A IMOLA, TB2S FAIT UN CARTON EN RENAULT CLIO CUP

mercredi 29 mai 2019 par IMEC

Dorian Guldenfels de l’équipe TB2S domine les débats

Victorieux des deux courses organisées sur l’Autodromo Enzo e Dino di Imola, Dorian Guldenfels (TB2S) s’est emparé des commandes du classement général en Clio Cup France. Le vainqueur de la catégorie Junior en 2017 s’est imposé devant ses équipiers : Thibaut Bossy le samedi, Guillaume Savoldelli le dimanche. Luis Gonzalez (Team VRT) et Edwin Traynard (Autosport GP) sont également montés sur le podium en Italie. Ravis de découvrir le mythique tracé italien, les concurrents consacraient le vendredi à l’apprentissage de toutes ses subtilités et difficultés. Tout en dominant deux des trois séances d’essais privés, Dorian Guldenfels signait le meilleur temps de la journée en 2’03’’016 devant Guillaume Savoldelli et David Pouget (GPA Racing).

Course 1 : Marquée par le demi-tonneau de Kevin Jimenez (GPA Racing), la première qualification tournait à l’avantage de Corentin Tierce (Tierce Racing) devant Luis Gonzalez, Dorian Guldenfels, Thibaut Bossy et Anthony Jurado (Milan Compétition). Preuve de l’incroyable compétitivité du peloton, les neuf premiers se tenaient en un peu plus d’un tiers de seconde ! Au départ, Corentin Tierce prenait un bon envol pour conserver la tête face à Luis Gonzalez et Dorian Guldenfels. Thibaut Bossy se maintenait au quatrième rang tandis qu’Anthony Jurado glissait à la neuvième place derrière David Pouget, Edwin Traynard, Guillaume Savoldelli et Benoît Castagné (Raiwoit Racing by GM Sport). Dès le deuxième tour, Dorian Guldenfels passait à l’attaque en surprenant Luis Gonzalez. Deux boucles plus tard, il faisait craquer Corentin Tierce avant de creuser l’écart grâce au duel entre ses deux victimes. Thibaut Bossy saisissait sa chance en doublant les deux hommes coup sur coup afin de se lancer à la poursuite de son équipier. Après avoir établi le contact, Thibaut Bossy mettait une pression de tous les instants à Dorian Guldenfels, mais celui-ci ne tremblait pas face à son directeur d’équipe et l’obligeait à se contenter d’un troisième podium en autant de courses cette saison. Remonté au troisième rang à mi-course, Luis Gonzalez s’offrait un nouveau podium tout en continuant de monopoliser les victoires dans la catégorie Juniors. Corentin Tierce se classait quatrième, suivi par David Pouget et Benoît Castagné, en lice pour le podium avant de commettre une erreur lui coûtant deux positions. Septième, Edwin Traynard devançait David Pajot (Vic’Team), vainqueur chez les Gentlemen après avoir gagné quatre places, et Guillaume Savoldelli. Après avoir terminé sa qualification dans les graviers, Matthieu Lannepoudenx (Milan Compétition) tirait son épingle du jeu pour se hisser dans le top dix.

Course 2 : Dimanche, Luis Gonzalez s’offrait sa première pole position sur une piste détrempée en 2’14’’997 devant David Pouget, Anthony Jurado, Dorian Guldenfels et Benoît Castagné. Peu avant le départ, une grosse averse sur une partie du circuit corsait encore plus le défi des concurrents en leur proposant des conditions mixtes. Face au dilemme, de nombreux pilotes rentraient chausser les pneus slicks dès la fin du tour de chauffe. Parmi les cinq premiers des qualifications, seul Dorian Guldenfels était présent sur la grille ! Après trois tours d’observation derrière la voiture de sécurité, le peloton était relâché avec Dorian Guldenfels en tête devant Guillaume Savoldelli et Thibaut Bossy. Derrière, Alexandre Albouy (GPA Racing) surprenait Mickaël Carrée (T2CM) pour le gain de la quatrième place sous le regard de Corentin Tierce et Edwin Traynard. La neutralisation des débats afin d’extirper la Clio Cup de Jérôme Da Ros (Tierce Racing) des graviers mettait à mal l’avance rapidement construite par le trio de l’équipe TB2S, mais les positions restaient identiques lorsque la course reprenait ses droits. Dans un groupe de six pilotes de plus en plus compact, Edwin Traynard faisait parler la poudre. Après avoir effacé Corentin Tierce, il dépassait coup sur coup Mickaël Carrée et Alexandre Albouy avant de s’attaquer à Thibaut Bossy à deux boucles de l’arrivée et de menacer Guillaume Savoldelli, ce dernier étant toujours plus proche du leader. La hiérarchie était toutefois définitivement figée par la dernière intervention de la voiture de sécurité, provoquée par Emmanuel Raffin (Autosport GP). Dorian Guldenfels scellait ainsi sa troisième victoire consécutive de la saison devant Guillaume Savoldelli et Edwin Traynard, victorieux dans la catégorie Junior et auteur de son premier podium en Clio Cup France. Quatrième, Thibaut Bossy devançait le premier Gentleman, Mickaël Carrée, ainsi qu’Alexandre Albouy, Franck Traynard (Autosport GP), Lionel Viguier (TB2S) et Veenesh Shunker (CVS Auto). Premier parmi les pilotes ayant tenté le pari des slicks, Anthony Jurado fermait le top dix.

Au classement général, Dorian Guldenfels compte désormais sept points d’avance sur Thibaut Bossy. Toujours leader chez les Juniors, Luis Gonzalez est troisième du général à trente-sept unités de l’Alsacien. Du côté des Gentlemen, Mickael Carrée creuse l’écart en reléguant David Pajot et Emmanuel Raffin à dix et dix-huit points.

Le troisième rendez-vous du calendrier 2019 mènera les concurrents de la Coupe de France FFSA Renault Clio Cup sur le Circuit de Lédenon du 5 au 7 juillet.

Course 1
Course 2

B.L.S. – communiqué © Renault Sport