DE BELLES PERFORMANCES POUR LES REGIONAUX AU COL SAINT PIERRE

lundi 15 avril 2019 par IMEC

Sébastien Petit s’impose au Col Saint-Pierre

Comptant pour deux championnats, Europe et France, la 47e Course de Côte du Col Saint Pierre, a permis aux italiens de prendre leur revanche sur la précédente édition, en prenant les deux premières places. Christian Merlin, Oslla s’impose en tête du Championnat d’ Europe en signant le meilleur temps et en battant le précédent record en 2’13’’634 devant son compatriote Simone Faggioli sur Norma.

En Championnat de France, dans la catégorie Sport, la victoire revient à Sébastien Petit, alors que Geoffrey Schaltz a du jeter l’éponge à cause d’un problème technique irréparable sur place, tous deux sur des Norma 20 FC, il devance Cyrille Franck, Osella PA30 et Marc Pernot, Norma M20 FC. En Championnat d’ Europe après les deux premiers l’on retrouve le Toulousain Pascal Campi, qui jouait sur les deux tableaux, devant Benjamin Vielmi et Franck Bellière, tous les trois sur Osella.

Dans la catégorie production, le favori Pierre Courroye avec sa McLaren MP4 a assumé son rôle en terminant en tête Nicolas Werwer et à la troisième place l’on retrouve la BMW M3 de Yannick Poinsignon, un podium identique à celui de Bagnols Sabran voici quelques jours.

Pour les pilotes régionaux, c’est bien évidemment Pascal Campi, Osella PA 21 Evo qui termine à une superbe belle place en se classant 11e, mais surtout il monte sur la 3e marche du podium du groupe E2SC et la première de la classe. Le Revélois Dimitri Péreira BRC B49 n’est pas manchot, il se classe 27e, 9e du groupe CM/CM et premier des protos propulsés par un moteur de moto, devant une kyrielle de prétendants. En 37e position nous retrouvons Marie Cammares sur Tatuus F.R 2000 17e de groupe et 4e de classe. Franck Bellière Osella, occupe la 51e place, 5e de groupe et 4e de classe. Julien Maurel de retour en championnat prend une modeste 65e place avec sa nouvelle monture Dallara F308. Yves Dubrana, BMW M3 E36 91e prend la 3e marche du podium, pas de temps pour Second Francis Merlin MP23.

Le classement

B.L.S. © Nicolas Millet