A BATONS ROMPUS AVEC LE PRESIDENT HENRI DELEAS

samedi 6 avril 2019 par IMEC


De gauche à droite, un des trésorier, David Lahaylle, avec le président Henri Daleas qui encadrent Yoann Canadell, le champion du Challenge Corac et de la ligue Midi-Pyrénées

Ce dimanche ensoleillé direction le circuit terre de Duffort dans le Gers mais proche de la bourgade de Trie sur Baïse dans les Hautes Pyrénées. Je n’y avais pas mis les pieds depuis un bail, aujourd’hui je viens pour assister aux contrôles préliminaires du Challenge Corac. Après les traditionnelles salutations je me rends auprès du départ de la piste ou règne le maître des lieux Alain Bourdalet. De suite la discussion porte sur les aménagements réalisés depuis 2011, la pose des rails et les aménagements du circuit pour qu’il soit conforme à la réglementation de la FFSA, entre-temps, Alain me présente le nouveau président Henri Daleas, avec qui nous convenons d’un rendez-vous ultérieur, pour que je puisse le mettre sur le grill.

Qui est Henri Daléas ? « Je suis chauffagiste spécialisé dans les chauffages à bois et à granulés, j’habite à Rustaing dans le canton de Trie sur Baïse. »

Après la démission de l’ancien président tu as pris en charge cette association, comment cela s’est-il produit ? « A vrai dire, mon nom est sorti du chapeau. La trentaine de membres de l’association ont voté pour moi à l’unanimité, bon difficile de refuser ce poste.

Parles-nous de tes travaux réalisés depuis 2018 ? « Nous avons posé les rails comme le veut la fédération, pour obtenir l’homologation du circuit. Nous avons terminé cette opération en février 2018, une homologation obtenue jusqu’en 2023. Ceci fait il y a beaucoup de choses à faire, ou à peaufiner, style agrandissement des toilettes et autres, bref nous avons du pain sur la planche, mais le principal est fait. »

As-tu déjà piloté ? « Non jamais, mais mon fils Jérémie s’engage dans le Challenge Corac, sur une Lotus Elise en Tourisme Cup »

Maintenant parles nous de tes membres ? « Nous sommes une équipe soudée, ou chacun à un rôle bien déterminé. Il faut savoir que sur les 30membres la moitié sontt des pilotes, mais ceci ne les empêchent de participer aux travaux. Par contre je suis prêt à laisser mon siège de président à tout moment. »

Pourquoi, tu en as déjà mare ? « Non pas du tout, mais je sais que les jeunes ont des idées innovantes que l’on ne peut pas ignorer. Tu sais j’aime les gens quels q’ils soient, j’aime les prendre dans les bras, en partant de ce principe je n’ai aucune envie de m’incruster dans le rôle de Président, car je suis ouvert à tous et à toutes, mais pour le moment j’y suis.. Il faut aussi que tu saches également que je suis très fier de ‘’ma famille’’ de l’Autocross. »

La ligne de départ.

B.L.S.