UN WEEK-END AU MANS AVEC DAVID ZOLLINGER

mercredi 16 juin 2010 par IMEC

C’est une fin de semaine plutôt mouvementée pour toute l’équipe de la Norma N° 38 engagée aux dernières 24 Heures du Mans, faite tout à la foi de grands moments de bonheur mais aussi de déception. Aujourd’hui avec David Zollinger nous allons clôturer cette semaine mancelle.

David impossible de te joindre samedi, expliques nous pourquoi ?

  • Je suis désolé pour les lecteurs d’actumecanique, mais c’est vraiment une journée d’enfer que nous avons vécu samedi, répondre ou appeler quelqu’un était du mission impossible. Je veux tout d’abord vous raconter celle de vendredi pendant laquelle j’ai vraiment vécu ce que beaucoup de personnes m’ont rapporté car elles y avaient participé avant moi. C’est un formidable bain de foule pratiquement ininterrompu du matin au soir. Le public peut accéder aux stands, inutile de vous dire que la séance d’autographe reprend de plus belle, un public extrêmement chaleureux et très bon enfant. Ce bain de foule continue avec la parade en ville, c’est grandiose l’on parle de 150.000 personnes présentes, ovations, applaudissements, tu as l’impression d’être dans un autre monde, c’est vraiment génial et tu ne peux qu’être ému, une journée fantastique !

Du coup tu en as oublié tes obligations avec la presse !

  • Tu te trompes, les interviews ont pris aussi pas mal de temps, tu quittes un journaliste, une télé, et hop un autre te tombes dessus, c’est cela aussi les 24 heures du Mans, d’autant plus que comme tu l’as écrit nous sommes de véritables novices dans cette épreuve donc tout ce qui est média veut en savoir plus sur nous.

Parles nous du warm-up !

  • Samedi matin, j’ai eu le plaisir de conduire la Norma trois ou quatre tours qui plus est sous la pluie. Sans forcer, ni chercher spécialement la performance j’ai réalisé un temps à une quarantaine de secondes des Peugeot la référence et le cinquième du LMP 2, tout ceci sans réglages spéciaux. L’auto est bien et très agréable à piloter.

Dis donc tu as vu que l’heure tourne ?

  • . Oui c’est sûr ! A peine descendu de la voiture, tu es à nouveau sollicité par les journalistes et tu ne vois absolument pas le temps filer. Pas le temps de dire ouf que tu es déjà sur la pré grille, noire de monde. C’est encore un moment d’intense émotion. Moi qui ai toujours rêvé de participer aux 24 Heures du Mans, aujourd’hui le rêve est devenu une réalité. L’émotion me gagne et quand retentit la Marseillaise je suis à deux doigts de la petite larme.

Qui prend le départ ?

  • C’est Julien, ensuite Fred lui succédera et je terminerai, je serai donc le dernier à prendre le volant. Fred ne conduira pas la nuit pour des raisons visuelles. Nous sommes sur la quatorzième ligne de la grille de départ, c’est toujours un peu risqué, même avec un départ lancé, il faut être extrêmement vigilant.

Finalement tu n’as pas pris le volant !

  • Non car Julien accomplit un double relais, soit environ 1h30 de conduite, ensuite Fred a prend le volant. Vers 18 heures, dans le S du virage Porsche il double la Spyker qui rejoint son stand à faible vitesse, surgit à ce moment là une Audi qui force le passage en accrochant la Norma qui est projeté dans la décor. Fred rentre aux stands, les dégâts sont très importants. Suspensions, carrosserie, et la boîte de vitesses ont souffert. Norbert par mesure de précaution préfère tout arrêter. Comme vous pouvez vous en douter, je suis bien sûr très, très frustré de ne pas avoir pris le volant. J’aurais finalement vécu un demi Le Mans

David au Mans l’an prochain ?

  • Je ferai tout pour être sur la grille de départ. Pourquoi pas avec le team Palmyr avec qui je cours en Endurance V.deV. sur une Norma M20F ! Je verrai bien le team se porter acquéreur de deux M 200 P dont une pour cette épreuve.

Dernière question tu portes le logo du NAC sur ta combinaison, serais-tu pilote d’usine ?

  • Non pas du tout, je suis très heureux d’avoir croisé un jour la route de Norbert Santos. Je lui dois beaucoup, porter l’emblème de Norma Auto Concept est pour moi une façon de dire merci à Norbert et à toute son équipe.

Merci David pour ta disponibilité et à bientôt !

B.L.S. Crédit photo Claude Floubert Endurance Info