NÜRBURGRING : UNE PREMIERE POUR PATRICK PILET

vendredi 17 mai 2013 par IMEC

Le VLN est un championnat d’ endurance Allemand dont le point d’orgue en sont les 24 Heures du Nürburgring dans le massif de l’Eifel. La Nordschleife est sans doute un cas unique, avec ses 20,872km, 73 virages dont 33 à gauche et 44 à droite, des descentes cà 11% et des montées à 16%. Plus de deux voitures réparties en 18 catégories et environ 500 pilotes vont participer à ce célèbre tour d’horloge dont le départ sera donné dimanche à 17 heures.

Quinze jours après avoir disputé, à Spa (B), la 2e manche du Championnat du Monde d’Endurance au volant de la toute nouvelle 911 RSR de l’écurie officielle Porsche AG Team Manthey, Patrick Pilet s’apprête à relever un défi sportif de taille. Ce week-end, le pilote du Gers sera, en effet, au départ de ses toutes premières 24 Heures du Nürburgring. Intégré pour l’occasion au sein du Frikadelli Racing, l’une des écuries parmi les plus célèbres engagées cette épreuve mythique, le pilote d’usine Porsche partagera le volant de la Porsche GT3-R N°11 avec Sabine Schmitz, Patrick Huisman et Klaus Abbelen. Un team et un équipage que Patrick a pu découvrir, il y a quelques semaines, lors de la 3e manche du VLN, dont il a franchi la ligne d’arrivée à une prometteuse 4e place. « Je suis ravi de pouvoir disputer mes premières 24 heures du Nürburgring ! C’est une épreuve mythique et j’ai vraiment hâte d’y être. J’ai eu de très bonnes sensations lors de mes deux courses disputées en VLN (N.D.L.R. : 3e du VLN8 2012/Team Manthey et 4e du VLN3 2013/Frikadelli Racing) et j’aborde cette course sans aucune pression. Je serais là pour apprendre, avant tout, mais j’aurais néanmoins à cœur de signer un bon résultat. » ajoute celui dont les récentes performances sur « la boucle nord » ont subjugués les connaisseurs.

Connu pour sa dextérité et son « car control », Patrick Pilet aura donc à cœur de dompter « l’enfer vert », ce fabuleux tracé, réputé comme le plus exigeant au monde. Mais face à plus de 200 adversaires, la conquête de la redoutable « Nordschleife » ne sera pas chose facile. L’humilité et la stratégie seront donc de rigueur. « Cette année, le niveau est particulièrement relevé. Mais la GT3-R est une bonne arme. Elle est très efficace. A nous de faire en sorte qu’elle soit facile à conduire et fiable. Pour moi, la plus grande difficulté sera la nuit car je n’ai jamais roulé sur ce circuit dans ces conditions. Compte tenu du trafic très dense, du dénivelé et des vitesses atteintes, il me faudra sans doute un petit temps d’adaptation pour trouver mes marques durant les essais libres. »Un challenge parmi tant d’autres pour le pilote Porsche et un week-end de course qui s’annonce, incontestablement, mémorable.

Si vous souhaitez suivre cette épreuve rendez-vous sur http://www.24h-rennen.de/live/
Dès ce vendredi. Voici les horaires : Vendredi, 14h25-15h55 : Essais libres, 19h35-23h30 : Qualifications 1 – Samedi, 11h20-13h20 : qualifications 2, 17h50-180h45 : Superpole (40 meilleurs temps des qualifications) – Dimanche, 17h00 : Départ de la 41e édition des 24 Heures du Nürburgring

B.L.S. Source Patrick Pilet @ Porsche AG et Frikadelli Racing