YOANN BONATO EN TÊTE DE LA PREMIERE ETAPE AU TOUQUET

samedi 16 mars 2019 par IMEC

Yoann Bonato en tête du rallye à la fin de la 1e étape

Le double Champion de France des Rallyes a profité d’une première journée particulièrement difficile pour renouer avec ses bonnes vieilles habitudes. Leader ce soir, Yoann Bonato (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto) devance les Volkswagen Polo GTI R5 de Nicolas Ciamin (en tête du Trophée Michelin) et Quentin Gilbert. Le top cinq est complété par William Wagner (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) et Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition). Chez les ‘Juniors’, Victor Cartier mène la danse alors que François Foulon (Ford Sierra) domine le classement réservé aux VHC.

  • ES1 (Alette - Bimont - 22,91 km - 16h10) Routes sales et très piégeuses (boue) - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Tous les pilotes ou presque partent à la faute. Stéphane Lefebvre cale au départ et effectue un tête à queue. Sylvain Michel termine la spéciale malgré deux erreurs dont un gros tête à queue et une voiture affichant des alertes (problème électrique). Quentin Giordano sort à faible vitesse entre deux maisons au bout d’un kilomètre mais termine tout de même la spéciale - Sortie de route de Yoann Rossel qui casse un amortisseur et doit rendre son carnet - Sébastien Dommerdich crève et sort de la route mais parvient à conclure ce ‘chrono’- Adrien Van Beveren tape dans une corde et crève.
  • ES2 (Crequy - Remortier - 14,88 km - 17h13) : Routes sales et très piégeuses (boue) - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Nouveau meilleur temps de Yoann Bonato. Stéphane Lefebvre effectue une nouvelle touchette contre une botte de paille en bloquant ses roues arrières. William Wagner a eu du mal à chauffer ses pneumatiques. Quentin Giordano n’a pas un bon ressenti sur ces spéciales rapides. Sylvain Michel a réussi à effacer les défauts de sa voiture avant le départ de la spéciale et se remet dans le rythme. Quentin Gilbert est satisfait de son début de rallye. Éric Brunson se plaint des réglages de sa voiture (problèmes de motricité et de couple).
  • ES3 (Sempy - Marant - 12,90 km - 17h46) : Spéciale plus sèche que les deux premières mais conditions très variables - Meilleur Temps : Lefebvre
    Faits marquants : Premier temps scratch de Stéphane Lefebvre (malgré une voiture réglée trop dure) sur une spéciale moins glissante que les deux premières. Au terme de la première boucle, Yoann Bonato est un solide leader qui devance Stéphane Lefebvre et excellent Nicolas Ciamin. Laurent Pellier et Adrien Fourmaux assurent en début de rallye.
  • ES4 (Alette - Bimont - 22,91 km - 20h55) : Spéciale disputée de nuit, routes extrêmement glissantes et piégeuses, beaucoup de boue sur la route - Meilleur Temps : Ciamin
    Faits marquants : Très rapide depuis le début du rallye, Nicolas Ciamin s’impose dans cette spéciale et prend la deuxième place au détriment de Stéphane Lefebvre qui retombe même au quatrième rang. Yoann Bonato assure dans des conditions extrêmes (dignes du Monte-Carlo selon plusieurs pilotes), Sylvain Michel a du mal à faire passer la puissance de sa voiture au sol. Tête à queue d’Adrien Fourmaux et sortie dans un champ pour Quentin Gilbert.
  • ES5 (Crequy - Remortier - 14,88 km - 22h00) : Spéciale disputée de nuit, routes glissantes et pluie par intermittence - Meilleur Temps : Gilbert
    Faits marquants : Les Volkswagen Polo GTI R5 sont en forme sur cette première étape puisque c’est Quentin Gilbert qui s’impose cette fois-ci. Il devance l’autre Polo de Nicolas Ciamin qui réduit l’écart avec Yoann Bonato, le leader. Stéphane Lefebvre est mécontent à l’arrivée de la spéciale à cause de la voiture et de son rythme.
  • ES6 (Sempy - Marant - 12,90 km - 22h33) : Spéciale disputée de nuit, routes glissantes - Meilleur Temps : Ciamin
    Faits marquants : Nicolas Ciamin poursuit son effort dans cette ultime ‘chrono’ et revient à 5s7 du leader Yoann Bonato. Adrien Fourmaux se distingue avec un superbe deuxième temps. Troisième de cette spéciale, Quentin Gilbert subtilise la dernière marche du podium provisoire à William Wagner.

Le Toulousain Patrick Rouillard (Skoda Fabia) occupe la 14e place et Julien Marty Mitsubishi Lancer Evo IX 2e du groupe FA8 la 28e place.

Le rallye repartira ce samedi à 10h22 à suivre sur le site : www.patricksoft.fr

Le classement étape 1

B.L.S. – communiqué © DPPI Grégory Le Normand