C’EST TOUJOURS BON DE FRANCHIR LA LIGNE D’ ARRIVEE EN VAINQUEUR !

lundi 24 décembre 2018 par IMEC

Jean-Baptiste Dubourg n’a pas attendu longtemps pour retrouver le chemin qui mène vers la plus haute marche du podium en remportant la Course 2 de la meilleure des manières. Le pilote du DA Racing remonte à la deuxième place du Trophée Andros. En Elite, Emmanuel Moinel a connu plus de difficultés avec les conditions délicates rencontrées ce week-end.

Jean-Baptiste Dubourg s’attendait à une course particulièrement difficile à gérer avec une piste où la glace a vite laissé place au bitume. Après une Q1 compliquée, le pilote de la Renault Captur N°1 a démontré sa capacité à réagir en signant le 2e temps dans l’ultime « qualif ». Malgré des pneus usés après la Super Pole, « JB » s’est montré incisif dès le départ de la Super Finale pour prendre la 3e place de cette confrontation en peloton. Quatrième de la Course 1, le pilote retrouve le podium provisoire du Trophée Andros. Samedi, la gestion des portions asphaltées est la clé de la performance. Fin dans son pilotage et dans son sens de l’attaque, « JB » remporte la Q1 et aucun pilote ne sera en mesure d’améliorer le temps du pilote girondin, il continue sur sa lancée en remportant la Super Pole. « JB » se montre intouchable en Super Finale et la domine de bout en bout avec le meilleur temps au tour à la clé. Cette victoire permet au triple vainqueur du Trophée Andros de revenir à la deuxième place provisoire à trois points du leader.

Fort de son podium décroché à Val-Thorens, Emmanuel Moinel avait bien l’intention de confirmer ses performances. « Manu » devait composer avec un set-up « Andorre » qui n’a pas eu l’effet escompté. Dès lors, le staff technique du DA Racing a su adapter les réglages de la Captur N°9 pour permettre à « Manu » d’aller chercher le 5e temps dans la Q2. En finale, le créateur du concept Aerokart a tout tenté pour doubler et marquer ainsi les points de la septième place. « Manu » ne parvient pas à se hisser parmi les plus rapides. Qualifié en Super Finale Elite, le pensionnaire du DA Racing s’est principalement attelé à travailler sur le set-up et son pilotage sur les portions bitumées avant de prendre la 8e place Elite. Ce qu’ils en pensent : Jean-Baptiste Dubourg : « C’est toujours bon de franchir la ligne d’arrivée en vainqueur, mais je retiens surtout notre d’état d’esprit et l’objectif que nous nous sommes fixé en voulant décrocher un quatrième titre sur le Trophée Andros. Il a fallu garder notre sang-froid après la 4e place de la Course 1 qui n’était pas le résultat que nous attendions. Là encore, l’équipe a montré toute son efficacité et sa réactivité pour la Course 2, malgré des conditions de piste particulières avec beaucoup de goudron. Nous avons montré qu’il fallait compter sur nous ce week-end. » Emmanuel Moinel : « Ce fut un week-end très difficile avec des conditions de course particulières. En effet, l’arrivée du bitume dès la première journée a été un paramètre complexe à appréhender. J’ai pu profiter de la finale pour mieux comprendre ce phénomène en travaillant sur les vitesses de passage en courbe et les trajectoires. En fait, j’ai laissé parler le feeling et mis de côté la théorie. Je dispose d’une marge de progression sur le bitume, c’est à moi de travailler et ne pas considérer cette surface comme un ennemi.
Retour pour le prochain rendez-vous à Isola 2000 les 11 et 12 Janvier 2019.

B.L.S. – communiqué © PAB-Bernard Bakalian