INTERNATIONAL : TRISTAN VAUTIER SACRE CHAMPION

lundi 17 septembre 2012 par IMEC

A 23 ans Tristan Vautier le neveu de Jérôme Policand, vient de décrocher le titre de champion en Indy Lihgts, après avoir conquis l’an dernier celui du Star Mazda. En arrivant à Fontana en Californie, avec 11 points d’avance sur son principal concurrent mais aussi co-équipier, Estéban Guerrieri, il suffisait à Tristan de terminer quatrième pour être sacré. Parti 5e il termine 4e et reçoit le trophée de champion 2012. En 11 épreuves il remporte 4 victoires, 5 poles et termine 10 fois dans le top five. Après cette journée mémorable, Tristan le rookie de la discipline, nous fait un bilan de cette saison assez exceptionnelle « Cette saison a été très disputée et nous n’avons jamais rien lâché même quand les choses semblaient se compliquer au cours du Championnat. Cette dernière course a été assez difficile, surtout en seconde moitié après avoir un peu trop dégradé mes pneus avants en suivant le leader Munoz. Au volant, je ne pensais qu’au Championnat et j’ai essayé de faire une course intelligente. Finir quatrième étant suffisant je n’ai donc pas cherché à trop en faire. C’est mon deuxième titre consécutif aux USA. Je tiens vraiment à remercier mon équipe Sam Schmidt Motorsports pour m’avoir donné une super voiture toute l’année et bien sûr Mazda USA pour l’opportunité offerte par la bourse reçue après mon titre en Star Mazda. Je tiens à remercier mon team Sam Schmidt Motorsports, Mazda USA pour m’avoir offert l’opportunité de courir dans une telle écurie cette saison, ainsi que tous mes partenaires qui me soutiennent depuis la France, mes managers Olivier et Didier , les médias qui m’ont suivi de l’hexagone sans oublier bien sûr ma famille et mes fans français à qui j’ai fait passer du fait des décalages horaires quelques nuits blanches ! ». Maintenant il ne reste plus à Tristan qu’à savourer son nouveau titre avant de se tourner vers la saison 2013, pourquoi pas en Indy Car avec le soutien de Didier Coton et Olivier Panis

B.L.S. – Communiqué de presse – Crédit photo Ron Bijilsma