PREMIERE VICTOIRE EN RALLYE T.T. POUR JEAN-PHILIPPE DAYRAUT

samedi 13 octobre 2018 par IMEC

Dayraut signe une splendide victoire aux Dunes et Marais

Impérial tout au long du week-end, le Toulousain Jean-Philippe Dayraut associé à Elodie Massé décroche sa toute première victoire en rallye Tout-Terrain aux Dunes et Marais Au volant de son Rivet Porsche, il a largement dominé les deux Fouquet de Laurent Fouquet et de Vincent Poincelet. Dans le Challenge 2RM et dans le Challenge des SSV où Thibaut Flouret-Barbé impose largement son Rivet et Maxime Fourmaux, son Can-Am. Enfin, dans le Trophée des 4x4, c’est Guy Thompson qui monte sur la plus haute marche du podium.

Championnat : dès le premier chrono, Jean-Philippe Dayraut prend la tête de l’épreuve au volant de son Rivet Porsche. Il accentue son avance tout au long de cette première étape en signant l’intégralité des scratchs. Il devance Vincent Poincelet et Laurent Fouquet qui se battent à coups de secondes et qui sont séparés par ½ seconde après six spéciales. Ils pointent alors déjà à plus de 50’’ du leader. Derrière, Pierre-Jean Renoulleau ne lâche rien, il occupe une belle 4e place provisoire juste devant le redoutable Chris Bird. Daniel Favy s’intercale au 6e rang et précède, dans l’ordre, Vincent Foucart, Didier Barthe, James Gallou et Richard Mann qui complètent le top 10. La pluie qui avait fait son apparition en fin de première étape accompagne les concurrents lors de la deuxième, qui se déroule donc sur des pistes boueuses. Laurent Fouquet tente de maintenir la pression sur le pilote du Rivet dans l’ES 7 mais Jean-Philippe Dayraut en remet une couche sur trois autres spéciales et rentre au parc fermé avec une première victoire méritée dans la discipline. Après un début de saison agrémenté d’excellents chronos mais également d’un manque cruel de réussite, le pilote tarnais a démontré ce week-end qu’il était le patron de cette 41e édition du Rallye Dunes & Marais. Félicitations ! Deuxième, Laurent Fouquet a tout tenté mais il n’a pu que constater la suprématie du pilote du Rivet. Il fait toutefois la bonne opération au Championnat en prenant le large sur Loïc Costes, qui a connu un souci d’alternateur durant le week-end mais qui marque tout de même le point de la super spéciale. La troisième place est occupée par Vincent Poincelet qui a régulièrement perdu du terrain lors de cette deuxième étape avec son Fouquet Mazda. La quatrième place revient au pilote local Pierre-Jean Renoulleau qui a encore réalisé des prodiges avec son Fouquet Nissan. Il précède le sorcier d’Etampes, Vincent Foucart qui a été encore une fois très véloce avec son Rivet Mazda. Malgré une pénalité de plus d’une minute, les Barthes père et fils intercalent leur Fouquet Honda au 6e rang. Il devance Yannick Lonne-Peyret qui dispose d’une monture similaire et James Gallou qui prend de plus en plus confiance au volant de son Rivet Nissan.

Challenge 2 Roues Motrices : comme dans la catégorie reine, les Rivet sont en forme sur ce terrain puisque Thibault Flouret-Barbe mène la danse au volant de son Rivet P’tit Buggy. Le jeune espoir a survolé les débats lors de cette première étape en signant l’intégralité des scratches dans la catégorie. Il rentre en leader le samedi soir avec plus de 2’40’’ d’avance sur le Cledze de Yann Clevenot qui est un solide second. Le podium provisoire est complété par le Tomahawk d’Axel Zielinski qui confirme sa belle pointe de vitesse. Bénéficiant d’une très large avance, Thibaut Flouret-Barbé laisse ses petits camarades signer les scratches lors de la deuxième journée de course. Il se laisse glisser vers l’arrivée avec, à la clef, une nouvelle victoire dans la catégorie avec Anthony Rovaldieri à ses côtés. Il prend par la même occasion la tête du Challenge 2RM 2018. Deuxième, Yann Clevenot ramène des points importants dans l’optique du Championnat mais la tâche s’annonce difficile à la régulière. La troisième place de la catégorie est occupée par Axel Zielinski qui confirme sa bonne forme du moment avec son Tomahawk.

Challenge SSV et T3 : Décidément, Maxime Fourmaux est à l’aise sur tous les terrains. Au volant de son Can-Am, il signe quatre meilleurs temps et rentre à Cozes avec la première place provisoire. Derrière, le régulier Romain Locmane assure la deuxième place dans la catégorie à près de 1’30 de l’extra-terrestre Fourmaux. Au 3e rang, nous retrouvons un autre Can-Am, celui de David Bord qui devance Sébastien Guyette, auteur de deux meilleurs temps. Soulignons que ce dernier a partagé le volant de son Polaris avec sa copilote Jenny Lopez. La deuxième journée de course étant délicate, Maxime Fourmaux reste sur un rythme élevé mais sans prendre de risque. Il rentre au parc fermé avec une très belle victoire, la 3e consécutive en quatre courses, qui démontre encore une fois tout le talent de ce jeune et talentueux pilote. Bravo ! Il devance Romain Locmane qui a démontré encore une grande régularité ainsi qu’une belle pointe de vitesse avec un très beau 4e temps dans l’ES 8. Il se rapproche un peu plus d’un titre qui lui tend les bras. Sébastien Guyette a tenté l’impossible en signant un 3e temps scratch dans la dernière spéciale, mais ça n’a pas suffi pour devancer le Can-Am Quad Bike Evasion. Il complète un beau tiercé de pilotes talentueux.

Trophée des 4 x 4 : Dans le Trophée des 4x4, comme on pouvait s’y attendre, Guy Thompson s’en sort le mieux avec son Land Rover. Il clôture la première étape avec plus d’une minute d’avance sur le revenant, Christian Raulet qui n’a rien perdu de son coup de volant ! La troisième place provisoire est occupée par Vincent Barres qui fait de son mieux avec son Mitsubishi. Le dimanche ne change rien au classement des trois premiers qui restent dans l’ordre établi la veille. Guy Thompson triomphe donc avec son Land Rover devant la Jeep de Christian Raulet qui a assuré le spectacle et Vincent Barres qui accentue son avance dans l’optique de la course au titre.

B.L.S. – communiqué © Frantxoa