DECOUVREZ LA CABINE D’UN CAMION DE COURSE

mercredi 18 juin 2014 par IMEC

Ce week-end, Nogaro va vivre au rythme des camions de courses ou décorés. Avant ce rendez-vous penchons nous sur celui de la compétition. Un camion de course est tout à fait spécial, rien à voir avec ceux que vous rencontrez sur les routes. Déjà cabine, châssis, amortisseurs et autres éléments sont optimisés au maximum, voire rajoutés. Pour un poids d’environ 5 tonnes propulsés par un millier de chevaux, il atteint la vitesse de 160km/h, qui est limitée pour des raisons de sécurité. La barre des 200, voire plus ne lui fait pas peur. Ces 160 km/h pas question de les dépasser sous peine de sanctions, l’œil du maître veille. Par sa taille il est sans aucun doute ardu d’établir une comparaison avec une voiture de course comme par exemple une monoplace. Par contre la cabine n’a rien à envier disons à une GT. Le camion de tout les jour regroupe dans un espace extrêmement restreint toutes les commandes. (voir ci-dessous), le camion de course est bien différent.

Allez suivez nous chez le Lion Truckrace (Man) et le Team Aravi (Renault) que nous tenons à remercier pour nous avoir facilité la tâche.

A gros cube, arceau super costaud ! Les plus gros éléments ont un diamètre de 7cm accompagnés par d’autres d’environ 5 et 6 cm On ne lésine sur le poids de la ferraille pour protéger efficacement le pilote.

Un univers bien différents du camion de série. Devant les pilotes, le cadran leur donne les principales informations, à leurs droites tous les interrupteurs comme par exemple la commande de la pompe à eau de refroidissement des freins, phares, etc., ou les manos de contrôle du bon fonctionnement de l’ensemble moteur, boîte pont et autres. Il ne vaut mieux ne pas se tromper en manipulant les inters.

L’envers du décor du poste de pilotage : une usine à gaz, câblerie, relais, coupes-circuits, fusibles, boîtiers électronique, un domaine plutôt réservé aux ingénieurs et aux techniciens .

Demain dans nos colonnes nous vous présenterons cette épreuve, engagés, enjeux et horaires.

B.L.S.