UNE EXPERIENCE INEDITE ET RICHE POUR JERÔME POLICAND ET SON TEAM

samedi 3 novembre 2018 par IMEC

Au terme de l’ultime course de l’Intercontinental GT Challenge, sur le circuit californien de Laguna Seca, le Team SunEnergy1 Racing s’est adjugé avec maestria deux titres « Pilotes ». Celui de Champion 2018 (classement général) revient à Tristan Vautier et celui de la catégorie « Pilotes Bronze » au boss de l’équipe, Kenny Habul. Jérôme Policand et onze membres du staff AKKA-ASP ont participé à cet événement outre-Atlantique en assurant l’exploitation technique des deux voitures du team SunEnergy1 Racing. Une belle expérience, inédite, riche en enseignements.

Pour Jérôme Policand, cette incursion aux Etats-Unis a permis aux mécaniciens et ingénieurs français qui avaient fait le déplacement d’apprendre encore davantage sur la philosophie du sport auto made in USA mais aussi de vivre une belle aventure humaine.

« Cette expérience fut une opportunité pour nous et je tiens avant tout à remercier Kenny Habul pour sa confiance. Notre participation aux côtés de SunEnergy1 Racing s’est déroulée en plusieurs étapes, reposant sur l’exploitation des deux voitures en utilisant l’infrastructure, l’outillage et les moyens logistiques de SunEnergy1 Racing. Trois mécaniciens et un ingénieur AKKA-ASP sont arrivés deux semaines avant la course, à Moorsville (Caroline du Nord) où est basé le team, pour assurer la préparation des deux voitures. Moorsville, située non loin de Charlotte, abrite de nombreuses équipes de Nascar. Les deux voitures engagées à Laguna Seca n’affichaient pas la même configuration technique, une était aux normes Imsa et la seconde calée sur les spécifications européennes. Il a donc fallu harmoniser cela en collant au règlement de l’Intercontinental Challenge, un mix entre le règlement américain et le Blancpain. Pour le Team SunEnergy1 Racing deux titres pilotes étaient en jeu, d’où une certaine pression pour fournir la meilleure prestation possible et atteindre l’objectif. Les deux voitures engagées affichaient des équipages de premier plan. La Mercedes-AMG GT3 N°175 (soutenue officiellement par Mercedes-AMG) jouait le titre Pilotes avec Tristan Vautier, Maro Engel et Maxi Buhk. Tristan et Raffaele Marciello, en tête du championnat avant l’ultime course, avaient été séparés pour optimiser les chances Mercedes-AMG pour le titre constructeurs. Le pilote italien avait rejoint en Californie l’équipe Strakka-Racing. La seconde voiture SunEnergy1 Racing, la Mercedes-AMG GT3 N°75 était quant à elle en lice pour le titre Pilotes Bronze avec Kenny Habul, rejoint pour l’occasion par Mikael Grenier et Luca Stolz. La semaine de la course nous étions douze membres du staff AKKA-ASP, huit mécaniciens, trois ingénieurs et moi. Un gros travail a été fourni pour mettre le team en conditions optimales pour cette course d’endurance de huit heures.

La course a été un moment très particulier mêlant stratégie et dextérité technique. Une course dingue pour Tristan où tout s’est joué sur l’avant-dernier ravitaillement, sous safety-car. Une stratégie qui a fait la différence en distançant définitivement Strakka-Racing et Lello… tandis qu’aux avant-postes, Audi s’adjugeait le titre constructeurs. Finalement, en terminant sur la troisième marche du podium, Tristan Vautier décroche, seul, le titre Pilotes, avec un petit pincement au cœur pour Raffaele Marciello.

Pour la N°75, le jeu a été très serré. Cette voiture engageait un équipage de premier plan et avec la plus grande sincérité, je trouve Kenny (Habul) très impressionnant. C’est un pilote qui a du talent et chez les AM, il n’y a pas photo. Il roule très très bien. Pendant la course, Kenny a été impliqué dans un choc avec une Lamborghini. Un choc sévère qui a eu pour conséquence d’assez sérieux dégâts techniques. Triangles, crémaillère de direction, chape avant gauche cassée…le constat était assez inquiétant. Malgré tout, la voiture a regagné le stand et les réparations ont pu commencer. Pour être classée et conserver ses chances de titre, la voiture de Kenny devait effectuer 70% de la distance de la course. A cinq petites minutes près, la N°75 a pu reprendre la piste…et a terminé en ayant effectué 71% de la distance ! Le titre était au bout de ce marathon mécanique. Sur cette course de huit heures, nous avons du relever un gros challenge technique avec la N°75 et jouer sur la stratégie de course avec la N°175. Pas de quoi s’ennuyer ! Le jeu en valait la chandelle puisque deux belles satisfactions ont couronné les efforts de l’équipe SunEnergy1 Racing. Ce fut une très belle expérience… »

Après les Etats-Unis, le Team AKKA-ASP mettra le cap à la fin novembre sur Bahreïn, les voitures sont quant à elles déjà parties pour la FIA GT Nations Cup. Deux voitures sont engagées, la première une Mercedes-AMG GT3 pour Jean- Luc Beaubelique et Jim Pla (FIA GT Nations Cup) et la seconde, une Mercedes-AMG GT4 pour Thomas Drouet et un pilote qui reste à désigner (GT4 International Cup). Les 30 novembre et 1er décembre, le Team AKKA-ASP défendra les couleurs de la France face une quinzaine d’autres pays.

B.L.S. – communiqué @SRO/Dirk Bogaerts Photography