LA M200 P SUR LE CIRCUIT DU BUGATTI AU MANS

vendredi 28 mai 2010 par IMEC

Pas le temps de souffler pour l’équipe Norma Auto Concept et le Pegasus Racing. Jeudi dernier, essais à Nogaro pour valider la M 200 P et, en ce début de semaine direction le circuit du Bugatti au Mans pour procéder aux réglages de l’auto. Analyse de ces deux journées avec David Zollinger qui connaît bien les Norma (champion en titre du Challenge proto V. de V. sur Norma M 20 F).

  • David le bilan de ces deux journées sur le Bugatti !
  • Cela paraît à peine croyable mais je peux te dire que tout c’est bien passé, hormis une petite fuite sur une canalisation d’eau rapidement colmatée tout fonctionne très bien. On ne peut pas trouver mieux, la fiabilité est au rendez-vous, aucun soucis technique pour une voiture qui vient de naître, c’est super. L’équipe de Norbert a encore réalisé un excellent travail. Ces essais nous ont permis surtout de travailler sur le réglage du châssis.
  • Justement comment se comporte-il ?
  • Il réagit parfaitement bien aux différents réglages. Au début nous avons fait un peu fausse route. Nous sommes revenus en arrière et avons rapidement trouvé les bonnes solutions. La voiture est très saine, ce qui confirme les premières impressions ressenties à Nogaro. Même sous la pluie que nous avons eu dans l’après midi de cmardi l’auto à un comportement très sûr.
  • Avez-vous beaucoup tourné ?
  • Fred., Julien et moi avons faire entre 300 et 400 km ce qui est peu, car les 24 Heures approchent à grands pas. Pour ma part j’ai fait un essai de vitesse sur la ligne droite qui n’est pas très longue, aussi quand tu arrives au bout à plus de 280km/ le freinage est un peu chaud.
  • Initialement tu ne faisais pas parti des pilotes de la Norma, expliques nous ta présence ?
  • J’ai été appelé en remplacement de Jean-Christophe Metz, ce qui me fait énormément plaisir. Je vais participer pour la première fois aux 24 Heures du Mans avec l’équipe qui m’a fait débuter en Formule Ford en 2001, avec Julien nous avons été bien souvent adversaires, nous nous respectons beaucoup. Notre approche dans les réglages sont très proches aussi bien avec Julien qu’avec Fred.

Désormais la M 200 P a rejoint sa base à Strasbourg où elle recevra sa décoration. Toute l’ équipe du Pegasus Racing managée par Claude Shell le père de Julien va s’attacher à préparer l’auto pour sa toute première course de 24 heures en doublant par exemple certains circuits électrique, mais aussi en rajoutant un sélecteur de vitesses manuel en cas de défaillance de celui placé sur le volant. Le dimanche 6 juin la M 200 P a rendez-vous place des Jacobins aux Mans pour les vérifications techniques.

B.L.S. Crédit photos Claude Flaubert Endurance-Info - B.L.S