UNE FIN DE SAISON EN TROMBE POUR PATRICK PILET

vendredi 2 novembre 2012 par IMEC

Ce week-end à Barcelone, le GT Open sera le dernier meeting de la saison 2012, pour le Gersois Patrick Pilet. Mais avant cet ultime rendez-vous, Patrick revient sur sa dernière participation aux 1000 miles, Petit Le Mans, disputés fin octobre au sein du Flying Lizard. Aux côtés de Joerg Bergmeister et de Patrick Long, le pilote d’usine Porsche avait le podium en ligne de mire mais la mécanique en a malheureusement décidé autrement. La casse de la suspension avant gauche de sa Porsche 997 GT3 RSR, prive le français d’un nouveau podium dans la classique américaine. 2e de l’épreuve en 2011, il termine cette année au pied du podium non sans avoir livré à ses adversaires une bataille de chaque instant.

« En dépit du résultat, Petit Le Mans 2012 aura été une belle aventure. L’équipe, mes Coéquipiers et moi-même avons travaillé très dur pendant toute la semaine en quête des meilleurs réglages et notre travail a payé puisque nous sommes parvenus à trouver le bon équilibre. Compte tenu de cela mais aussi de la constance de notre équipage et du professionnalisme de notre équipe, nous étions confiants pour la course. »

Après les relais de Bergmeister et Long, c’est au tour du gersois qui impressionnera dès ses premiers tours de roues et ce malgré un temps de roulage limité en essais.

« Mon premier relais s’est extrêmement bien passé. D’autant que c’était la 1e fois de la semaine que j’avais l’occasion de passer un train de pneus neufs. L’équilibre de la voiture était bon mais j’ai rapidement détecté que la voiture avait un comportement anormal au niveau de l’avant gauche. On découvrira plus tard que l’amortisseur avait une fuite d’huile et qu’il ne fonctionnait donc plus convenablement. »

Faisant fi de ces difficultés, Patrick se sera battu comme un beau diable, signant au passage le meilleur temps des Porsche, au volant d’une voiture pourtant très délicate à piloter.

« Malgré notre problème d’amortisseur, nous avons continué à nous battre sans rien lâcher pour rester dans le tiercé de tête. Malheureusement, le contact de Joerg avec la Ferrari d’AF Corse a joué sur la géométrie de la voiture et elle s’est avérée très délicate à conduire dans les virages à droite. Or, à Petit Le Mans, il n’y a que ça des virages à droite ! J’ai tout fait pour garder un rythme le plus élevé possible et le team m’a fait confiance pour enchaîner un long double relais jusqu’à l’arrivée. Malheureusement à un quart d’heure de l’arrivée, la suspension a lâché et j’ai dû terminer les 7 tours qui me restaient dans ces conditions. Sans possibilité de freiner, notre seul but était alors de rallier l’arrivée. »

A l’arrivée, cette 4e place laisse un goût un peu amer au pilote officiel Porsche, qui aurait sans doute pu prétendre à la victoire sans cet imprévu.

« Je suis vraiment déçu pour Porsche, pour l’équipe et pour mes coéquipiers. J’aurais vraiment voulu aider le Flying Lizard à décrocher le titre de vice-champion ALMS. Malheureusement, ce week-end la chance n’était pas de notre côté. »

Loin des Etats-Unis, ce week-end, Patrick Pilet dispute la finale de l’International GT Open. Vainqueur à Monza il y a un mois, c’est avec un mental d’acier qu’il débarque sur le circuit de Catalunya. Et pour l’aider à atteindre l’objectif qu’il s’est fixé, le pilote IMSA Performance compte sur un coup de pouce de la météo.

« Nous arrivons ici dans le même état d’esprit qu’à Monza. Nous n’avons rien à perdre et nous ne voulons qu’une seule chose, la victoire ! En performance pure, nous savons très bien que ce sera difficile mais nous allons essayer des configurations techniques très différentes durant les essais afin de trouver le meilleur package pour ce circuit. L’idéal pour nous ce week-end serait l’arrivée de la pluie car à Monza nous avons dominé nos adversaires dans ces conditions-là. Quoi qu’il en soit, l’ensemble de l’équipe et moi-même aurons vraiment à cœur de finir la saison sur une bonne note ! »

Patrick sera une nouvelle fois au côté de Raymond Narac, sur la Porsche Imsa Performance

B.L.S. – communiqué de presse – Crédit photos Porsche AG V. Image Patrick Fabre