MICHAL ET GUILVERT REALISENT UN COUP DOUBLE

lundi 1er octobre 2018 par IMEC

Déjà vainqueurs de la première course de hier, Grégory Guilvert et Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) ont récidivé en s’imposant devant Jim Pla / Jean-Luc Beaubelique (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) et Éric Trémoulet / Olivier Jouffret (Porsche Cayman / Vic’Team). Grâce à leur succès, les deux hommes prennent la tête du Championnat de France FFSA GT avant le dénouement de la saison au Circuit Paul Ricard. Les frères Olivier et Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) l’ont emporté dans la catégorie Am.

Dimanche, les conditions sont chaudes et ensoleillées lorsque Jim Pla s’installe en pole position devant Christopher Cappello (Ginetta G55 / CMR), Xavier Lloveras (Ginetta G55 / NM Racing Team), Romain Monti (BMW M4 / 3Y Technology) et Grégory Guilvert. Au terme du tour de formation, Jim Pla conserve les commandes devant Xavier Lloveras, Grégory Guilvert, Romain Monti et Éric Trémoulet. Plus loin, Steven Palette (Porsche Cayman / IMSA Performance), Pascal Huteau (Porsche Cayman / Racing Technology) et Thomas Laurent (Mercedes AMG / M-Racing – YMR) perdent gros lors d’un départ animé à tous les échelons. Très vite, Grégory Guilvert et Romain Monti dépassent Xavier Lloveras juste avant que le safety car n’effectue son apparition le temps de dégager Tugdual Rabreau (Mercedes AMG / M-Racing – YMR), piégé dans le bac à gravier. À la relance, Jim Pla contrôle Grégory Guilvert et Romain Monti tandis que Matthew George (Aston Martin Vantage / Generation AMR SuperRacing), Éric Trémoulet et Soheil Ayari (Alpine A110 / CMR) débordent Xavier Lloveras. Jim Pla et Grégory Guilvert se détachent de leurs poursuivants, Romain Monti est délogé du podium provisoire par Matthew George alors que Soheil Ayari, Éric Trémoulet, Anthony Beltoise (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) et Lonni Martins (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) se livrent une bataille intense avant l’ouverture de la fenêtre de changement de pilotes.

Matthew George est alors le premier à s’arrêter pour être relayé par James Holder tandis que leurs adversaires attendent les derniers instants pour procéder au passage de témoin. La hiérarchie évolue finalement peu puisque Jean-Luc Beaubelique prend la piste avec huit secondes d’avance sur Fabien Michal, lui-même huit secondes devant Ronald Basso. Ce dernier est toutefois vite débordé par Olivier Jouffret. Christophe Hamon et Lluc Ibanez lui emboîtent le pas, mais l’Espagnol écope d’un stop-and-go pour ne pas avoir respecté le temps d’arrêt minimum. Un peu plus loin, Robert Consani (Ginetta G55 / Speed Car) fait le spectacle en se frayant un chemin dans le peloton pour tenter de garder les rênes du classement général. En fin de course, Fabien Michal réduit l’écart sur Jean-Luc Beaubelique. Le pilote de l’Audi porte l’attaque décisive à cinq minutes du drapeau à damier et s’impose devant Jean-Luc Beaubelique et Olivier Jouffret. Quatrième, Christophe Hamon devance les Ginetta de l’équipe Speed Car confiées à Robert Consani et Douglas Lundberg. Le premier équipage Am pointe au septième rang grâce aux efforts d’Olivier Gomez, qui précède Akhil Rabindra (BMW M4 / 3Y Technology), Laurent Hurgon (BMW M4 / BMW Team France) et Lluc Ibanez.

Au Castellet, le titre se jouera entre Grégory Guilvert / Fabien Michal (139 points), Robert Consani / Benjamin Lariche (133 points), Jim Pla / Jean-Luc Beaubelique (113 points) et Pierre-Alexandre Jean (89 points).

Du côté de la catégorie Am, Christopher Cappello est le mieux placé sur la grille devant Manel Cerqueda (Audi R8 LMS / Baporo Motorsport), Clément Dub (Porsche Cayman / Cool Racing), Arnaud Gomez et Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car). Si le leader n’est pas inquiété au départ, Clément Dub prend la deuxième place tandis que le premier tour mouvementé d’Arnaud Gomez et de Manel Cerqueda permet à Rodolphe Wallgren d’intégrer le trio de tête devant Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events) et Stéphane Brémard (Porsche Cayman / FOXO). Dans le premier quart d’heure, Clément Dub surprend Christopher Cappello. Un peu plus loin, Julien Lambert ravit le troisième rang à Rodolphe Wallgren. Parti du fond du peloton, Laurent Fresnais (BMW Ekris M4 / BMW Team France) se hisse dans le top cinq, mais il est rapidement repris par Arnaud Gomez, lancé dans une impressionnante remontée. Dès l’ouverture de la fenêtre de changement de pilotes, Philippe Marie (Audi R8 LMS / Orhès Racing) s’arrête pour être relayé par Olivier Pernaut. La stratégie s’avère payante, puisque ce dernier pointe à la cinquième place derrière Laurent Dub, Olivier Gomez, Nicolas Gomar et Rodolphe Wallgren, tous ayant optés pour un arrêt tardif. Dans la seconde moitié de course, Laurent Dub commet une erreur dont Olivier Gomez profite pour s’emparer de la tête. Le classement continue d’évoluer lorsqu’Olivier Pernaut dépasse Nicolas Gomar pour le gain de la quatrième place avant que Laurent Dub ne cède à son tour face à Olivier Pernaut et Rodolphe Wallgren. Troisième à l’arrivée, celui-ci est toujours leader de la catégorie Am avec neuf points d’avance sur Nicolas Gomar et Julien Lambert. Relégués respectivement à 36 et 41 points de Rodolphe Wallgren, Clément et Laurent Dub ainsi que Stéphane Brémard restent mathématiquement dans la course au titre.

Dans dix jours, le Championnat de France FFSA GT disputera sa grande finale sur le Circuit Paul Ricard du 12 au14 octobre.

Classement course 2

B.L.S. – communiqué © SRO