PEU IMPORTE LA MONTURE, POURVU QU’IL AIT L’IVRESSE

mercredi 7 novembre 2012 par IMEC

Pour un Palois né au pied du circuit urbain, qu’il a d’abord fréquenté en culotte courte, puis plus tard au volant d’un bolide de course qu’elle différence entre le circuit de Pau ou celui de Baku ? Aucune tant le bonhomme a eu faculté d’adaptation hors normes. Le Palois dont nous parlons, est Mike Parisy qui est parti dans de lointaines contrées, disputer le tout premier meeting City Challenge, la capitale de l’ Azerbaïdjan Bakou. Intégré allemand Heico Motorsport qui engage une Mercedes AMG GT3, vue son gabarit GT pas spécialement adaptée à un tracés urbain, mais qu’importe la monture, pourvu qu’ il ait l’ivresse.

Habitué aux tracés urbains, 14 victoires au Grand Prix Automobile de Pau, Mike Parisy est associé au pilote officiel Mercedes Bernd Schneider, vainqueur à cinq reprises du DTM, Max Buhk, champion d’Europe FIA GT3 2012, et le pilote Russe, Sergey Afanasiev, 2e du championnat Auto GP 2011. Rapidement, Mike maîtrisé les limites du circuit pour flirter avec les murs délimitant le tracé de 2,2 km. Très proche des performances du pilote officiel Mercedes Bernd Schneider, le pilote palois s’est adapté en un minimum de temps à cette nouvelle équipe sans commettre la moindre erreur. Relayé à seulement 6/100e de seconde de la référence du constructeur allemand, le pilote palois est revenu à la 3e place du classement général de Baku avant le changement de pilote à mi-course. Un succin bilan d’après course de Mike : « Je suis très satisfait de notre prestation, nous sommes montés en puissance tout le week-end et terminons 4e & 5e du classement général. La Mercedes dispose d’un gabarit surdimensionné pour ce type de tracé urbain, il n’était pas évident de repousser les limites de l’auto sur un circuit aussi étroit sans avoir accumulé un certain nombre de tours au préalable. Ma collaboration avec le team Mercedes Heico fut très positive, j’ai rapidement pris mes marques au sein de l’équipe technique et l’entente avec mes équipiers fut parfaite. Les performances réalisées sur ce dernier meeting me permettent de générer une nouvelle dynamique à l’approche de la saison 2013, un retour au plus haut niveau mondial sera ma priorité… » A quand les prochaines aventures de Mike, qui nous paraît être de plus souvent au volant d’une Mercedes ? Nous terminerons avec le Hexis Racing du natif de Toulouse, Philippe Dumas, qui a raflé les lauriers de ce meeting avec ses McLaren.

B.L.S. – communiqué de presse