SEBASTiEN LOEB EN TÊTE DU RALLYE DES VOSGES

samedi 15 juin 2019 par IMEC

Sébastien Loeb et Daniel Elena vire en tête

Comme à Antibes, le duel est sublime entre les Citroën C3 R5 de Yoann Bonato (Team CHL Sport Auto) et Yohan Rossel. Ce soir, les deux hommes complètent le podium dans cet ordre, séparés par 6s3. Autre favori pour le titre, Quentin Gilbert (Volkswagen Polo GTI R5) est parti à la faute dans l’ES2. William Wagner (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) (le leader du Trophée Michelin ‘R5’) et Nicolas Ciamin (Skoda Fabia R5, Team JSA Yacco) concluent cette journée aux quatrième et cinquième rangs. Il n’y a pas eu de surprise en Trophée Michelin ‘Hors R5’ puisque Cédric Robert (DS 3 R3, Team CHL Sport Auto) pointe en tête malgré des problèmes de freins rencontrés lors de la première boucle. Le Team CHL Sport Auto mène les débats dans le Championnat éponyme en devançant le Team Minerva Oil by gbi.com et le Team 2C Compétition. Du côté du Clio R3T Trophy France, c’est l’Italien Ivan Ferrarotti (Renault Clio R3T) qui s’est montré le plus rapide alors que le favori, Boris Carminati (Renault Clio R3T) , a abandonné suite à une sortie de route dans l’ES5. En Championnat Féminin, Clara Couval (Renault Clio Ragnotti) précède Lucile Cypriano (Peugeot 208 R2) et l’ Aveyronnaise Charlotte Berton (Renault Clio R3T).

Le résumé des spéciales :

  • ES1 (Mandray - 8,497 km - 9h43) : Temps couvert et nombreux changements d’adhérence - Meilleur Temps : Loeb
    Faits marquants : Meilleur temps logique de Sébastien Loeb. Derrière l’Alsacien, c’est serré entre les ténors du CFR puisque Yoann Bonato, Yohan Rossel, Quentin Gilbert et Nicolas Ciamin sont regroupés en moins de quatre secondes. Seul fait notable de cette spéciale, le tout droit et le tête à queue de William Wagner qui perd environ cinq secondes.
  • ES2 (Pays d’Ormont - 28,470 km - 10h31) : Temps couvert - Meilleur Temps : Loeb
    Faits marquants : Premier fait marquant de ce rallye avec la sortie de route sans gravité de Quentin Gilbert. Bloqués derrière la Volkswagen Polo GTI R5 du Vosgien, sept concurrents se voient attribuer un temps forfaitaire.
  • ES3 (Moyenmoutier - 14,205 km - 11h29) : Spéciale délicate car les pilotes sont partis en pneumatiques froids suite à l’arrêt de course dans la spéciale précédente - Meilleur Temps : Loeb
    Faits marquants : Malgré un choix de pneumatiques trop tendres, Sébastien Loeb remporte le ‘chrono’. Une fois de plus, Yoann Bonato est le plus rapide « des autres » alors que les ‘locaux’ Quentin Giordano et William Wagner se distinguent avec des temps dans le top cinq. Depuis le début du rallye, Nicolas Ciamin n’est pas satisfait par les réglages de sa Skoda Fabia R5.
  • ES4 (Mandray - 8,497 km - 14h52) : Temps couvert, spéciale piégeuse - Meilleur Temps : Loeb
    Faits marquants : Nouveau temps scratch de Sébastien Loeb devant Yoann Bonato. Plus en confiance au volant de sa Skoda Fabia R5, Nicolas Ciamin signe un joli troisième temps. William Wagner fait une erreur dans une chicane et concède quelques secondes alors que Quentin Giordano dégringole au huitième rang après une sortie de route mais il termine tout de même la spéciale
  • ES5 (Pays d’Ormont - 28,470 km - 15h40) : Temps couvert, spéciale plus sèche qu’au premier tout mais difficile avec des alternances de rythme - Meilleur Temps : Loeb
    Faits marquants : Cette fois-ci, c’est Yohan Rossel qui termine en dauphin de Sébastien Loeb. L’ex-pilote Rallye Jeunes FFSA est à l’attaque car il souhaite garder Yoann Bonato (troisième sur ce chrono), sous pression. Raphaël Astier (Hyundai i20 R5) profite de ce ‘chrono’ pour récupérer la sixième place au détriment de Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, team 2C Compétition). Quentin Giordano (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport) est ralenti par des problèmes de ‘pop-off’ suite à sa sortie de route dans la spéciale précédente. Jordan Berfa (Hyundai i20 R5) a effectué une petite sortie de route en fin de spéciale suite à une mauvaise compréhension de note.
  • ES6 (Moyenmoutier - 14,205 km - 16h38) : Temps couvert, spéciale sèche - Meilleur Temps :Loeb
    Faits marquants : Tous les pilotes ont attaqué sur cette spéciale sèche. William Wagner en profite pour se distinguer avec un joli deuxième temps qui lui permet de passer au quatrième rang du général.

Pour les régionaux, nous retrouvons Jordan Berfa, Damien Augustin, Hyundai i20 occupe une excélente 10e place, Julien Marty, Steve Nicolas, Mitsubishi Lancer Evo IX la 32e et la 1e de la classe et à 61e Charlotte Berton, Cécile pages Renault Clio RS.

Les résultats en direct : www.patricksoft.fr

Ordre de départ N°2

B.L.S. – communiqué © DPPI