LES SPRINT GIRLS A L’ HONNEUR EN CHAMPIONNAT D’ EUROPE

jeudi 19 juillet 2018 par IMEC

Vincent Mercier double champion en Buggy 1600 tentera de s’imposer

Les superlatifs manquent désormais pour qualifier ce rendez-vous de l’été. Tout d’abord puisque historiquement c’est une épreuve festive et conviviale, aussi puisque cette épreuve est entrée dans une nouvelle ère depuis l’arrivée du Championnat d’Europe en 2013 et puis enfin puisque Saint Georges présentera les 21 et 22 Juillet en exclusivité Européenne, la fierté du Sport Automobile Français sur Terre, la division Sprint Girls. Dans les grandes premières, impossible de passer sous silence la première participation de Thomas Christol qui l’an passé du haut de ses dix-huit ans s’imposait en Buggy 1600 à la surprise générale, porté par le public Vendéen, devant les cadors Européens. Vous l’aurez compris, Saint Georges de Montaigu est définitivement « The Place to BE » après que la Vendée est accueillie le départ du Tour de France il y a quelques jours, la Vendée accueille une nouvelle compétition Internationale de haut niveau.

Super Buggy : Dans la division Reine de l’Autocross Européen, les cadors Lettons, Tchèques et Allemands feront les douloureuses retrouvailles avec le gratin Français. En effet, lors de chaque confrontation, les pilotes Français, habitués du Championnat de France, brillent et sont le caillou dans la bottine des pilotes habitués du Championnat d’Europe. Pour la couronne Nationale, la lutte fait rage entre Jérôme Maklouf, l’ancien pensionnaire du Championnat d ‘Europe, et le pilote de Pontchâteau, exilé en Vendée, François-Xavier Bivaud. Ces deux hommes-là sont à égalité parfaite au classement général provisoire. Si Jérôme risque de profiter de son expérience au milieu des Européens, FX quant à lui se focalisera sur les points au championnat et sa stratégie pourrait s’avérer payante. Désinhibé à chaque Rendez vous européen, Germain Bouce, champion de France 2016, sera là pour se faire plaisir, mais on le sait, les épreuves européennes lui réussissent régulièrement. Si l’en est un qui n’est pas encore parvenu à confirmer ses bonnes impressions, c’est Laurent Jacquier. Au volant de son Alfa Racing, il pourrait bien briller en terres Vendéennes. Vainqueur de la dernière épreuve du Championnat de France, Christophe Perrichot sera à suivre, le Breton au volant de son Peters propulsé par un moteur issu de la production automobile pourrait bien se sentir à l’aise au milieu des européens. Un autre Breton à surveiller, Mickael Le Gouellec, seul pilote Roscross en Super Buggy, voudra confirmer son dernier podium en championnat de France. Jimmy Murat voudra prendre sa vengeance, le pilote des Deux-Sèvres doit oublier sa dernière finale, tandis que Sébastien Chamoret, Valery Moulineuf et Jonathan Bonhomme doivent revenir à leur niveau qui leur va pourtant si bien. Notons que aucun pilote régional n’est engagé.

Engagés Super Buggy

Buggy 1600 : Inutile de tourner autour du pot plus longtemps, personne n’a oublié les images de l’an dernier, les habitués du Championnat de France ont découvert un début de championnat sensationnel, donc oui, nous avons de grands espoirs pour qu’un pilote fasse retentir une nouvelle fois la Marseillaise dans la vallée du Bouvreau. Et si cette Marseillaise était teintée du cœur Vendéen ? Effectivement, Damien Crépeau, le pilote de la Roche sur Yon est le leader du Championnat de France Buggy 1600. Avec quelques 55 points d’avance, le prodige Vendéen, ambassadeur des châssis Propulsion, devra éviter les pièges tendus par ses « petits copains » Européens. Un autre Vendéen pourrait bien briller lui aussi, celui qui découvrait sa nouvelle monture cette saison, a vite pris la pleine maîtrise de son Rocross pour signer deux podiums consécutifs lors des deux dernières épreuves du Championnat de France. Il s’agit d’Aymeric Martineau, fin pilote, il a un peu moins d’expérience des réunions européennes, mais pourrait bien s’en sortir, grâce à sa capacité à adapter son pilotage à toutes les situations. Bien sûr, il y a nos deux prodiges, le premier d’entre eux, le Toulousain Thomas Christol, le petite Prince de l’Autocross Français, est le dernier vainqueur de Saint Georges de Montaigu. Son alter-égo sur les circuits, Florian Guilliny, l’étoile de l’Autocross français, a montré encore de meilleures choses cette saison, vainqueur dès la deuxième épreuve du Championnat, le pilote avignonnais surclasse ainsi le pilote Toulousain. Un autre Toulousain justement et pas des moindres, double champion de France en titre, le Gersois Vincent Mercier, décrochait enfin sa première victoire à la fin du mois de Juin à Aydie. Enfin ? oui car c’est un pilote exceptionnel qui a connu bien des soucis avec le développement de sa nouvelle machine, actuellement sixième au classement général, il ne pourra plus rejoindre les hommes en haut du classement. C’est donc libéré et sans la pression du championnat, que le gersois prendra le départ de ce épreuve européenne. Régulier cette saison, Tony Feuillade fait déjà figure d’ancien dans cette division de Jeunots, pour autant le pilote d’Issoudun n’a pas perdu le rythme puisqu’il pointe à la troisième place du classement général, si l’on ajoute à cela qu’il rentre tout juste de Nova Paka (République Tchèque) on peut ainsi considérer qu’il est prêt à déjouer tous nos pronostics. Mais impossible de passer sous silence la superbe performance de Maxime Brossault et son Camotos à Aydie, qui s’est révélé au public et s’est offert un weekend parfait, et si la surprise du week-end s’appelait Maxime Brossault ? Un autre Toulousain qui débute Jérémy Taverne sur Camotos dont nous vous avions parlé après l’épreuve d’ Aydie qui continue son apprentissage (1).

Engagés en Buggy 1600

Sprint Girls : Les instances dirigeants mondiale s’intéressent de plus en plus au Sprint-Car, toujours avec un coup d’avance, la France, Nation de l’Autocross par excellence, marquera de gros points à Saint Georges de Montaigu en présentant une catégorie réservée exclusivement à la gente féminine. Ces demoiselles et jeunes dames montreront ainsi au public attendu nombreux toute l’étendue de leur pilotage et de leur détermination au volant de leur Sprint Car. Leader du Championnat de France et double Championne en titre, la Vendéenne, Elisa Chevillon fait figure d’ultra favorite sur cette épreuve : « C’est un rendez-vous que je ne peux pas manquer, c’est une vitrine extraordinaire pour nous, l’occasion de montrer, si est encore utile que les filles ont leur place dans le sport auto sur terre », nous confie celle qui a déjà remporté des courses du Trophée Andros, course sur glace. Impressionnante et toujours déterminée au volant de son châssis Roscross, Elisa sait qu’elle ne devra pas faillir sur ses terres. En effet, elle y retrouvera sa rivale au Championnat à qui elle a laissé les deux dernières victoires, Julie Makhlouf. triple championne de France, la pilote de Thionville voudra briller en Vendée, pour couper la bonne dynamique d’Elisa Chevillon Si ces deux-là ont bien l’intention de se battre sur la piste, elles devront composer avec le retour annoncé de Véro Dufour, la pilote de Château-Gaillard qui n’a pas roulé cette saison. La Championne de France 2013, Céline Leleu s’offre une pige pour se dire « j’y étais à cette grande fête du sport automobile », ses concurrentes devront se méfier de la Nordiste, souvent transfigurée lors de ces grands évènements. Corinne Edmond sera déterminée, le pilote de l’Orléanais, n’a pas pu conclure son excellent week-end lors de la dernière épreuve du championnat, au volant de son Semog, parfaitement adapté à ce type de circuit, elle sera une des nombreuses clientes à Saint Georges. Totalement libérées au volant de leur Super Sprint, les transfuges de la Junior Sprint voudront s’offrir un podium européen et pourquoi pas une Marseillaise à l’image de la Bigourdane Léa Posterle, la Toulousaine Lolita Christol, Chloé Leroy entre autres. Pour autant, au milieu de ce week-end européen, c’est bel et bien le Championnat de France qui se jouera en toile de fond, la septième des onze épreuves de la saison. A la lutte pour se maintenir dans le top 5, Marianne Parthenay, Anaëlle Louesdon et Marie Papillon feront tout pour être présentes sur le podium. Avec 30 pilotes attendues dans cette division, les places ont été chères pour être retenues parmi « les élues » qui représenteront le Sprint Car au féminin à toute l’Europe. Autres régionales qui font le déplacement, la Commingeoise Manon Salaneuve, la Bordelaise Nathalie Bouchet, la Bigourdane Sandra Duffau, et la Gersoise Christelle Bourhis, elles vont tenter de faire de se mettre sur le devant de la scène.

Engagés Sprint Girls

Les deux divisions suivantes, le Touring Autiocross et le Junior Buggy ne comporte aucun français et bien sûr aucun pilote régionaux, pour infos voici quand même les listes provisoires des engagés.

Engagés Touring Autocross
Engagés Junior Buggy

(1) Voir ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article7280

B.L.S. - communiqué © Franck Aussaresse