ENCORE PLUS PRES DES ETOILES

samedi 21 septembre 2019 par IMEC

L’équipage de la Mercedes AMG GT4 du team CD Sport a obtenu son meilleur résultat de la saison à Magny-Cours en terminant 2e de la course dominicale. Avec les points de la 5e place obtenue la veille, Arthur Rougier et Edouard Cauhaupé réalisent un bond en avant de deux positions au classement du championnat de France FFSA GT et intègrent le trio de tête ! Avec un peu (beaucoup) de réussite, ils peuvent encore aller chercher le titre dans un mois sur le circuit Paul Ricard !
Une fois n’est pas coutume, commençons par l’analyse de Laurent Cazenave, co-dirigeant de CD Sport, à propos du vent de fraicheur qui souffle sur l’équipe depuis le début de la saison : « Qui l’eut cru ? La voiture était nouvelle pour nous, on ne l’a récupérée qu’en mars, nos deux jeunes pilotes découvraient le GT, l’un d’entre eux n’avait pour ainsi dire aucune expérience… C’est assez incroyable, mais sur un malentendu nous pourrions même être champions ! J’en profite pour saluer Olivier Panis et Renaud Derlot, qui ont conseillé à Arthur de venir vers nous ainsi qu’Olivier Pla qui nous a présenté Edouard ! »
A Magny-Cours, les essais libres ont installé un optimisme raisonné au sein de la petite troupe. Arthur Rougier fait son job en travaillant sur le set-up et en signant un temps prometteur, tout en laissant Edouard apprendre le circuit. Contraste en qualification entre Edouard qui parvient à se hisser in extremis en 5e position, tandis qu’Arthur rencontre un trafic infernal et se retrouve 14e. « Je n’ai pas pu m’exprimer » regrettait le Limougeaud.
La course 1 commence bien car Edouard oublie vite sa 5e place de départ pour se caler dans la roue du leader. Hélas l’équipe perd 4 secondes dans les stands au moment du changement de pilote et un probable podium se transforme en 5e place.
La revanche arrive le lendemain avec une somptueuse remontée d’Arthur de la 14e à la 7e place. Bloqué dans sa progression derrière une Audi, il est rappelé au stand pour passer le relais à Edouard un peu plus tôt que prévu. Bonne pioche ! Le Toulousain émerge 6e de la pitlane, double une Audi, une Alpine et une Mercedes pour pointer 3e à un peu plus d’un quart d’heure du but. Mais les deux leaders ont pris le large. Au 22e des 30 tours, Edouard a 10 secondes de retard sur la tête de la course, un écart divisé par quatre sous le damier. Et entretemps, le leader est sorti de la piste ! C’est donc la deuxième marche que le plus jeune duo du plateau escalade sur le podium. Les réactions des différents acteurs :
Arthur Rougier : « Je suis satisfait de mon début de course 2 avec quatre places gagnées au premier tour et trois autres par la suite. Mon rythme était bon mais avec la chaleur (32° dans l’air contre 30 samedi), nous perdions un peu de puissance et de vitesse en ligne droite. Globalement, après plusieurs saisons de monoplace, ce passage en GT est positif car la voiture est vivante et intéressante à piloter, les courses sont très fun avec de bonnes batailles. On peut partir loin comme ici à Magny-Cours et espérer de belles remontées. En ce qui concerne le championnat, les points perdus à Lédenon et à Spa nous manquent cruellement aujourd’hui. »
Edouard Cauhaupé : « je n’avais pour ainsi dire aucune expérience du circuit ce qui m’a pénalisé en qualification. Avec plus de repères, j’aurais pu faire mon temps plus tôt dans la séance, quand les pneus étaient plus efficaces. Je suis tout de même assez content de nos résultats. Mais j’avoue qu’à un moment j’ai cru en nos chances de l’emporter en course 2 quand je revenais à grandes enjambées sur les deux premiers. »
Claude Degrémont : « Nos pilotes n’ont pas commis d’erreurs et leur remontée aujourd’hui leur offre une 2e place méritée dans un championnat hyper relevé. »
Et Laurent Cazenave : « Malgré tout on n’a toujours pas gagné et on tourne autour de la victoire depuis Lédenon. Si on peut y arriver au Ricard… » Réponse les 12 et 13 octobre pour un final qui s’annonce XXL !

B.L.S. – communiqué © Photos-Pro-Sport