PORSCHE 911 : DEUX LEGENDES DU SPORT AUTOMOBILE

jeudi 22 novembre 2012 par IMEC

Les derniers 100 Tours sur le circuit de Nogaro, ont réuni deux voitures plutôt exceptionnelles du même constructeur. Chacune dans son domaine a écrit une page d’histoire du sport automobile, avec toute fois quelques années d’écart. Commençons par la doyenne, la Porsche 911 construite pour le Dakar de 1984.

Déjà une question nous vient immédiatement à l’esprit, que peut bien faire la belle sur un circuit de vitesse ? Réponse de Jean-Marc son propriétaire : « Il n’y encore pas si longtemps j’allais disputer des épreuves en Afrique. Maintenant au regard de la situation géopolitique s’est plutôt risqué. Je recherche des épreuves où je peux l’engager, car elle est un cas à part. Conçue pour le rallye raid, il bien difficile de trouver une compétition où l’inscrire. Je participe au 100 Tours réservés au GT, sans aucune prétention, pour disons me faire plaisir et la faire rouler. Il est sûr que sur un circuit ce n’est pas le top, même avec les suspensions abaissées au maximum de ce qui est faisable. Si l’on pousse plus loin nous allons tout casser ! » A-t-elle participé au Dakar ? « Non ! Il s’agit du mulet de développement et d’essais, entièrement reconstruit en 2009. Je pense que tous les pilotes de l’époque ont du en prendre le volant (N.D.L.R. : les pilotes étaient Jacky Ickx, René Metge, Jürgen Barth et sans doute d’autres).

Plus récente par son exploit, mais tout aussi capée, l’ ancienne 911 Groupe F de Gilles Nantet, aujourd’hui propriété de Sébastien. Cette Porsche avait permis au savoyard de remporter la finale de la Coupe de France des Rallyes 2004 à Epernay, au nez et à la barbe de voitures beaucoup plus récentes. Exploit qui avait fait grincer pas mal de dents, dans le Landerneau du rallye. Pour ses premiers tours de roues sur circuit, la 911 qui porte encore de nombreux stickers de l’époque, a d’emblée séduit Sébastien « Elle est super ! La boîte est un vrai régal, je m’éclate ! Elle possède une tenue de route exceptionnelle. Je me fais vraiment plaisir à son volant ! » Pour l’anecdote la groupe F se classe 6e et la ‘’Dakar’’ 8e. Il s’agit pour nous d’une rencontre hors du commun. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut rencontrer sur un même lieu, deux bêtes de courses dont les destinations initiales étaient bien éloignées du circuit asphalte.

Voici deux sites qui permettent de revivre l’ histoire de ces deux légendes du sport automobile :
www.gillesnantet.com

www.type911.org/articles/article.php?id=477

B.L.S.