CD SPORT FRAPPE A LA PORTE DU PODIUM

vendredi 7 septembre 2018 par IMEC

Avec un équipage qui accueillait le jeune Alexis Carmes aux côtés des habitués Kevin Bole-Besançon et Nicolas Mélin, l’équipe CD Sport avait tout mis dans l’ordre pour filer vers le podium à Navarra. Il a fallu que l’incendie d’une autre voiture entraine l’interruption prématurée de la course pour effacer cet espoir légitime. La Norma M30 LMP3 n°30 s’est classée 4e, tout comme Augustin Collinot en Monoplace, un autre jeune intégré à l’équipe qui commence à faire parler de lui. Alexis Carmes a 21 ans et son objectif est de grimper les échelons en endurance. Il a beaucoup roulé en karting et en Formula Renault 2.0. On l’a souvent vu en haut des classements en Coupe de France des Circuits, où son unique saison complète, en 2014, s’est soldée par une 2e place. L’an passé, il fréquentait les pelotons du Challenge Monoplace V de V avec une 5e place finale à la clé. Sa première course en LMP3 remonte à la fin mai au Paul Ricard. Il s’était classé 5e au volant d’une Ligier juste derrière la Norma CD Sport. Gradé « Gentleman » en arrivant à Navarra, le Toulousain a vite été admis dans la catégorie supérieure des pilotes « Open ». Ainsi, pour son cinquième équipage différent en cinq meetings V de V, l’équipe périgourdine disposait d’un trio représentant l’éventail des trois grades existants.

Pour une fois, la course s’est déroulée sur un format de six heures, contre quatre habituellement. Ambiance nocturne assurée avec une arrivée prévue à 22h45… mais n’anticipons pas. Alexis s’est chargé du départ. « J’ai découvert à la fois le circuit de Navarra, le team et la Norma sur ce meeting. La voiture est un peu plus rapide en pointe mais aussi plus exigeante pour le pilotage et le physique par rapport à mon expérience précédente. J’étais 8e sur la grille mais en cinq tours, je suis remonté en 2e position. Par la suite, j’ai effectué deux tête-à-queue dont un à la suite d’une incompréhension avec un retardataire. J’ai stabilisé mon rythme en roulant dans les temps du Top 5. Un relais de deux heures, avec une telle chaleur dans le cockpit, c’est épuisant mais je me suis régalé. De plus j’ai apprécié l’ambiance de travail dans l’équipe qui est toujours à l’écoute des pilotes. »

Nicolas Mélin a assuré le deuxième tiers de la course à Navarra. « Tout le monde m’a dit que j’avais fait un beau relais et pour moi c’est la plus belle récompense. Pourtant je ne suis qu’en partie satisfait au niveau du pilotage et du physique, deux heures à Navarra, c’est dur ! J’ai pu souffler au moment du ravitaillement et derrière le safety-car… même si celui-ci est sorti devant moi, donc à quelques secondes près on aurait pu gagner un tour. L’équipe et la voiture sont performantes, ça va forcément finir par payer à un moment ou à un autre… » La mission de Kevin Bole-Besançon, l’élément « Elite » de l’équipage, était de rejoindre l’arrivée, d’assurer le podium, voire d’aller chercher la 2e place. Il l’a acceptée et au début de la sixième et dernière heure, le champion V de V 2015 était confortablement installé en 3e position quand il a effectué un ultime ravitaillement. L’équipe rivale est repassée devant mais elle devait encore ravitailler… Elle n’aura pas à le faire, hélas pour CD Sport, car la course a été interrompue, définitivement, au drapeau rouge : un concurrent était en feu dans la voie des stands ! Le classement a été figé à 5 heures 25 de course sans que la n°30 ait pu, logiquement, reprendre sa 3e place.

Co-dirigeant de CD Sport avec Claude Degrémont, Laurent Cazenave ne pouvait que regretter cette issue dans la nuit navarraise : « Compte tenu de la longueur de la course, nous avons essayé de préparer une auto fiable et confortable avec peu de dégradation, je crois que nous y sommes parvenus. Nous n’avons rencontré aucun souci sur la voiture. On finit 4 mais on devait se battre pour la deuxième marche. »

CD Sport en monoplace : il y a 31 ans, Claude Degrémont devenait champion de France de Formule Renault Turbo ! Aujourd’hui, les monoplaces au losange sont utilisées par l’école de pilotage CD Sport pour former des pilotes de tous âges, sur de nombreux circuits français. Depuis Dijon, un jeune espoir est aligné par le team en compétition dans le cadre du Challenge Monoplace V de V. « Cela faisait un petit moment qu’on avait de la demande pour s’aligner dans cette discipline. Nous avons trouvé une solution pour le faire avec Augustin Collinot, un jeune que nous apprécions particulièrement et qui a fait ses premiers tours de roue à l’école. »[ :bleu] explique Laurent Cazenave. Augustin n’a pas encore 18 ans et il a été admis en section Sport Etudes au sein de la structure 3.2.1 Perform de Xavier Feuillée dans les Pyrénées. Il met donc tous les atouts de son côté pour réussir dans le sport auto. « J’ai découvert Navarra dans de bonnes conditions avec une équipe compétente et les conseils avisés de Julien Vidot (ancien pilote de monoplace de haut niveau). Tout au long des quatre heures d’essais libres, on a bien bossé sur mes datas, en les comparant avec la référence d’un pilote pro. J’étais confiant et serein. Je me suis qualifié 4e pour la course 1. Après un départ moyen du mauvais côté de la piste, je suis resté toute la course 4e pour finir à 6 dixièmes du podium. Au départ de la course 2, j’étais 5e donc du bon côté cette fois, mais j’ai mis une roue hors piste au premier freinage et j’ai fait un tête à queue. Je suis reparti pour apprendre, sans m’énerver mais sans rien lâcher et je suis remonté 9e. Ce fut une bonne expérience, l’équipe était satisfaite de mon feedback et j’ai bien progressé depuis Dijon. »

CD Sport sera ce week-end à Magny-Cours pour la reprise du championnat de France FFSA GT où l’on notera l’arrivée du très jeune Guyanais Gavin Aimable dans une des deux Porsche Cayman. Quant à la série V de V, elle passera par Le Mans les 6 et 7 octobre.

B.L.S. – communiqué © Pro-Photos-Sport