception du responsable de la région Aquitaine. Europe Ecologie est prête à sacrifier les sports mécaniques sur l’autel de l’écologie, s’oppose à toutes attribution de subventions aux événements sportifs motorisés, et rejette tout soutien à la création de circuits destinés à la pratique de ce sport, est concerné également le sport automobile. Cette position qui à le mérite de la franchise démontre une fois de plus que les positions dogmatiques ont toujours cours chez Europe Ecologie, ce qui va à l’encontre de toutes les études qui démontrent le contraire. En effet l’empreinte carbone des sports mécaniques est négligeable. A titre d’exemple, toutes les motos qui participent aux 24 Heures du Mans consomment moins de carburant qu’un Boeing 747 qui se rend de Paris aux Maldives. En conclusion, les passionnés et amoureux des sports mécaniques doivent prendre conscience de cette situation avant les prochaines échéances électorales.

D’après un communiqué de presse de la FFM

B.L.S.