WEC : PLA ET BELLOC SUR LE PODIUM A SAO POLO

lundi 17 septembre 2012 par IMEC

Pendant que Tristan Vautier remportait son second titre aux USA, le Toulousain Olivier Pla associé à Matthieu Lahaye et Jacques Nicolet sur la Morgan LMP2 N°24 du Oak Racing , et Cristophe Bourret et Pascal Gibon, en compagnie du Montalbanais Jean-Philippe Belloc, sur la Corvette C6 ZR 1 N°70 de Larbre Compétition disputaient la 5e manche du championnat du monde FIA Endurance (WEC). Cette 5e épreuve d’une durée de 6 heures, se déroulait en Amérique du Sud, à Sao Polo au Brésil. Pour la victoire, le duel a repris entre Audi et Toyota, au finish la Toyota TS030 Hybrid s’impose avec Alexander Wurz, Nicolas Lapierre. Nouvelle venue dans le monde de l’endurance, elle très a rapidement acquis ses lettres de
noblesse en remportant sa première victoire.

Le Oak Racing qui engage deux protos Morgan en LMP2 devra faire face aux aléas de la course : accrochages, problèmes mécaniques et autres, monte pour la seconde fois sur le podium de la catégorie. La N°35 de Bertrand Baguette, Dominik Kraihamer, Alex Brundle doit abandonner au trois quart de la course sur problème de pression d’essence. Après cet abandon, sa seconde place est reprise par la voiture sœur, mais deux pénalités récoltées par Jacques Nicolet, pour vitesse excessive à l’entrée des stands, lui font perdre une place. C’est donc sur la troisième marche du podium que le trio de la N°24 va monter. Les réactions du trio, d’abord d’ Olivier Pla : « Si on considère tout ce qui s’est passé en début de course, une troisième place est un très bon résultat. Matthieu a été coincé au début, mais il a réussi ensuite une très belle remontée avec des pneus usés. Quand j’ai pris la suite, les gommes neuves m’ont bien aidé à augmenter le rythme. En fin de compte même si c’est décevant de ne pas terminer deuxième, on s’en sort plutôt bien par rapport au début de course ! » de Matthieu Lahaye : « Le moins qu’on puisse dire c’est que mon premier relais ne s’est pas passé sans mal. Au début, j’ai été poussé ce qui m’a fait faire un tête à queue, et a provoqué une crevaison. Ensuite j’ai été touché par ADR Delta, ce qui a entraîné un deuxième tête à queue ! Heureusement, mon second relais s’est beaucoup mieux passé et je suis remonté à la cinquième place, malgré des pneus qui commençaient à se dégrader. L’erreur de Jacques a eu pour conséquence de nous priver de la deuxième place, mais nous pouvons être content de ce podium, compte tenu des difficultés du début. » Et de Jacques Nicolet : « Je suis vraiment déçu pour le team d’avoir perdu la seconde place à cause des deux pénalités dues à mes excès de vitesse dans la pitlane. Je m’en veux beaucoup car tout le monde, dans le stand ou sur la piste, a réalisé un travail fantastique et méritait un meilleur résultat. Nous avons, chacun à notre niveau, très bien roulé. Mes erreurs me contrarient autant en tant que pilote qu’en tant que propriétaire du team même si nous ne pouvions pas imaginer terminer deuxième après notre début de course si difficile. Le point positif, c’est que j’ai offert cette deuxième place à une équipe sympathique ! » Après être parti des profondeurs du classement, Jean-Philippe Belloc et ses compagnons de route vont grignoter place après place pour terminer 22e et monter sur la 3e marche du podium en LMGE Am. Une place qui pourrait bien se transformer en seconde. En effet la seconde voiture Corvette de Larbre qui a remportée la catégorie avec Bornhauser, Canal, Rees, a été déclassée pour non conformité technique. Jack Leconte le manager de l’équipe a porté réclamation, donc le classement n’est pas définitif. Mais qu’elle que soit la décision le podium restera acquis pour la Corvette N°70 et ses pilotes. Le prochain rendez-vous aura lieu à Barhein le 29 septembre.

B.L.S. – communiqué de presse – Crédit photos D.D.P.I. Laurent Gooden