PAS DE PAU POUR ERIC CAYROLLE !

jeudi 17 mai 2018 par IMEC

Pour une pige dans sa Ville, Eric Cayrolle n’a pas eu de Pau ! Des conditions
dantesques, de jour comme de nuit (la course 1 fut disputée de nuit), ont donné à la deuxième manche du Championnat de France des allures inaccoutumées. « Je dirai très sincèrement que le bilan que le tire vers le négatif » reconnaît Eric. « Ma qualification (course 1), ne fut pas au niveau de ce que j’espérais sous la pluie ! D’ailleurs, de mémoire, je ne me souviens pas être parti d’aussi loin avec un15ème chrono sur une grille de départ à Pau ! Dans le trafic de 30 voitures, je n’ai pas pu m’exprimer à ma guise au volant de la BMW M4 (3Y Tecnology)…. »

Ne pas réussir ses essais à Pau handicape considérablement car, les dépassements sont limités, sans ligne droite et en permanence en virages, le circuit intra-muros est impitoyable. « La course 1 ne fut pas à l’image des essais. Avec Romain (Monti), nous sommes remontés jusqu’à la 7e place en restant concentrés et sages. Je ne dirai pas que nous avons agi de façon tranquille mais de manière graduelle… D’où notre regret d’être parti de si loin, je pense que nous étions capable de mieux réussir ! » Un côté positif pour Eric et Romain qui, au terme d’une course amputée de 8 minutes - en raison d’un gros crash au virage de la gare - n’ont pas à rougir de leur prestation. Romain Monti réalisa des qualifs salutaires le plaçant sur la 5e ligne de la grille de départ. « Il s’est élancé de façon parfaite, j’ai beaucoup apprécié son envol ! Dès lepremier tour, il pointait en 4e position et puis, par deux fois, Mike Parisy l’a violemment tapé, la carrosserie en portait les traces au point de lui désaxer le volant et la roue arrière a éclaté après quelques tours ! Comme l’an dernier, je ne suis pas monté dans lavoiture pour assurer mon relais ! Nous avions un coup à jouer, c’est certain, surtoutaprès le début de course de Romain, nous pouvions rêver au podium ! D’où nos regrets. » conclut Eric Cayrolle.

On reverra Eric Cayrolle en compétition dans quelques semaines, dans un autre contexte, en endurance au Blancpain 1000 km du Paul Ricard. Il y pilotera une M6 GT3 du Team 3Y Tecnology. Le Palois fera équipe avec Ange Barde et Mikaël Petit : « C’est une très belle épreuve. Nos ambitions sont simples, réaliser un classement honorable dans la catégorie AM. » Cette endurance se déroulera du 1er au 3 Juin prochains.

B.L.S. - communiqué © photo B.L.S.